... (© APRH)
Résultat de course - 16.02.2021

Inmarosa, meilleur produit d'Amiral Sacha chez les "I"

Depuis qu'elle court, elle ne fait que me surprendre.
Léo Abrivard

Dans un lot intéressant réservé aux pouliches de 3 ans, Inmarosa a fait parler sa pointe de vitesse pour s'adjuger sa première victoire. Pas à l'aise dans les virages, cette protégée de Laurent Abrivard a les moyens de progresser à l'avenir.

La génération des "I" est la troisième année de production d'Amiral Sacha. Sur les, 27 produits immatriculés en France en 2018, Inmarosa est assurément la meilleure à l'heure actuelle et permet à son père d'enregistrer son 47ème gagnant, toutes générations confondues. Le fait que cette pouliche ouvre son palmarès n'est pas une grosse surprise pour son driver, Léo Abrivard : "Après sa première course, je comptais vraiment gagner les deux fois suivantes mais, à chaque fois, la pouliche n'a pas eu de chance dans le parcours. Avec mon père, on s'est dit autant venir à Vincennes car les courses sont fluides. Selon nous, le niveau n'allait pas être plus dur. On a bien fait". Pour autant, Inmarosa a eu des difficultés à tourner à gauche, elle qui n'avait couru qu'à droite jusqu'à maintenant. "C'est la pure droitière et, pour l'instant, elle a du mal, reconnaît son driver qui signe là sa 9ème victoire depuis le 1er janvier. J'ai eu des difficultés à bien prendre le dernier tournant. Le matin, ce n'est une pouliche démonstrative. Depuis qu'elle court, elle ne fait que me surprendre. Pour tout vous dire, en débutant, je m'étais dit qu'il fallait faire le petit parcours car je ne pensais pas avoir de marge. Pour moi, c'est une bonne pouliche. Pour qu'elle réussisse à franchir un palier, il faut encore qu'elle apprenne à se détendre dans le parcours et surtout qu'elle prenne mieux ses virages à gauche."
En couvrant ses derniers 500 mètres sur le pied de 1'14''1 au Tracking dans une course partie sur les chapeaux de roue, Inmarosa a dominé aisément Illawara (Bold Eagle) et Ivensong (Ready Cash), malchanceuse dans les derniers mètres après s'être accrochée en haut de la montée.

D'où vient-elle ?

Elevée par Ludovic Fleury (Coutainville Elevage), Inmarosa est passée, yearling, par les ventes de Caen, où elle a été retirée 2.500 €. La pouliche avait été malade et n'était pas, alors, comme l'on dit, dans sa robe de mariée. Ludovic Fleury la reprit donc et la fit débourrer, avant de la vendre, à l'amiable, au printemps suivant, à Jacques Cottel, qui lui avait préalablement acheté, à Caen, la future classique sous la selle Hytte du Terroir. Inmarosa est une fille d'Amiral Sacha 1'10'' et de la triple lauréate provinciale et placée à Vincennes Varkava 1'15'' (Oiseau de Feux). Elle est le deuxième vainqueur de celle-ci, après Holy Roman Emperor 1'17'' (Village Mystic), qui est exploité dans le Sud-Est par Nicolas Mortagne. L'an passé, Varkava était suitée de Knitulia, une fille d'Eye of the Storm. Elle est actuellement pleine de Jam Pridem.

3e | PRIX DE SELESTAT
Att - 2100 m - Course D - 27 000 €
INMAROSA 1'14"8
Amiral Sacha x Varkava (Oiseau de Feux)
Driver : L. Abrivard - Entraîneur : L. C. Abrivard
Propriétaire : J. Cottel - Eleveur : L. Fleury
2e Illawara 1'14"9
3e Ivensong 1'14"9
4e : Inestelle - 5e : In Race Lorraine - 6e : Irma du Vivier - 7e : Issia de Charly
A voir aussi :
...
Izoard Védaquais, un 3 ans toujours sans limites

Six sorties et six victoires. Izoard Védaquais (Bird Parker) est toujours invaincu au terme de son succès, en force et souplesse à la fois, dans le Prix de Gien (Gr.3). Pourtant le représentant de Philippe Allaire effectuait une ...

Lire la suite
...
Le meilleur Hédé Darling est de retour, un an après

Un an quasiment jour pour jour. Voilà le laps de temps qu'il faut remonter pour retrouver le dernier et précédent succès de Hédé Darling (Password), lauréat du Prix Caecila (Gr.3). C'était à Laval, le 13 juin 2020 ...

Lire la suite
...
Caïd Doré n'a peur de personne

Difficile de lui résister actuellement. Caïd Doré (Corot) signe ce vendredi à Nantes son troisième succès lors de ses quatre dernières sorties. Son entraîneur Bruno Marie était aux commandes comme c'est normalement le cas depuis ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite