Résultat de course - 17.02.2021

Diabolo passe la cinquième à Toulouse

La partie était loin d'être gagnée d'avance pour lui mais Diabolo a su se montrer le plus fort. Face à ses cadets, le pensionnaire de Jacques-Henri Treich a fait preuve de tenacité dans la phase finale, ce qui lui permet de remporter sa quatorzième victoire, la cinquième sur l'hippodrome de Toulouse.

Epreuve réservée aux chevaux d'âge, les dix-huit compétiteurs au départ avaient le couteau entre le dents. Lorsque l'on sait l'importance du départ dans un peloton aussi fourni en partants, les places occupées après quelques mètres de course sont souvent primordiales surtout pour les chevaux qui doivent s'élancer au deuxième poteau. Handicapé de 25 mètres, Diabolo (The Best Madrik) a démarré sur les chapeaux de roues. Sa victoire du jour, il ne la doit à personne comme l'a souligné Jacques-Henri Treich sur Equidia Racing : « Je suis parti très fort avec mon cheval et, à la sortie du tournant final, je lui ai demandé d'accélérer une nouvelle fois. Ce n'est pas donné à tout le monde de faire deux efforts dans le parcours. Il y a longtemps que Diabolo est capable de réaliser une telle valeur. Lors de ses dernières courses, il n'était pas parfait que ça soit physiquement ou mentalement. Il avait notamment mal à un pied. Tout est rentré dans l'ordre, le cheval l'a montré sur la piste. A mon âge, c'est un bonheur de franchir le poteau en tête. Toutes les victoires sont belles. » Bien que mal engagé ce mercredi au deuxième poteau, Diabolo n'a pas fini de faire plaisir à son mentor. Avec ses gains, ce hongre de 8 ans pourrait être à nouveau vu en piste le 24 février à Toulouse sur le parcours des 2750 mètres derrière l'autostart (course européenne réservée aux chevaux de 6 à 10 ans, fermée à 190 000 € de gains).

D'où vient-il ?

Fils de The Best Madrik, Diabolo est le seul des quatre rejetons de sa mère Neptuna du Bouffey (57 760 € - lauréate sous la selle à Vincennes) à avoir couru en course. Larron du Bouffey (248 277 €) n'est autre que le frère utérin de la génitrice de Diabolo. Elevé par Serge Bernereau, Diabolo approche gentiment de la barre des 200 000 € de gains.

4e | PRIX D'ARBOIS
Att - 2950 m - Course E - 27 000 €
DIABOLO 1'14"8
The Best Madrik x Neptuna du Bouffey (Cygnus d'Odyssee)
Driver : J. H. Treich - Entraîneur : J. H. Treich
Propriétaire : J. H. Treich - Eleveur : E. S. Bernereau
2e Easy Is Back 1'15"6
3e Destrier Jiel 1'15"
4e : Fly To The Moon - 5e : Felix du Bourg - 6e : Cavelin - 7e : Forzo Desjy
Coktail Jet 1'11''2 Quouky Williams 1'14''2
The Best Madrik 1'10''1 Armbro Glamour (US)
Lady Madrik 1'14''5 Biesolo 1'16''3
DIABOLO 1'13''1 Elite Gede
Cygnus d'Odyssee 1'13''9 Workaholic (US)
Neptuna du Bouffey 1'15''5 Nymphe d'Odyssee 1'17''5
Elwood Seigneur Ringeat 1'13''1
Udessa 1'19''1

Jacques-Henri Treich, l'immarcescible

Après sa victoire enregistrée le 9 janvier à Toulouse avec Chini de Loison (Jain de Béval), Jacques-Henri Treich a vu son entraînement triompher pour la deuxième fois cette année grâce à Diabolo ce mercredi. L'homme d'Ilster d'Espiens (1 566 109 €), alerte septuagénaire, a considérablement réduit son effectif depuis plusieurs saisons. Dix chevaux sont déclarés à son entraînement en ce début d'année. Rappelons que sa fille Sandy (58 victoires) est passée dans le rang des professionnels le 5 novembre 2019.

A voir aussi :
...
La e-cérémonie des Champions 2021

Organisée sur l'hippodrome de Vincennes, en partenariat avec le SEDJ, l'UNAT, le SNPT et diffusée en live sur Facebook LeTROT et Facebook Equidia, sur Youtube LeTROT (voir les vidéos) et sur le site internet d'Equidia, la e-Cé...

Lire la suite
...
Face Time Bourbon,
la conclusion enchantée

Le champion a rempli son contrat. Sur tous les plans. Face Time Bourbon a remporté en solitaire de Prix de Sélection, rejoignant Jamin sur les Tables de la Loi trotteuses en signant un triplé dans l’épreuve. L’épreuve ...

Lire la suite
...
Ce Bello Romain pourrait avoir
des ambitions internationales

Groupe 3 convoité, le Prix du Plateau de Gravelle revient à Ce Bello Romain, trotteur très apprécié des parieurs. Le fait qu'il effectuait ici une rentrée de près de trois mois ne l'a gêné en rien. Peut-ê...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite