... © Aprh
Actualité - 17.02.2021

De Password à Inoubliable : signé Jean-Philippe Dubois

Ce sont des courses qu’on aime courir et qui font, de surcroît, les bons reproducteurs, mâles et femelles.
Jean-Philippe Dubois, à propos du Critérium des Jeunes

L’Ecurie Victoria Dreams, animée par Jean-Philippe Dubois, alignera, en principe, deux partants, dimanche, dans le Prix Comte Pierre de Montesson - Critérium des Jeunes (Groupe 1), en l’occurrence, deux pouliches, Illusive Artist, la lauréate du semi-classique Prix Une de Mai (Gr.2), en décembre, et, surtout, Inoubliable, laquelle demeure sur quatre succès, notamment dans les semi-classiques Prix Gélinotte et Roquépine (Grs.2), et se présente comme la principale opposition au poulain de Philippe Allaire, Italiano Vero. Une Inoubliable qui porte l’empreinte de l’élevage et des étalons de Jean-Philippe Dubois, lui-même parallèlement en quête d’une première distinction dans le Critérium des Jeunes.

Les deux candidates Victoria Dreams à la présente édition de ce Critérium ont pour même père Prodigious. Ce dernier n’était pas suffisamment précoce pour s’aligner, en son temps, dans cette compétition – il s’imposera plus tard à ce niveau, à la faveur du Critérium Continental –, à la différence de son contemporain et frère de père – tous deux sont par Goetmals Wood –, Password, qui représenta l’écurie dans la course en 2006, fort de plusieurs succès à 2 ans, jusque dans l’important Prix Emmanuel Margouty (Gr.2). Password, qui est, soit dit au passage, l’arrière-grand-père maternel d’Inoubliable, allait, cependant, jouer de malchance : « Nous avions été gênés en plaine, se souvient Jean-Philippe Dubois, et le cheval avait galopé et été disqualifié. Il avait remis les pendules à l’heure dans le Prix Kalmia, au printemps, qu’il avait gagné de belle façon, mais cela devait être sa dernière course, car il a été victime, peu après, d’une fracture du genou, qui a mis un terme à sa carrière. C’est regrettable, car il avait beaucoup de potentiel. »

Si ce n’est lui, c’est donc son frère… ou son père !
Si Jean-Philippe Dubois n’a pas encore remporté, à cette date, le Critérium des Jeunes, son meilleur classement dans ce championnat, avec un représentant maison, étant sa deuxième place, en 1990, avec Vizir Pont Vautier, dans une course gagnée par le pensionnaire de Léopold Verroken, Voyou du Golfe, son père et son frère s’y sont imposés à plusieurs reprises. Jean-Pierre Dubois compte ainsi, à son actif, quatre Critériums des Jeunes, le premier avec Fortuna Fant, en 1996, dont le succès sera suivi par ceux de Juliano Star, en 2000, de Mahana, en 2003, et de Qualita Bourbon, en 2007. En termes génétiques, la particularité de ces quatre-là est d’être des produits d’étalons élevés par ses soins, à savoir, respectivement, And Arifant, Buvetier d’Aunou, Défi d’Aunou et Love You. Jean-Etienne Dubois revendique une victoire de plus que son père dans ce qui est devenu, aujourd’hui, le Prix Comte Pierre de Montesson. Ces cinq distinctions, il les doit à Bluette d’Hilly (Bellouet), lauréate en 1992, à Ever Jet (Tarass Boulba), vainqueur en 1995 – aux dépens d’Esotico Star, drivé par… Jean-Philippe Dubois, pour le compte de son père, au sulky, ce jour-là, d’Extrême Aunou –, à Hello Jo (Buvetier d’Aunou), sacré en 1998, à Kinder Jet (Full Account), à l’honneur en 2001, et, enfin, à The Best Madrik (Coktail Jet), le gagnant de 2010. Au total, cela fait, en un peu moins de trente ans, neuf Critérium des Jeunes tombés dans l’escarcelle de Jean-Etienne et de Jean-Pierre Dubois. Ce week-end, Jean-Philippe Dubois peut, pourquoi pas, porter le score familial à dix…


Deux ans après Password, Rocklyn sera un autre participant malheureux au Critérium des Jeunes pour Jean-Philippe Dubois. Vainqueur de quatre courses, en cinq sorties, à 2 ans, ce fils de Love You était le seul à contester la supériorité d’un certain Ready Cash, dans la phase finale du Critérium en question, lorsque, soudainement, il prit le galop : « Il n’aurait pas été loin du compte, narre son partenaire. C’était un cheval possédant une vitesse de base impressionnante et capable de très tranchantes fins de course. Je l’avais au mieux à ce moment-là, mais il a commis une faute de jeunesse, alors qu’il n’avait pas dit son dernier mot face à Ready Cash. Il n’était pas que précoce. Il a confirmé sa qualité par la suite, comme double vainqueur semi-classique ou encore comme troisième des Prix de l’Etoile et de Sélection. »


Les étalons « Dubois », en phase avec le Critérium
Comme à ceux de Jean-Pierre ou de Jean-Etienne Dubois, le Critérium des Jeunes sourit plutôt aux étalons de Jean-Philippe Dubois, qui sont tenants du titre dans la grande course, par l’entremise de Royal Dream, auteur d’Havana d’Aurcy, la lauréate de l’édition 2020. Au début de la décennie, c’est Password qui avait brillé, procurant, dès sa première production, le vainqueur de 2011, Uaukir. Cette année, c’est au tour de Prodigious de déléguer les deux ambassadrices de l’Ecurie Victoria Dreams. Inoubliable est même frappée du sceau de la maison sur trois générations, puisque sa mère est par Royal Dream et sa grand-mère par Password, le père de mère précédent étant, en outre, Défi d’Aunou, étalon de la famille. Au reste, depuis un quart de siècle, les étalons « Dubois », au sens large, qu’il s’agisse de ceux de Jean-Pierre, de Jean-Etienne ou de Jean-Philippe, ont donné douze des vainqueurs du Critérium des Jeunes, soit pratiquement la moitié d’entre eux, de Fortuna Fant (And Arifant) à Havana d’Aurcy (Royal Dream), en passant par Hello Jo (Buvetier d’Aunou), Juliano Star (Buvetier d’Aunou), Kinder Jet (Full Account), Look de Star (Coktail Jet), Mahana (Défi d’Aunou), Nelson de Vandel (Défi d’Aunou), Pearl Queen (Carpe Diem), Qualita Bourbon (Love You), The Best Madrik (Coktail Jet) et Uaukir (Password). Significativement, Inoubliable, la principale candidate de la famille, cet hiver, est consanguine sur quatre reproducteurs phares du patriarche : Goetmals Wood (2x4), And Arifant (3x5x5), Buvetier d’Aunou (3x4) et Nesmile (4x4x5).


Evidemment, on imagine que ce sont autant de regrets pour Jean-Philippe Dubois, qui sait, cependant, qu’il en est ainsi et qu’aux courses, il faut savoir perdre, si l’on veut gagner. Il faut savoir courir, aussi, tout court, lorsque les chevaux sont bien, de condition, et ont la « pointure ». C’est le cas des deux actuels fers de lance de l’Ecurie Victoria Dreams, au sein de la jeune génération, et il n’y a pas de raison de les voir s’abstenir, dimanche, dans un tournoi prisé, qui plus est, par leur mentor : « Ces courses de haut niveau, pour jeunes chevaux, sont des courses qu’on aime courir, conclut-il. Ce sont, en outre, des courses qui font les futurs bons reproducteurs, mâles et femelles. On n’a pas tous les ans des chevaux pour y participer. Raison de plus pour faire acte de candidature lorsqu’on les a ! »

Les deux candidates de l'Ecurie Victoria Dreams dans le Prix Comte Pierre de Montesson
Inoubliable (Prodigious et Dream Life par Royal Dream)
10 courses - 4 victoires (2 Groupes 2) - 3 places - 130 410 €
Records : 1'13''7 (2175m Vincennes GP) - 1'16''3 sur 2700m GP

Illusive Artist (Prodigious et Real Artist par Love You)
11 courses - 3 victoires (1 Groupe 2) - 2 places - 71 840 €
Records : 1'13''7 (2175m Vincennes GP) - 1'18''1 sur 2700m GP




A voir aussi :
...
Wild Love pour le duo
Prat - Lindqvist

Seule course européenne de la réunion, le Prix du Cantal a été dominé par les chevaux originaires hors de l'Hexagone, le succès revenant à Wild Love après la disqualification de Millie Millionaire.

Lire la suite
...
Jumelé de Laurent Laudren à Vincennes

Cette photo et les autres du Prix de Bémécourt, sixième épreuve du programme du jour à Vincennes, devraient trôner rapidement en bonne place dans les albums professionnels de Laurent Laudren. Le professionnel signe en effet le jumelé ...

Lire la suite
...
Ils seront 15
à la conquête de Paris

Le dernier volet hivernal des Ultimate Finals des Prix d’Amérique Races ZEturf se courra à quinze dimanche. Des seize engagés de mercredi, seul Jerry Mom a quitté la liste définitive. Hormis Face Time Bourbon, le Groupe 1 sur ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite