... ©Scoopdyga
Résultat de course - 18.02.2021

Empire, c'est de mieux en mieux

C'est un cheval d'un bon niveau
Franck Nivard

Déjà vainqueur à ce niveau en tout début de carrière française (Prix de Château-Chinon 2019), le Danois Empire remporte une nouvelle course de Groupe, ce Prix de Nevers, piloté par l'homme du jour : Franck Nivard

Dans un meeting d'hiver qui aura moins souri que d'autres aux trotteurs battant pavillon étranger, Empire (Vasterbo Prestige) tire particulièrement bien son épingle du jeu avec un second succès hivernal à son actif. Dominateur d'un peloton amaigri de la présence de Fairplay d'Urzy (disqualifié au passage devant les tribunes) et de Go On Boy (non-partant), Empire n'a finalement pas été inquiété pour finir, résistant bien au très régulier For You Madrik. Il confirme ainsi sa bonne prestation dans le Prix Bold Eagle (Gr.2), laquelle avait même laissé des regrets à son driver Franck Nivard : "Je n'avais pas été chanceux l'autre fois derrière des trotteurs comme Gelati Cut et Aetos Kronos, je n'aurais pas fini loin d'eux. C'est un bon cheval, un cheval peu lourd qui peut encore progresser."

Coup de 4 de Franck Nivard
Ce succès fut le deuxième du jour pour Franck Nivard avant qu'il ne triple la mise 30mn plus tard avec le plaisant Gout Baroque et qu'il conclut en beauté avec Géniale Star dans la dernière. Avec 22 victoires depuis le 1er janvier, Franck Nivard monte ainsi sur le podium du Sulky d'Or 2021 dont la plus haute marche est toujours occupée par Éric Raffin.

Le forfait de Go On Boy
Romain Derieux a expliqué sur Equidia l'absence de Go On Boy dans ce Prix de Nevers : "Il a de la température depuis hier, s'est mis à tousser ce matin et le nez est sale. On va le soigner et il va se reposer avant de tout redémarrer ensuite."

D'où vient-il ?

C'est l'élevage danois, mais une lignée mâle française, puisque Västerbo Prestige 1'13'', le père d'Empire, est un fils de notre champion, Insert Gédé 1'11'' (ascendance Jet du Vivier-Sabi Pas-Carioca II). Empire est le propre frère d'Aron The Baron 1'11'', plus de deux fois millionnaire en couronnes danoises. Leur mère, l'américaine Gossip Gal, est une fille de S.J.'S. Caviar 1'10'' (Canadian Trotting Classic, Dexter Cup, Stanley Dancer Trot) et est issue d'une soeur utérine du classique Celebrity Secret 1'09'' (Yankee Glide), vainqueur du New Jersey Sire Stake et du Transylvania Trot ou encore deuxième du Kentucky Futurity, du World Trotting Derby, du Colonial Trot, du Stanley Dancer Trot et de la Breeders' Crown des 2 ans. La quatrième mère, Petrolianna 1'12'' (1981-Texas), fut elle-même classique outre-Atlantique, lauréate du Kentucky Futurity, deuxième de la Breeders' Crown des 3 ans et troisième des Hambletonian Oaks. Sa descendance comprend aussi Lindy Lane 1'10'' (American-National, Stanley Dancer Trot, deuxième de l'Hambletonian), Primary As 1'10'' (Colonial Trot, New Jersey Sire Stake) et autres.

6e | PRIX DE NEVERS
Att - 2850 m - Groupe 3 - 90 000 €
EMPIRE (DEN) 1'14"2
Vasterbo Prestige x Gossip Gal (Sj's Caviar)
Driver : F. Nivard - Entraîneur : T. Malmqvist
Propriétaire : L. Hansen - Eleveur : . Fonds De Courses
2e For You Madrik 1'14"2
3e Gallant Way 1'14"5
4e : Forum Meslois
A voir aussi :
...
Iermont : nouvelle méthode,
nouvelle victoire

On avait découvert un Iermont entreprenant, vainqueur après avoir coanimé son épreuve à Laval, le 20 février, lors de ses débuts. Cette fois, Maxime Bézier s'est évertué à le faire attendre. Cela n'a nullement changé le résultat ...

Lire la suite
...
Florian Desmigneux fait
briller Ego Turgot

Au terme d'une course menée avec beaucoup d'à-propos Florian Desmigneux mène au succès Ego Turgot (Sancho Turgot), trotteur de qualité mais pas de tous les jours.

Lire la suite
...
Godfather dans un
temps record pour un 5 ans

Labellisé course B, le Prix de Toulon a souri à l'Écurie Louis Baudron qui signe le jumelé gagnant bien que le favori Faithful soit resté en rade, disqualifié. Mais Godfather a lui brillé, faisant afficher un top-chrono.

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite