... © Hippodrome de Laval
Résultat de course - 20.02.2021

Iermont et India d'Ecajeul : les grandes promesses

C’est une machine à trotter.
Romain Larue

Il y a très fort à parier que le Prix du Haras Dairpet devienne une épreuve de référence à l'avenir avec deux éléments qui devraient rapidement gravir les échelons. Iermont s'est en effet montré très impressionnant, s'imposant avec beaucoup de marge. Mais la fin de course d'India d'Ecajeul, sa dauphine, n'est pas commune non plus après avoir longtemps musardé en queue de peloton.

À l'arrivée de cette épreuve pour 3 ans, il y avait deux camps heureux. Comme deux entourages dans les coins d'un ring de box qui attendent le verdict d'un match serré. Un verdict qui pourrait se solder sur un nul. Soyons clair, le verdict de la piste est sans appel, en faveur du vainqueur Iermont (Sam Bourbon), qui après avoir voyagé au côté de l'animatrice Isbet Sant (Opus Viervil), l'a déposée sans autre forme de procès dans la ligne d'arrivée. Pour l'entraîneur Romain Larue, qui avait confié son représentant à Maxime Bézier, ce n'est pas une surprise : « Au travail, c’est un drôle de cheval capable de réaliser de grandes choses. C’est une machine à trotter. Gélati Cut allait plus vite que lui à 2 ans mais il possède aussi beaucoup de qualité. » Le professionnel ajoute encore : « Il s’était très bien qualifié en 1'19''1 et avait fait un truc même lors ce jour-là, à Meslay-du-Maine, sur une piste très profonde. Ici, il se montre impressionnant après avoir été deux nez-au-vent tout le parcours. Maxime a toujours donné l’impression de contrôler. Je pense que le chrono est bon ici (1’16’’6). Il va falloir maintenant que j’arrive à gérer son mental pour qu’il ne monte pas trop vite en pression. Je suis évidemment très satisfait. »
Et il y a aussi la fin de course percutante d'India d'Ecajeul (Charly du Noyer) comme motif d'intérêt dans cette épreuve. Elle s'était montrée délicate au départ perdant alors de précieuses longueurs. Arnaud Chavatte nous déclare : « Je suis très heureux de ses débuts. Elle sera mieux sur plus long à l’avenir, en venant de derrière. Il faut encore que je la façonne. Elle allait très vite à la fin. Je me demande même si elle n’aurait pas inquiéter le vainqueur si elle ne s’était pas un peu trompée à 100 mètres du but. »

D'où vient-il ?

Placée à Vincennes à 2 et 3 ans, à l'attelé d'abord puis au monté à bon niveau (3e du Prix Urgent, Gr.3), Up Lady (82 560 €) voit ses cinq premiers produits qualifiés - Iermont étant le cinquième. Elle n'avait qu'un seul vainqueur avant le succès du 3 ans : Everest Up (40 280 €). L'arrière grand-mère Tarentaise de Retz (Chambon P et 98 848 € de gains) avait montré de la qualité, s'imposant plusieurs fois à Vincennes, et était la propre sœur du classique Narbon (143 748 €), vainqueur du Prix du Président de la République (Gr.1).

7e | PRIX DU HARAS DAIRPET
Att - 2225 m - Course F - 13 000 €
IERMONT 1'16"6
Sam Bourbon x Up Lady (Mon Bellouet)
Driver : M. Bezier - Entraîneur : R. Ch. Larue
Propriétaire : M. Pinazo - Eleveur : Ec. de Windcut
2e India d'Ecajeul 1'16"8 Charly du Noyer x Ambra Somolli
3e Isbet Sant 1'17"2 Opus Viervil x Athena du Caieu
4e : Ideal de Toues - 5e : Ice Cream Lila - 6e : Idole de Bouere
A voir aussi :
...
Juliet Papa Bravo reçu 4 sur 4

Sa mère, Une Lady en Or (Kaisy Dream) avait dû attendre sa 7ème sortie en compétition pour s’imposer avant d'enchaîner ensuite les victoires de Groupe (avec les Prix Roquépine, Masina, Ozo, Albert Viel et placé...

Lire la suite
...
Le grand oral d'août à Deauville

Sur l'invitation de l'Association des Éleveurs de Galop, qui tenait ce matin son Assemblée Générale, plusieurs dirigeants de la filière ont eu l'occasion de s'exprimer sur les sujets d'actualité des courses au galop (voir l'intégrale ...

Lire la suite
...
Quinté de vendredi : transfert de Cabourg à Pornichet

LeTROT a communiqué ce mardi en début d'après-midi un changement important concernant le Quinté+ de vendredi : "En raison d’un nombre insuffisant de partants déclarés dans les courses pouvant être support des paris événementiels à CABOURG, ...

Lire la suite
...
Prix Jean-Luc Lagardère 2022 :
pour conclure le meeting en beauté

L’affiche est belle dans le Prix Jean-Luc Lagardère, au cours d’une réunion qui marquera la fin du meeting estival d’Enghien. Galius n’aura pas Hohneck sur sa route, mais Diable de Vauvert, Elie de Beaufour ...

Lire la suite