... (© APRH)
Présentation de course - 27.02.2021

Gladys des Plaines pour oublier les espoirs déçus

Dans le Prix de Cornulier, la dynamique remarquable qui était celle de Gladys des Plaines depuis le début du meeting d'hiver a été stoppée net. Plus d'un mois après, elle trouve l'occasion de faire oublier les espoirs déçus.

Cinq semaines, ce n'est sûrement pas de trop pour panser les plaies - morales s'entend - nées de l'immense espoir qu'avait suscité, à titre légitime sur la foi de sa série de quatre victoires certes au sein de sa promotion mais quatre victoires quand même en dominant de la tête et des épaules les rivaux qu'on mettait sur sa route, la candidature de Gladys des Plaines (Opus Viervil) dans le Prix de Cornulier.
Sur une piste fouillante ce jour-là, elle avait répondu par une faute quand son jockey avait dû la décaler à la suite d'un mouvement devant elle à mille mètres de l'arrivée. « Elle avait encore du gaz et Mathieu [Mottier] pense qu’elle aurait été à l’arrivée », avait alors confié Gilles Curens. Il a fallu depuis récupérer, loin de toute compétition. « Nous lui avons soigné les pieds et l'avons laissée décompresser. Elle est bien souple le matin et a très bien retravailler depuis », expliquait Gilles à 48 heures du retour aux affaires courantes dirons-nous pour sa pensionnaire. Celui-ci a pour cadre le dernier Groupe 2 du meeting pour cette génération.
Si, en l'absence de Gladys des Plaines lors du semi-classique précédent, Good Luck Quick (Un Mec d'Héripré) a pris temporairement le relais, avec Mathieu Mottier, le jockey attitré de la première depuis des mois, il n'a pas été capable ensuit de répéter le même niveau de performance. Ce qui tend à appréhender ce retour de façon positive pour son entraîneur : « Il y a peu de partants et elle les a déjà battus mais une course n 'est jamais gagnée d'avance ». La prudence reste de mise, surtout que depuis la dernière victoire de Gladys des Plaines, les partants de son écurie n'ont pas enregistré les résultats espérés « sans réelle explication ». « C'est le hic, reconnaît l'entraîneur. Gladys n'a pas fait de température et mange bien, tout va bien pour elle. Mais, forcément, on se fétiche toujours un peu quand on est dans une mauvaise passe et quand les autres chevaux de l'écurie ne courent pas bien. »

À la Flèche Bourbon...

Il y a un an, Flèche Bourbon (Saxo de Vandel) remportait ce Prix Paul Bastard six semaines après sa contre-performance dans le Prix de Cornulier (entre-temps, elle avait été disqualifiée à l'attelé) dans lequel elle était présentée l'une des challengers de Bilibili. Ce jour-là, la partenaire d'Alexandre Abrivard établissait le nouveau record depuis que ce Groupe II se dispute sur le parcours classique de la grande piste de Vincennes en 1'13''1. Un exemple à suivre pour Gladys des Plaines, sachant que celle-ci possède un record personnel sur ce parcours de 1'13''2.

PARTANTS VINCENNES - Dimanche 28 Février
1 PRIX PAUL BASTARD - (13H23)
Course Premium - Monté - Gr 2 - 100 000 € - 2 700 m
1GRANDE COPINEDAE. Raffin
2GRETA DU CHATELETD4Y. Lebourgeois
3GRANVILLAISE BLEUED4C. Levesque
4GALLA DE MANCHEDPD. Thomain
5GOOD LUCK QUICKD4A. Lamy
6GRACE DE FAELD4M. Abrivard
7GLADYS DES PLAINESD4M. Mottier
A voir aussi :
...
Itro, un cas d'école de la réussite Abrivard

On peut parler de véritable démonstration effectuée par Itro (Magnificent Rodney) dans le Prix de Gensac. Une heure avant le succès de sa compagne d'entraînement Hytte du Terroir (lire en page précédente) dans ...

Lire la suite
...
Hytte du Terroir,
une tireuse d'élite

L'absence de tous les ténors de la génération, au départ du Prix Philippe du Rozier (Gr.2), laissait un peu d'espace aux autres très bons éléments habituellement voués aux seconds rôles. Héros ...

Lire la suite
...
Série nouveaux étalons (#7)
Gélati Cut 1’09’’

Gélati Cut 1’09’’ est, d’ores et déjà, à 5 ans, un performer international, qui a brillé en Italie, en 2020, comme troisième du Gran Premio Union Europa (2.080 mètres) et du Gran Premio Memorial Giuseppe Biasuzzi (1.609 mètres), soit deux ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite