... (© APRH)
Présentation de course - 27.02.2021

Gladys des Plaines pour oublier les espoirs déçus

Dans le Prix de Cornulier, la dynamique remarquable qui était celle de Gladys des Plaines depuis le début du meeting d'hiver a été stoppée net. Plus d'un mois après, elle trouve l'occasion de faire oublier les espoirs déçus.

Cinq semaines, ce n'est sûrement pas de trop pour panser les plaies - morales s'entend - nées de l'immense espoir qu'avait suscité, à titre légitime sur la foi de sa série de quatre victoires certes au sein de sa promotion mais quatre victoires quand même en dominant de la tête et des épaules les rivaux qu'on mettait sur sa route, la candidature de Gladys des Plaines (Opus Viervil) dans le Prix de Cornulier.
Sur une piste fouillante ce jour-là, elle avait répondu par une faute quand son jockey avait dû la décaler à la suite d'un mouvement devant elle à mille mètres de l'arrivée. « Elle avait encore du gaz et Mathieu [Mottier] pense qu’elle aurait été à l’arrivée », avait alors confié Gilles Curens. Il a fallu depuis récupérer, loin de toute compétition. « Nous lui avons soigné les pieds et l'avons laissée décompresser. Elle est bien souple le matin et a très bien retravailler depuis », expliquait Gilles à 48 heures du retour aux affaires courantes dirons-nous pour sa pensionnaire. Celui-ci a pour cadre le dernier Groupe 2 du meeting pour cette génération.
Si, en l'absence de Gladys des Plaines lors du semi-classique précédent, Good Luck Quick (Un Mec d'Héripré) a pris temporairement le relais, avec Mathieu Mottier, le jockey attitré de la première depuis des mois, il n'a pas été capable ensuit de répéter le même niveau de performance. Ce qui tend à appréhender ce retour de façon positive pour son entraîneur : « Il y a peu de partants et elle les a déjà battus mais une course n 'est jamais gagnée d'avance ». La prudence reste de mise, surtout que depuis la dernière victoire de Gladys des Plaines, les partants de son écurie n'ont pas enregistré les résultats espérés « sans réelle explication ». « C'est le hic, reconnaît l'entraîneur. Gladys n'a pas fait de température et mange bien, tout va bien pour elle. Mais, forcément, on se fétiche toujours un peu quand on est dans une mauvaise passe et quand les autres chevaux de l'écurie ne courent pas bien. »

À la Flèche Bourbon...

Il y a un an, Flèche Bourbon (Saxo de Vandel) remportait ce Prix Paul Bastard six semaines après sa contre-performance dans le Prix de Cornulier (entre-temps, elle avait été disqualifiée à l'attelé) dans lequel elle était présentée l'une des challengers de Bilibili. Ce jour-là, la partenaire d'Alexandre Abrivard établissait le nouveau record depuis que ce Groupe II se dispute sur le parcours classique de la grande piste de Vincennes en 1'13''1. Un exemple à suivre pour Gladys des Plaines, sachant que celle-ci possède un record personnel sur ce parcours de 1'13''2.

PARTANTS VINCENNES - Dimanche 28 Février
1 PX PAUL BASTARD - (13H23)
Premium - Monté - (2) - 100 000 € - 2 700m
1. GRANDE COPINEE. Raffin
2. GRETA DU CHATELETY. Lebourgeois
3. GRANVILLAISE BLEUEC. Levesque
4. GALLA DE MANCHED. Thomain
5. GOOD LUCK QUICKA. Lamy
6. GRACE DE FAELM. Abrivard
7. GLADYS DES PLAINESM. Mottier
A voir aussi :
...
Une double étoilée de 2 ans débute à Bréhal lundi

La sixième épreuve ouverte à la promotion née en 2022 se disputera ce lundi à Bréhal. Les cinq précédentes ont permis de couronner, dans l'ordre chronologiques : 1️⃣ Monzon Normand (Hohneck) à Bernay le 7 juillet pour l'entraînement de Philippe Allaire ; 2️⃣ ...

Lire la suite
...
Jason Ginyu confirme son retour au premier plan

Auteur d'un début de carrière presque sans accros, Jason Ginyu (Saxo de Vandel) avait ensuite connu une période un peu plus délicate. "Le cheval a été victime d'un virus à l'automne dernier étant forcément dimunué, ce ...

Lire la suite
...
Keengame enchaîne au trot monté

Arrivée dans l'écurie de Jean-Philippe Monclin le 19 avril dernier, Keengame (Express Jet) s'est montrée indélicate lors de ses deux premières sorties sous son nouvel entraînement avant d'enregistrer une première victoire sous la selle, ...

Lire la suite
...
Lovino Bello, le premier 3 ans
sous les 1'10 en France

C'est une performance qui restera dans l'histoire du trot hexagonal. On se souviendra que, dans le Prix Henri Cravoisier (Gr.3) 2024, Lovino Bello a été le premier 3 ans à passer sous la barre des 1'10 en France. Le partenaire d'Eric Raffin a ...

Lire la suite