... ©Aprh
Résultat de course - 28.02.2021

Grâce de Fael, un an après

On gagne sur tapis vert, c'est bien mais moins gai, moins héroïque.
THIERRY DUVALDESTIN

Il y a un an Grâce de Faël remportait le Prix Louis Le Bourg au terme d'un meeting qui l'avait vue prendre la belle deuxième place du Prix de Vincennes (Gr.1). Douze mois plus tard, elle renoue avec la victoire qui la fuyait depuis.

Bien qu'elle n'ait pas passé le poteau en tête, Grâce de Fael (Sam Bourbon) remporte donc le second Groupe 2 de sa carrière, suite à la disqualification après enquête de Gladys des Plaines (Opus Viervil). Thierry Duvaldestin a réagi ainsi quelques minutes plus tard dans les écuries : "On a eu le super parcours dans le dos de la crack de Gilles Curens et on lui a pris l'avantage comme il faut dans la ligne droite. Pourtant Gladys est revenue, signe qu'elle est meilleure. On gagne sur tapis vert, c'est bien mais moins gai, moins héroïque. 1'11''9, c'est très bien mais on a surtout suivi l'animatrice."
Alors comment expliquer cette période de disette en termes de victoires ? Question de réglages nous répond automatiquement Thierry Duvaldestin : "Je ne l'ai pas eue bien cet hiver : aujourd'hui je l'avais munie d'un anti-capuchonneur car elle se contractait beaucoup. Là, elle respire bien et ça lui a permis de se libérer. Et grâce à la martingale, elle est mieux au départ et ne met pas la tête en l'air. D'ici un an, elle pourrait rentrer au haras donc on va suivre le programme qui se présente à elle."
Gladys des Plaines aurait-elle pu ou dû être disqualifiée avant l'ouverture d'une enquête ? Il n'est jamais simple de juger sur des images à trois-quarts ou deux-tiers mais la lauréate du Prix du Président de la République ne semblait pas "carrée" dans plusieurs zones du parcours. Mais d'un coeur à toute épreuve, elle a su tout donner pour revenir franchir la ligne la première, dans des allures finalement réprimandées après enquête. Ce ne sera donc certainement qu'une question de réglages pour elle aussi.

D'où vient-elle ?

Grâce de Fael est le premier produit de la semi-classique montée, deuxième du Prix Louis Tillaye, Aquarelle de Fael (5 vict. et 178 950 €). Celle-ci est issue d'une propre soeur de Milia Pierji (14 vict. et 823 270 €), gagnante de six Groupe II et triple placée de Groupe I.

1ère | PRIX PAUL BASTARD
M - 2700 m - Groupe 2 - 100 000 €
GRACE DE FAEL 1'11"9
Sam Bourbon x Aquarelle de Fael (Look de Star)
Jockey : M. Abrivard - Entraîneur : Th. Duvaldestin
Propriétaire : J. Fernandes - Eleveur : V. le Piver
2e Granvillaise Bleue 1'12"9 Jag de Bellouet x Lady de Brevol
3e Good Luck Quick 1'13"1 Un Mec d'Heripre x Selection Gede
4e : Grande Copine - 5e : Greta du Chatelet - 6e : Galla de Manche
A voir aussi :
...
Meilleur Apprenti de France : les vainqueurs des lads drivers / jockeys

Les résultats du concours national MAF ont été divulgués ce samedi en fin d'après-midi dans les activités liées au cheval. Dans la catégorie lads-drivers et lads-jockeys, voici les cinq vainqueurs, tous médaillés ...

Lire la suite
...
Les Estivales de Cabourg,
la formule à grande audience

On n'en finit pas de mesurer les conséquences de la crise sanitaire de la Covid. Quelquefois, ou même souvent, avec un sentiment de surprise. Dans les prochaines heures, plusieurs animations habituelles de l'été au trot reprennent leur ...

Lire la suite
...
Hokkaida soigne ses statistiques

Son neveu, Jazz In Bellay (Prodigious) lui avait ouvert la voie en ouverture de réunion en s’imposant pour ses premiers pas en région parisienne. Hokkaida (Charly du Noyer) l’a suivi et s’est montrée accrocheuse ...

Lire la suite
...
Jazz In Bellay, jazz in progress

Il avait déjà fait parler de lui yearling lors de son passage sur le ring d’Arqana en septembre 2020 où il avait été acquis pour la somme de 140.000 € par l’écurie Meydan. C’est sous la casaque de l’...

Lire la suite