... © archive hippodrome de Laval
Résultat de course - 02.03.2021

Iermont : nouvelle méthode, nouvelle victoire

Maintenant, il devrait courir dans trois semaines ou un mois à Paris.
Romain Larue

On avait découvert un Iermont entreprenant, vainqueur après avoir coanimé son épreuve à Laval, le 20 février, lors de ses débuts. Cette fois, Maxime Bézier s'est évertué à le faire attendre. Cela n'a nullement changé le résultat ni l'écart à l'arrivée avec une victoire confortable.

Rapidement placé en queue de peloton par son driver Maxime Bézier, Iermont (Sam Bourbon) a pu inquiéter des supporters. Le poulain s'est en effet montré brillant, tirant double, même placé dans le dos d'Idea des Vallons (Laetenter Diem). Son pilote a pourtant tenu sa ligne de conduite : celle de lui donner une course d'attente, dans l'esprit d'une sortie école. C'est en entrant dans le tournant final que le professionnel a autorisé son partenaire à lâcher la vapeur, en contournant le peloton par l'extérieur. Il est clair que le 3 ans de Romain Larue allait beaucoup plus vite que les autres à cet instant. Il n'a fait qu'une bouchée des autres dans le final, n'étonnant nullement son entraîneur sur sa performance mais l'interrogeant sur son comportement [sur Equidia racing] : « Il faut que je revois la course parce que je trouve qu’il a beaucoup tiré. À la maison, il ne tire pas du tout. Il prend quand même de l’expérience et c’est bien car Maxime [Bézier] prend son temps avec et le mène comme c’était le sien. Il a pris le dernier virage à trois et il gagne tout seul je pense. Maintenant, il devrait courir dans trois semaines ou un mois à Paris. » Iermont bénéficie d'ores et déjà d'un engagement à Enghien le 30 mars.

Une comparaison flatteuse avec Gelati Cut
Elément phare de l'écurie de Romain Larue, Gelati Cut (Coktail Jet), placé de Groupe 1 et vainqueur de Groupe 2 récemment, s'était aussi produit à 3 ans à Pontchâteau, dans une épreuve plus relevée néanmoins, sachant que le fils de Coktail Jet s'était pour sa part imposé à 2 ans à Vincennes. Au jeu de comparaisons, Romain Larue explique : « Gelati Cut avait aussi couru ici à 3 ans et avait conclu quatrième [d’une course B en mai]. Iermont a été plus vite tout de suite que Gelati avec qui j’avais mis du temps pour le faire arriver là. »

D'où vient-il ?

Placée à Vincennes à 2 et 3 ans, à l'attelé d'abord puis au monté à bon niveau (3e du Prix Urgent, Gr.3), Up Lady (82 560 €) voit ses cinq premiers produits qualifiés - Iermont étant le cinquième. Elle n'avait qu'un seul vainqueur avant le succès du 3 ans : Everest Up (40 280 €). L'arrière grand-mère Tarentaise de Retz (Chambon P et 98 848 € de gains) avait montré de la qualité, s'imposant plusieurs fois à Vincennes, et était la propre sœur du classique Narbon (143 748 €), vainqueur du Prix du Président de la République (Gr.1).

2e | PRIX TOM KAZAK
Att - 2200 m - Course E - 17 000 €
IERMONT 1'15"3
Sam Bourbon x Up Lady (Mon Bellouet)
Driver : M. Bezier - Entraîneur : R. C. Larue
Propriétaire : M. Pinazo - Eleveur : E. d. Windcut
2e Idea des Vallons 1'15"7
3e Ice Citrus 1'15"7
4e : Impression - 5e : Illustre Ferm - 6e : Into The Mystic
A voir aussi :
...
Dragon des Racques 1'11''
Haras d'Avireau

Notre série "Leurs premiers produits arrivent aux qualifs" vous présente tous les étalons dont les produits initiaux ont 2 ans et sont attendus dans les prochains mois aux qualifications. SA CARRIERE Dragon des Racques 1’11’’ a été l’un des ...

Lire la suite
...
Isocrate d'Ela et Hamandina montrent de beaux moyens

Deux éléments des jeunes générations ont prouvé ce dimanche à Chartres qu'ils n'évoluaient en l'occasion pas dans leur véritable catégorie. Le 3 ans Isocrate d'Ela et la 4 ans Hamandina vont continuer leur marche en avant dans ...

Lire la suite
...
Ilya du Goutier et Indica
débutent victorieusement

Deux débutantes, dans un style différent chacune, ont remporté les épreuves réservées aux pouliches de 3 ans, à savoir Ilya du Goutier et Indica, respectivement pour les entraînements de Thierry Duvaldestin et Laurent Abrivard.

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite