... © Aprh
Résultat de course - 03.03.2021

Izoard Védaquais, à la façon d'un grand

C’est un super cheval.
Eric Raffin

Son modèle ne laisse pas indifférent. Doté d'un grand modèle, Izoard Védaquais est un "dérouleur", muni d'un important compas et capable de tourner actuellement autour de ses rivaux.

Bilan parfait pour Izoard Védaquais (Bird Parker) : cinq sorties pour autant de victoires. Le pensionnaire de Philippe Allaire est invaincu avec ceci de particulier : il ne s'est présenté que sur la distance de 2 700 mètres, d'abord par deux fois à Graignes puis par trois fois à Vincennes - toujours donc sur la grande piste. Une singularité sur laquelle est revenue son driver Eric Raffin : « Pour l’instant, son entraîneur lui a concocté un programme très étudié avec que des courses sur 2 700 mètres et uniquement des épreuves fermées. C’est un cheval de tenue et 2 100 mètres seraient pour lui contre nature pour l’instant mais il va courir contre les bons un jour. »
Les derniers ont été les premiers dans cette épreuve. Prudents lors de leur mise en jambes, Izoard Védaquais et Iron Meslois (Titan d'Occagnes) ont en effet d'abord voyagé en queue de peloton. Mais les deux ont signé les meilleurs partiels sur le dernier kilomètre (1'12''7 pour Izoard et 1'12''8 pour son dauphin Iron Meslois) pour dominer l'ensemble du lot. Le futur vainqueur s'est produit à la façon des forts, évoluant toujours à flanc de peloton puis capable de lancer la course de loin. Son pilote est sous le charme : « C’est un super cheval. Il est dur à l’effort. Je crois que ce qui était prévu avec lui est qu’il parte en vacances mais je pense qu’il courra les bons un jour. Au sulky, il donne l’impression de n’être jamais fatigué. C’est rare comme sensation. »
L'autre bonne impression est à mettre au crédit d'Iron Meslois, toujours maiden. Ses 500 derniers mètres (en 1'11''6) ne peuvent pas laisser indifférent. Ce représentant de Pierre Belloche vient d'engranger quatre places à Vincennes et mériterait maintenant de s'imposer.

D'où vient-il ?

Voilà là une nouvelle illustration de la réussite de Philippe Allaire avec les ressortissants de l'élevage Guay, basé dans la Sarthe, sur la commune de Vaas, dont les habitants s'appellent, précisément, les Védaquais. Fils de Bird Parker 1'09'', Izoard Védaquais est le premier produit de la semi-classique montée Dokha Védaquaise 1'13'' m. (Prodigious), gagnante du Prix Holly du Locton (Gr.2). Viennent ensuite deux produits de Ready Cash, une femelle et un mâle, baptisés, respectivement, Kotka Védaquaise. et Lister Védaquais. Dokha Védaquaise est elle-même la sœur utérine du classique, en Italie, à 2 ans, Granon Védaquais 1'12'' (Brillantissime), et la propre sœur du bon Hodake Védaquais 1'12''. Deux beaux inbreedings scellent ce pedigree, sur le sire Fakir du Vivier (3x5) et la matrone Tahitienne (5x4).

2e | PRIX D'AIGUEPERSE
Att - 2700 m - Course A - 44 000 €
IZOARD VEDAQUAIS 1'14"
Bird Parker x Dokha Vedaquaise (Prodigious)
Driver : E. Raffin - Entraîneur : Ph. Allaire
Propriétaire : Ph. Allaire - Eleveur : J. P. Guay
2e Iron Meslois 1'14"1
3e Ivresse de Blary 1'14"2
4e : I Love Me - 5e : Image d'Atalante - 6e : Impact Player
A voir aussi :
...
Itro, un cas d'école de la réussite Abrivard

On peut parler de véritable démonstration effectuée par Itro (Magnificent Rodney) dans le Prix de Gensac. Une heure avant le succès de sa compagne d'entraînement Hytte du Terroir (lire en page précédente) dans ...

Lire la suite
...
Hytte du Terroir,
une tireuse d'élite

L'absence de tous les ténors de la génération, au départ du Prix Philippe du Rozier (Gr.2), laissait un peu d'espace aux autres très bons éléments habituellement voués aux seconds rôles. Héros ...

Lire la suite
...
Série nouveaux étalons (#7)
Gélati Cut 1’09’’

Gélati Cut 1’09’’ est, d’ores et déjà, à 5 ans, un performer international, qui a brillé en Italie, en 2020, comme troisième du Gran Premio Union Europa (2.080 mètres) et du Gran Premio Memorial Giuseppe Biasuzzi (1.609 mètres), soit deux ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite