... © ScoopDyga
Résultat de course - 04.03.2021

Sobel Conway, le réveil à grande vitesse

Quand je lui ai demandé de se mettre dans la main, il a bondi.
Jean-Michel Bazire

Les derniers titres et la théorie pure ne sont pas toujours suffisants en fin de meeting. La fatigue peut aussi jouer des tours. Ce jeudi, Fire Cracker a joué sa partition habituelle en grand animateur mais n'a pu contenir différentes attaques dans le final laissant les honneurs à l'étincelant Sobel Conway.

Quand Jean-Michel Bazire a demandé à Sobel Conway (Conway Hall) de passer à l'offensive dans le tournant final, en troisième épaisseur, il y a eu lui et les autres. Fire Cracker (Quaro) n'a pu que constater les dégâts, continuant néanmoins à dérouler pour s'emparer de la quatrième place. Au micro d'Equidia, Jean-Michel Bazire expliquait avoir un peu repris en main son partenaire : « Il avait besoin de rassurer. Il avait été décevant avec ses deux dernières sixièmes places. Il est fainéant et je l’avais un peu plus forcé au travail ces derniers temps. Là, il était facile toute la route. On a eu le bon parcours, avec un bon dos. Quand je lui ai demandé de se mettre dans la main en haut de la montée, il a bondi. » Il s'agit de la deuxième victoire en France du suédois dont les gains s'élèvent désormais à plus de 330 000 € et à propos duquel JMB ajoute : « Pour lui, l’essentiel est qu’il vienne de derrière. C’est comme ça qu’il est bon. »

Un chrono relevé
Il n'y a peut-être pas que la fatigue qui a joué dans la balance au détriment de Fire Cracker. Le vainqueur signe 1'11''5 et l'animateur 1'11''8, soit leur chrono record respectif sur le parcours. Plus que la fatigue, Fire Cracker a pu tutoyer ses limites dans cette épreuve qui fixe le nouveau record du Prix Emile Allix Courboy, dans sa version sur 2 700 mètres. Quant à Décoloration (Prince d'Espace), sixième, elle n'a jamais pu s'exprimer dans le final, cadenassée derrière Fire Cracker.

D'où vient-il ?

Natif de Suède, Sobel Conway est par le champion américain à 2 ans, Conway Hall 1'10'', poulain de l'année, là-bas, à cet âge, puis grand gagnant, en Europe, à la faveur du "Orsi Mangelli", en Italie. Conway Hall est, en outre, le propre frère (Garland Lobell x Amour Angus) d'Andover Hall 1'09'', Adams Hall 1'10'' et Angus Hall 1'11''. Du côté maternel, c'est une lignée américano-scandinave, basée, tour à tour, en Finlande et en Suède. Jasmine Broline 1'11'' (Lindy Lane), la première mère, a été la meilleure de sa fratrie, comme l'est Sobel Conway. On pointe de significatives consanguinités sur les étalons Speedy Crown (4x6x4) et Texas (4x5), voire, plus encore, sur la matrone, mère de Speedy Crown, précisément, Missile Toe (5x7x5x5).

1ère | PRIX EMILE ALLIX COURBOY
Att - 2700 m - Course B - 67 000 €
SOBEL CONWAY 1'11"5
Conway Hall x Jasmine Broline (Lindy Lane)
Driver : J-M Bazire - Entraîneur : J-M Bazire
Propriétaire : K. Hastfarm I Holm Ab - Eleveur : Fonds de Courses
2e Wild Love 1'11"7 Love You x Twins Vilda
3e Calle Crown 1'11"8 Great Challenger x Hillary Crown
4e : Fire Cracker - 5e : Nancy America - 6e : Decoloration - 7e : Baron Daidou
A voir aussi :
...
Melody Cool assure la continuité "Allaire"

Le Prix de la Porte des Lilas est ce qu'on peut appeler une chasse gardée pour l'entraîneur Philippe Allaire. En l'espace de douze ans, le professionnel figure ainsi neuf fois au palmarès. Cette année, la victoire ...

Lire la suite
...
Have Seven, seul en scène et grande vitesse

Comme relevé dans notre présentation de cette épreuve, l'entraînement de Jean-Michel Bazire se déplace avec parcimonie sur l'hippodrome de Cabourg mais toujours à bon escient. Preuve en atteste le succès d'Have Seven (Prince d'Espace) dans le Grand ...

Lire la suite
...
Les Jeux Olympiques
enflamment Enghien-Soisy !

La température monte partout dans le pays à l'approche d'un événement planétaire à nul autre pareil. Les chaudrons s'allument un à un sur la route de la flamme olympique et le site choisi pour faire escale à une semaine de la ...

Lire la suite
...
In Love du Choquel impérial dans le Prix Fandango

Uniquement devancé par Inshore (Real de Lou) dans le Prix Guillaume de Bellaigue (Gr.3), lors de sa dernière sortie à Vincennes, In Love Du Choquel (Carat Williams) se présentait comme le cheval à battre dans ce Prix Fandango, épreuve majeure ...

Lire la suite