... (© ScoopDyga)
Résultat de course - 05.03.2021

Icare des Forges débute avec mention bien

Il est ferré lourd et possède une belle marge.
Alexis Chéradame

L'un des deux inédits de cette épreuve avec Icap du Goutier, qui se classe tout près de lui à la troisième place, Icare des Forges a ouvert de bonne manière son palmarès pour ses premiers pas tout en se montrant assez bouillant.

La journée de l’Écurie Louis d'Aur, dont Gonzague Baijot, maréchal-ferrant installé dans l'Orne, est le gérant, n'avait pas bien commencé. A Cagnes-sur-Mer, Figolu Frazéen (Rick des Sales) s'est en effet montré fautif en face alors qu'il tentait la passe de quatre cet hiver sur la Côte d'Azur. "Je viens de raccrocher avec Nicolas Ensch qui me dit qu'il se serait baladé sans sa faute, raconte Gonzague Baijot. C'est un cheval voyant et il a pris peur de la cravache du concurrent qui le précédait. Ce sont les courses..." Mais les courses ce sont aussi les victoires et le débutant Icare des Forges (Orlando Vici) a redonné le sourire à son éleveur-propriétaire qui avait acheté sa mère sur un coup de cœur, sans rien connaître de son origine, alors qu'il avait été appelé pour la parer. "Elle avait 8 ans et n'avait encore jamais pouliné mais elle m'a vraiment tapé dans l’œil ce jour-là, poursuit-il. Au haras, elle m'a donné Eros des Forges, qui a montré aussi des moyens mais connaît de réguliers problèmes de santé, et donc "Icare" que Fabrice (Souloy) aime bien. C'est le premier poulain que j'ai à l'entraînement chez lui. Je crois que c'est un bon poulain. Il va juste falloir qu'il courre pour se faire." Les impressions d'Alexis Chéradame, son driver, sont aussi bonnes après avoir pris ses précautions au départ en partant en retrait en dehors : "Il montre des belles choses le matin et s’était bien qualifié. Il est bouillant au travail et a montré le même visage aujourd’hui. Il est encore ferré lourd et possède une belle marge de progrès. C’est un bon poulain qui possède une belle vitesse".
Il y a deux, la team Souloy-Billard avait déjà remporté cette épreuve avec Good Boy Ligneries qui, quelques mois plus tard, partait favori du classique Prix Albert Viel...

D'où vient-il ?

Par Orlando Vici 1'12, dont c'est la troisième victoire d'un "I" cette année après Indien d'Héripré, Icare des Forges a pour mère une gagnante à 2 ans à Vincennes, Quelle Gracieuse (55 890 €), qui a déjà donné un vainqueur avec Eros des Forges (96 080 € - Grand Prix des 4 Ans à Lyon-Parilly). Quelle Gracieuse est une sœur utérine de la mère de Brin de Noblesse (170 090 €), Foxtrot Nobless (114 820 €) et le récent vainqueur à Vincennes Love You Nobless (29 750 €). La quatrième mère du poulain n'est autre que la grande matrone Krille.

6e | PRIX BILL D
Att - 2225 m - Course F - 16 000 €
ICARE DES FORGES 1'17"2
Orlando Vici x Quelle Gracieuse (l'As de Viretaute)
Driver : A. Cheradame - Entraîneur : P. Billard
Propriétaire : E. Louis d'Aur - Eleveur : G. Baijot
2e Ice Tea 1'17"2
3e Icap du Goutier 1'17"2
4e : Isbet Sant - 5e : I Got A Dream - 6e : Isernia - 7e : Iso de Keryann
A voir aussi :
...
Dollar DU Plain, le tracé de Pornichet lui va si bien

Fer de lance de l'écurie de Ludovic Le Dréan, Dollar du Plain (Derby Du Gite) s'est imposé en costaud ce jeudi soir sur l'hippodrome de Pornichet en trottant 1'13''5 sur le parcours des 2750 mètres. S'il n'avait ...

Lire la suite
...
Franck Ouvrie voit triple à La Capelle

Auteur d'un triplé au cours d'une même journée de course cette année (c'était le 23 mai sur l'hippodrome du Touquet), Franck Ouvrie s'en est offert un deuxième ce vendredi en Thiérache. Après ses victoires ...

Lire la suite
...
Impression de Mai : une expérience qui fait la différence

Pour sa neuvième sortie publique, Impression de Mai (Clif du Pommereux) a ouvert son palmarès à l'issue d'un bon rush final. Plaquée des quatre pieds depuis plusieurs courses, munie d'un débouche-oreilles et d'oeillères descendantes, cette proté...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite