... ©Aprh
Actualité - 05.03.2021

Éric Raffin pour clore le meeting en beauté

Éric Raffin sera incontestablement l'homme du jour demain à l'occasion de la réunion de clôture du meeting d'hiver de Vincennes. Il sera de nouveau associé à Face Time Bourbon mais c'est loin d'être tout. Il pilotera aussi Hallix avec qui il est invaincu cet hiver, il sera sacré pilote du meeting au combiné et recevra lors d'une e-ceremonie des Champions son deuxième Sulky d'Or ! Vous avez dit champion ?

Débutons avec les chiffres arrêtés avant la réunion de ce samedi. En participant à 567 courses du meeting sur les 778 du programme, chiffre auquel on doit retirer les 51 courses pour apprentis (36) et amateurs (15), Éric Raffin a couru 78 % des épreuves auxquelles il pouvait participer depuis le 28 octobre à Vincennes ! Un pourcentage qui dépasse même les 80 % quand on prend en compte les huit jours (dont six avec courses à Vincennes) au total (ce qui est peu pour un driver qui court tellement) de mise à pied sur l'hiver.
Son taux de réussite à la gagne oscille entre 14 et 17 % et atteint les 42 % de moyenne dans les trois premiers, ce qui est remarquable étant donné l'abattage qui est le sien.

Combiné
567 courses
86 victoires (1er) / 15 %
153 places
42,2 % de réussite

Attelé
421 courses
60 victoires (2ème) / 14 %

115 places
41,6 % de réussite


Monté
156 courses
26 victoires (2ème) / 17 %
38 places
43,8 % de réussite


1er ou 2ème
Fort de ses statistiques, Éric Raffin va conclure samedi le meeting d'hiver en tête du classement combiné. Mais il peut réaliser le grand chelem dans le cas d'un exploit retentissant. Au monté, il lui faudrait un succès de plus que Mathieu Mottier demain pour finir à égalité avec celui-ci au classement des jockeys. Dans l'ordre du possible au regard de ses chances de demain (voir page 2).
Au classement attelé, le challenge est autrement plus rude mais qui sait ? Éric Raffin doit gagner cinq courses de plus que Jean-Michel Bazire pour le rejoindre en tête du hit-parade des drivers du meeting. Il faudra réaliser un exploit mais le Vendéen n'en est pas à un près.
Valeur sûre pour les parieurs
Éric Raffin a fait afficher un rapport gagnant moyen de 5,3 € (4,3/1) au cours de ce meeting d'hiver. Ce n'est pas assez pour couvrir l'intégralité de ses participations mais avec dextérité, sagacité et fidélité, les parieurs sont tout à fait capables de réaliser des opérations des plus sympathiques avec le Sulky d'Or. D'autant que certaines victoires ont été acquises à des cotes attractives. Son sommet du meeting : 24/1 avec Himalya Forgan. On se rappellera aussi d'un succès avec Freeman de Houelle à 19/1 le 15 décembre. De l'autre côté de l'échelle, on note qu'Éric Raffin a gagné 12 de ses 86 courses à des cotes d'égalité ou moins.

Dans les courses de Groupe
Les statistiques d'Éric Raffin dans les courses de Groupe sont en totale cohérence avec ses chiffres généraux. 17 % à la gagne et un peu de 40 % sur le podium, preuve d'une constance à tous les étages de la hiérarchie.
54 courses / 9 victoires / 14 places / 42 % de réussite

Dans les Groupes 1
Quand on ressert encore un peu plus l'étau aux Groupes 1, on constate logiquement que le pilote numéro 1 a été très appelé et il aurait participer à toutes les épreuves majeures du meeting si Helgafell n'avait été non partant dans le Critérium des 3 Ans. Associé à Délia du Pommereux, il a signé un retentissant succès dans le Prix de France et on notera qu'il aura pris une allocation dans 8 des 9 Groupes 1 auxquels il a participé cet hiver. Des statistiques qui doivent s'améliorer demain avec Face Time Bourbon dans le Prix de Sélection.
dans l'ordre d'importance des Groupes 1 du meeting
4ème - Prix d’Amérique Legend Race (Délia du Pommereux)
7ème - Prix de Cornulier (Feeling Cash)
6ème - Prix de Paris Marathon Race (Délia du Pommereux)
1er - Prix de France Speed Race (Délia du Pommereux)
3ème - Prix des Centaures (Freeman de Houelle)
6ème - Prix de l’Ile-de-France (Feeling Cash)
non placé - Critérium des Jeunes (Inoui Danica)
4ème - Prix de Vincennes (Héros de Fleur)
7ème - Critérium Continental (Gamble River)
non partant dans le Critérium des 3 Ans (Helgafell)

Les invaincus dans ses mains !
Deux trotteurs affichent un score parfait cet hiver à Vincennes : 5 courses, 5 victoires à l'actif d'Epsom d'Herfraie (Rieussec) et d'Hallix (Roc Meslois). Leur point commun ? Les deux ont réalisé ce tour de force avec Éric Raffin à son sulky pour le premier et sur sa selle pour la seconde. Hallix sera en lice ce samedi pour faire encore mieux avec un sixième succès dans le Prix Louis Le Bourg.

Suivre Éric Raffin ce samedi
1ère chance ++ : Face Time Bourbon (a)
1ères chances : Hallix (m), Freeman de Houelle (m), Hermine de Rhêve (a), Foxtrot de Bulière (a)
pour contrer les favoris : Guérande (a), Diplomate d'Am (a), Dreambreaker (a)
chance secondaire : Heart Jewel (a) (rentrée, n'a pas encore gagné mais déferré des quatre pour la 1ère fois).

E-ceremonie des champions
Quoi qu'il en soit, Éric Raffin sera récompensé en fin de journée de son deuxième Sulky d'Or consécutif, consacrant sa grande saison 2020, ponctuée par 254 victoires à l'attelé et 310 au total. LeTROT célébrera ses champions dans toutes les catégories (Étrier d'Or pour Mathieu Mottier, entraîneur, propriétaire, éleveur et apprenti) lors d'une e-CEREMONIE organisée en partenariat avec le SEDJ, l'UNAT, le SNPT et diffusée en live sur Facebook LeTROT et Facebook Equidia.

Éric Raffin a gagné dix courses cet hiver avec deux chevaux, les deux invaincus

©Aprh

A voir aussi :
...
Il était
une fois Grosbois (2/2)

Suite et fin de notre rétrospective et de notre dossier sur Grosbois, à la faveur du soixantième anniversaire de son acquisition, par la Société du Cheval Français, le 26 juillet 1962. Grosbois n’est pas seulement un centre d’...

Lire la suite
...
Alexandre Abrivard joue sur tous les tableaux

Àla consultation des différents classements du trot, il est saisissant de voir qu'une tête se répète plus que régulièrement. Déjà leader des classements Sulky d'Or, Étrier d'Or et combiné (il nous en parlait ...

Lire la suite
...
Chevaux plaqués ou munis de fers en plastique interdits sur l'herbe jusqu'à nouvel ordre

Cela aura été l'incident, l'accident même, de trop. La chute d'Emeline Desmigneux le 31 juillet dernier à Carentan était consécutif à la glissade du cheval qui la précédait, lequel avait totalement perdu l'adhérence sur l'herbe. Il était plaqué. ...

Lire la suite
...
Jo Dibah a tout l'avenir devant lui

Le Prix Ganymède était une course qualificative dans l’Open des régions des 3 ans de l’Ouest. Le rentrant Jo Dibah (Charly du Noyer) effectuait une rentrée mais découvrait un engagement favorable qu'il a su transformer ...

Lire la suite