...
En bref - 28.08.2020

Enjeux hippiques : grandes attentes pour samedi à Vincennes

Toutes les planètes semblent s'alignent pour que la réunion exceptionnelle de Vincennes, aux deux Critériums (et six Groupes au total), soit un succès sur le plan des enjeux. L'évolution actuelle et positive des enjeux hippiques (lire par ailleurs les déclarations de Cyril Linette), de l'ordre de 15 % sur 2019, va se trouver en situation de test grandeur nature, avec le début de la concurrence des jeux sportifs, .
Pourquoi tant d'attentes donc ? D'abord, parce que l'affiche est exceptionnelle en qualité et que la quantité répond parfaitement aux critères d'attraction du PMU (121 partants pour 10 courses). Ensuite, parce que le réseau de points de ventes PMU sera plus important que ces dernières semaines (les effets post-covid sont de mieux en mieux maîtrisés et la rentrée entérine l'activité d'un maximum de commerces). Enfin, parce que la présence d'un crack comme Face Time Bourbon permet d'attirer de fortes mises, notamment placées.
Deux journées de référence s'imposent :
1. Celle de l'an dernier (samedi 31 août 2019 avec 9 courses) avec le seul Critérium des 5 Ans à l'affiche. Le total des enjeux s'était élevé à 15,8 M€ (14,4 M€ sur le réseau et 1,4 M€ en online).
2. Celle du dernier Prix René Ballière en juin, remporté par Face Time Bourbon. Le total se montait alors à 16,4 M€ (14,3 M€ offline et 2,1 M€ online). Ce jour là, le crack avait avait concentré un niveau record d'enjeux sur sa personne (468 000 € /143 000 gagnants et 325 000 € placés) dans une épreuve qui n'était pas support du Quinté !
Voilà de quoi faire cette journée à haut potentiel, dans un contexte particulier de hausse des paris hippiques, une référence du moment.

Critérium des 4 Ans en août : avantage aux pouliches ?

Le déplacement de la date du Critérium de mai à août (en raison de la crise de la Covid) peut-il se lire à l'avantage des pouliches ou des mâles ? Gilles Baratoux, docteur vétérinaire à Meslay-du-Maine, en Mayenne, nous éclaire : « Au premier abord, on peut dire que le fait de passer du printemps à la fin de l'été est à l'avantage des pouliches, qui se retrouvent en fin de période de chaleurs. Elles seront, dans leur ensemble, plus compétitives. Du côté des mâles, cela peut aussi être bénéfique pour ceux qui sont étalons. Libérés des contraintes de la monte depuis plus d'un mois, qui leur fait souvent perdre du poids et de la concentration, ils seront plus disposés à la compétition. Entre les pouliches et les mâles déjà reproducteurs, je dirais donc que le changement de saison est identiquement avantageux. De mon point de vue, cela ne change en revanche rien, toujours de manière générale, pour les mâles qui n'ont pas exercé comme étalons. »

Heaven's Pride et Dorgos de Guez, autres attractions

Deux Groupes 3 complètent le dispositif de sélection de la grande réunion de ce jour à Vincennes. La première édition de la Yearling Cup Arqana Trot est dominée au casting par Heaven's Pride (Brillantissime), seul participant à pouvoir invoquer des références semi-classiques. Il a déjà battu l'espoir Hokkaïdo Jiel et vient de subir la loi du seul Hooker Berry dans un Groupe 2. Des états de service qui en font l'attraction de l'épreuve, disputée sur le plus classique des parcours (2700m grande piste).
Dans le Prix de Beaugency (Gr.3), Dorgos de Guez (Romcok de Guez) bénéficie d'un engagement favorable. Il est le plus riche du lot et n'aura pas à subir de rendement de distance. Bilooka du Boscail (Look de Star), Express Jet (Goetmals Wood) et Clarck Sotho (Oiseau de Feux) devraient a priori se présenter pour les places.

A voir aussi :
...
M. Abrivard : "Je vais remonter directement dans le Cornulier"

Aune semaine tout juste du Prix de Cornulier (Gr. 1) dont il est le tenant du titre avec Bahia Quesnot (Scipion du Goutier), Matthieu Abrivard annonce qu'il ne va se remettre en selle en course que le jour J, lui qui ...

Lire la suite
...
Equinoxe : c'est bon pour le moral

Depuis son retour à la compétition après son accident le mois dernier, Matthieu Abrivard n'avait pas encore repassé le poteau en tête. Voilà qui est chose faite à une semaine du Prix de Cornulier où il se remettra en ...

Lire la suite
...
Diamant de Tréabat,
nettement un ton au-dessus

Dans le Prix Djérid (Groupe 3) ouvert aux chevaux d'âge n'ayant pas gagné 675 000 €, Diamant de Tréabat avait face à lui une opposition largement dans ses cordes, quand bien même la courte distance et la petite piste n'étaient ...

Lire la suite
...
Idao de Tillard
enchaîne et prend date

Fils et petit-fils de deux vainqueurs de Critérium Continental, Idao de Tillard (Sévérino) a la vitesse qui coule dans ses veines. Mais pas seulement. La preuve aujourd'hui avec son succès convaincant dans ce Prix de Riberac, ...

Lire la suite