... © JLL - LeTROT
En bref - 06.03.2021

La e-cérémonie des Champions 2021

Organisée sur l'hippodrome de Vincennes, en partenariat avec le SEDJ, l'UNAT, le SNPT et diffusée en live sur Facebook LeTROT et Facebook Equidia, sur Youtube LeTROT (voir les vidéos) et sur le site internet d'Equidia, la e-Cérémonie des Champions 2021 a mêlé remises de prix en présentiel et en virtuel, par visio. Le tout dans le respect des règles sanitaires du moment. Tous les grands vainqueurs de 2020 ont défilé avec, pour ouvrir la séquence de remise des prix, les amateurs Barbara Guenet (première au monté) et Dimitri Crespel (premier à l'attelé). Les apprentis Gaëlle Godard (au monté) et Enzo Lelièvre (à l'attelé) ont suivi. Meilleur entraîneur 2020 avec 207 victoires, Jean-Michel Bazire a évoqué un moment particulier : « La fin de carrière de Bélina Josselyn qui termine sur une victoire dans un Groupe 1 [le Prix de Paris]. »
C'est Face Time Bourbon qui a été sacré meilleur cheval 2020 des Crack Series, Antonio Somma déclarant à son propos : « C’est un rêve d’avoir un tel cheval. » Le propriétaire a remercié Sébastien Guarato et son équipe et Björn Goop pour ses victoires avec son cheval.
Concernant sont premier Etrier d'Or, Mathieu Mottier reconnaît avoir encore « du mal à réaliser ». À son sujet, Eric Raffin (Etrier de Bronze) déclare : « Sa position à cheval a évolué depuis le confinement. Il nous emmène vers l’excellence. » Le même Eric Raffin a bien sûr été récompensé pour son deuxième Sulky d'Or qu'il a commenté : « Il faut laisser lucide et c’est magique. J’ai deux enfants, comme cela, ils auront chacun le leur. » Les vainqueurs des grandes épreuves du meeting ont également été honorés dont bien sûr Face Time Bourbon pour son deuxième Prix d'Amérique. Pour le succès de Bahia Quesnot dans le Prix de Cornulier, Junior Guelpa a expliqué : « Il faut que tout soit réuni pour gagner une telle épreuve et tout l’a été avec Bahia. » Quant à Sylvain Roger, félicité pour la victoire de Délia du Pommereux dans le Prix de France, il a déclaré : « On fait ce métier-là pour avoir des chevaux comme cela et vivre ce genre d’émotions. » Quant à Richard Westerink, il reconnaissait de son véhicule au sujet du sacre d'Etonnant dans le Prix de Paris : « La semaine qui a suivi a été spéciale car il a fallu fêter cette belle victoire. »
Autres récipiendaires :
Premier propriétaire et éleveur : Ecurie des Charmes / Meilleur étalon : Ready Cash
Photos page suivante : © JLL - LeTROT

Un dimanche en régions au parfum de printemps

Pas moins de dix réunions au trot seront proposées ce dimanche, toutes en régions après la clôture du meeting d'hiver de Vincennes. Seule réunion Premium dominicale, le rendez-vous d'Agen-La Garenne inclura une course internationale, affiliée au circuit des Grandes Epreuves du Sud-Ouest, sous la désignation habituelle de Grand Prix Dynavena Maisagri. On y trouvera deux candidats contraints de rendre 50 mètres : Aribo Mix (Rêve des Vallées) et Bilooka du Boscail (Look de Star).
Suivant la nouvelle politique mise en place par la Fédération Nationale des Courses Hippiques, ses émanations régionales et Equidia, ces réunions PMH seront retransmises sur le site internet de la chaîne du cheval et sur son application.

Cagnes-sur-Mer : la forme "Turgot" continue

Lauréate de l'épreuve d'ouverture ce samedi à Cagnes-sur-Mer, Hermine Turgot (Royal Dream) a apporté un nouveau succès à l'élevage de la famille Hoste, sous ses propres couleurs bleu et gris. C'est la troisième victoire du label Turgot à Cagnes-sur-Mer en l'espace de quatre jours après les titres d'Ego Turgot (Sancho Turgot) et Facto Turgot (Rieussec), mardi dernier. Cette fois, c'est Nicolas Ensch qui a porté comme entraîneur et driver le succès du jour après les contributions de Yannick-Alain Briand (Ego Turgot) et Charley Mottier (Facto Turgot). Le 16 février, Nicolas Ensch avait déjà signé un succès pour les Turgot grâce à Gloria Turgot (Offshore Dream).
Ce samedi, Nicolas Ensch a par ailleurs signé un doublé en conduisant aussi à la victoire Houston Texas (Charly du Noyer), sous ses propres couleurs.
Le Prix Ivoire du Moulin qui mettait aux prises quelques 3 ans estimés est revenu à Il Conto (Bird Parker). Le pensionnaire de Ludovic Peltier défend la même équipe que son compagnon d'entraînement Invincible Cash (Ready Cash), troisième du récent Critérium des Jeunes (Gr.1). Après avoir débuté victorieusement pour le compte de Philippe Allaire, Il Conto avait été acheté à l'amiable par son actuel entourage. Ce samedi, il a battu à la fin Ivyar (Repeat Love) qui confirme ici son succès du 13 février sur le même parcours.

A voir aussi :
...
Fleur du Lupin ouvre le score à Vincennes

À 7 ans, Fleur du Lupin (Othello Bourbon) ne disputait que sa cinquième course sur la cendrée de Vincennes. Plus revue depuis un an sur cette piste, elle a passé le poteau en tête pour la première fois. ...

Lire la suite
...
Is Magic Haufor enchaîne

Après une fin de meeting précédent manquée, Is Magic Haufor (Prodigious) attaque 2022/2023 tambour battant et s'adjuge déjà sa deuxième course depuis le 3 novembre (date de lancement officiel), et imite Hannah (Vulcain de Vandel), Hoche (...

Lire la suite
...
Jablonski a de l'avenir

Un lot de poulains prometteurs a évolué dans l'épreuve de clôture ce lundi. En piste, la lutte fut belle et les trois premiers sont assurément des éléments d'avenir. Rapidement aux avant-postes, Jablonski (Gazouillis) et Jazz Up (...

Lire la suite
...
Just Lovely se montre appliquée

Coup d'essai, coup de maître, selon la formule. Pour ses premiers pas en compétition au trot monté, Just Lovely (Ubriaco) en a même profité pour ouvrir son palmarès. Son jockey Alexandre Abrivard, qui a répondu à ...

Lire la suite