...
Actualité - 07.03.2021

Étalons du meeting : Ready Cash mais pas seulement

Scipion du Goutier a été boosté par le remarquable meeting de sa fille Bahia Quesnot.

Le rideau est tombé sur le meeting d’hiver 2020-2021 samedi à l’issue de la 94ème et dernière réunion disputée sur le mâchefer de Vincennes depuis le 28 octobre. L’heure est maintenant aux bilans pour décrypter les tendances principales. Chez les étalons, le nouveau titre de Ready Cash, le 7ème d'affilée déjà, était naturellement attendu - lui qui est auusi l'étalon le plus représenté - mais ce n’est évidemment pas le seul enseignement à retirer de ces quatre mois de compétition, alors que la saison de monte a démarré.

Commençons cette analyse du meeting chez les étalons par une question qui aura peut-être des airs de colle. Combien d’étalons différents ont remporté, via leur production, au moins une course cet hiver, sachant que le programme de ces quatre mois à Vincennes comportait 778 épreuves à la date du 28 octobre ? La réponse est… 183 ! Comparée à la précédente édition du meeting d’hiver, cette liste comporte une vingtaine de noms d'étalons en moins.
Entrons maintenant dans l’analyse des principales forces en présence telles que les statistiques les font ressortir. Les étalons ayant eu 100 partants et plus sont au nombre de 24, soit 5 de plus qu’un an plus tôt, ce qui tendrait à prouver une plus grande diversité ou, en tout cas, une moins grande concentration. Dans ce domaine, le trio de tête est composé de Ready Cash (363), Prodigious (198) et Love You (181) qui, de ce fait mais pas seulement, sont aussi, et dans le même ordre, les trois occupants du podium au nombre de victoires.
Victoires : Ready Cash inamovible leader
Avec moins de partants globalement que l’an dernier, tout en gardant très largement là aussi son leadership (364 contre 391), l’incontestable numéro 1 termine une nouvelle fois avec le titre de meilleur étalon de l’hiver au nombre de victoires : 7ème distinction consécutive. Il améliore son score de l’an dernier puisqu’il totalise 47 succès contre 43 alors que son record dans ce domaine (50) remonte à l’édition 2017-2018. La combinaison de ces deux éléments (moins de partants, plus de gagnants) fait progresser pourcentage de réussite à la gagne quasiment de deux points. Derrière lui, ses lieutenants habituels : Prodigious et Love You, respectivement avec 25 et 23 victoires, soit le même podium qu’à l’issue du meeting d’hiver 2018-2019. Les trois premiers partagent un autre point commun : ils font en effet tous afficher 12 % de réussite à la gagne.
Top 3 par les victoires
Ready Cash 47 (364 partants)
Prodigious 25 (198)
Love You 23 (181)

Il est intéressant de relever que l’on retrouve ce même trio et dans le même ordre si l’on ne prend seulement en compte les trois plus jeunes générations en piste, à savoir les « G », les « H » et les « I », que ce soit en nombre de victoires donc mais aussi par les gains d'ailleurs. Chez les seuls « I », Prodigious termine cette fois devant Ready Cash (8 vs 7).

Gains : Scipion du Goutier sur le podium
Là aussi, la domination de Ready Cash est sans partage puisqu’il termine le meeting avec près de 2,9 M€ gains remportés par sa production, emmenée bien sûr par Face Time Bourbon avec plus de 770 000 € à lui seul, soit environ 161 000 € de plus que l’an dernier (ce qui s’explique en partie par la revalorisation des allocations à compter du 1er janvier de cette année). Il n’en reste pas moins qu’il s’agit d’un bon millésime pour l’étalon vedette du Haras de Bouttemont on l’aura compris.
Dans ce classement, son dauphin est encore une fois Prodigious malgré un total en retrait (- 153 000 €) alors que la troisième place est prise par Scipion du Goutier (à créditer par ailleurs d’un total de 15 victoires ce qui le place au pied du top 5) avec un bond de plus de 450 000 € par rapport à l’an dernier, boosté par le remarquable meeting d’hiver de Bahia Quesnot. Avec plus de 434 000 €, la gagnante du Prix de Cornulier lui apporte près de la moitié de ses gains.
Top 3 par les gains
Ready Cash 2 915 570 €
Prodigious 873 460 €
Scipion du Goutier 835 580 €

Comme pour les victoires, si l’on se concentre sur les plus jeunes générations, le duo de tête est identique par les gains chez les « H » et chez les « I ».

Les « Goutier » répondent présents
Les performances enregistrées par Scipion du Goutier comme étalon au cours de ces quatre mois constituent un autre volet de la réussite plus globale au cours de ce meeting du label créé et développé depuis le début des années 1990 par Jean Cottin. Les « Goutier » ont évidemment été portés par les résultats de Flamme du Goutier (Ready Cash), double lauréate de Groupe I dans les Prix de l’ïle-de-France et des Centaures après avoir terminé deuxième du Prix de Cornulier, remporté par Bahia Quesnot, une fille de… Scipion du Goutier. Mais ils ont sept « Goutier » à avoir passé le poteau en tête au cours du meeting pour un total de 19 victoires dont Ghalie du Goutier, quadruple lauréate à elle seule.

8 étalons pour 11 Groupes 1
Les 11 Groupes 1 du meeting d'hiver ont été remportés par neuf chevaux différents, avec deux doubles lauréats que sont Face Time Bourbon (Prix d’Amérique Legend Race et Prix de Sélection) et Flamme du Goutier (Prix de l’Île-de-France et Prix des Centaures), soit deux « Ready Cash », lequel fait aussi bien que l’an dernier. Viennent ensuite Village Mystic avec Hanna des Molles (Critérium des 3 Ans), Coktail Jet avec Gu d’Héripré (Critérium Continental), Un Charme Fou avec Helitlopet (Prix de Vincennes), Scipion du Goutier avec Bahia Quesnot (Prix de Cornulier), Niky avec Délia du Pommereux (Prix de France Speed Race), Cristal Money avec In The Money (Prix Comte Pierre de Montesson-Critérium des Jeunes) et Timoko avec Etonnant (Prix de Paris Marathon Race).

Vaillant Cash en tête au pourcentage de victoires
Il nous a paru intéressant de regarder la réussite des étalons du meeting sous l’angle du pourcentage de victoires. Pour cela, nous avons retenu comme critère les étalons ayant eu au moins vingt partants. Ce classement met ainsi en avant la réussite de Vaillant Cash (6 victoires) qui arrive nettement en tête avec 27,7 % auxquels ont participé French Way Of Life, invaincue cet hiver en quatre courses, et à moins un degré Fakir du Lorault. Deux autres étalons sont au-dessus de 20 % : Un Charme Fou (7 dont plus de la moitié pour le seul Helitlopet, son premier vainqueur de Groupe 1) à 22,5 % et Redeo Josselyn (5) à 20,8 % porté par Farrell Seven et Feydeau Seven. Vient juste ensuite Roc Meslois à 19,2 % (11), le père de Hallix, la révélation du meeting avec ses six victoires ce qui en fait le trotteur ayant gagné le plus de courses tout en étant invaincu(e) sur cette période. Ce classement permet également de souligner les résultats de la production d’Amiral Sacha (15 %) qui, avec seulement 20 partants, totalisent 3 victoires et 9 places soit un taux de réussite sur le podium de 45 %, et de Lilium Madrik (14,9 %), le père des très confirmés Brillant Madrik et Berlioz de Ginai mais aussi de Go Go Gigi et Gitane des Bois qui lui ont apporté 7 succès au total et dont la production flirte aussi avec les 45 % de réussite sur le podium (avec 47 partants).

Premières !
Dans la liste des étalons vainqueurs de Groupe 1 au cours du meeting, on trouve deux noms qui enregistrent leur première mention à ce niveau, à savoir Un Charme Fou et Cristal Money. Si l’on n’attendait pas forcément le premier à un tel niveau qu’il n’avait lui-même jamais couru, qui plus est dès sa deuxième génération en piste, Franck Leblanc n’est pas étonné de voir ce fils de Love You déjà mis en avant : « Ce n’est surtout pas une surprise de le voir père de vainqueur de Groupe 1. Il possède un très bon papier et c’était un super cheval que j’ai eu l’occasion d’entraîner. Il produit des chevaux durs, monté et attelé qui sont très braves plus. J’ai vraiment confiance dans sa production ». Quant à Cristal Money, lui-même vainqueur du Prix de l’Étoile, le succès d’In The Money le consacre aussi dès sa deuxième année de production.

A voir aussi :
...
Faithful, le coeur cagnois

Il y a des affinités qui ne se démentent jamais. De celles qui resurgissent encore et toujours. Faithful (Village Mystic) a des affinités avec l'hippodrome de la Côte d'Azur, c'est sûr. Lauréat de deux é...

Lire la suite
...
Instinct Saint Bar était intouchable

La présence de l'invaincu Intouchable (Prodigious), titulaire de quatre victoires dont la dernière à Vincennes, écrasait le reste du champ dans le Prix du Bistrot de Mémé. Les réserves émises avant coup par son driver Matthieu Abrivard, ...

Lire la suite
...
Aix-les-Bains a lancé son meeting estival ce lundi

Certains ne manqueraient son meeting pour rien au monde. La société des courses d'Aix-les-Bains a lancé, ce lundi, sa séquence de réunions de trot après celle consacrée au galop en juin et juillet. Au total, ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite