... © Mark Kentell
Résultat de course - 08.03.2021

Grandiose Bey continue sa marche en avant

Il a bien répondu à notre attente.
Léo Abrivard

Dans la course événement du jour, les deux pensionnaires de Laurent Abrivard détenaient une première chance sur le papier. Cela s'est concrétisé en piste puisque Grandiose Bey et Ghost ont réussi à former le jumelé gagnant. Le premier nommé a, une nouvelle fois, mis son cœur sur la piste, ce qui lui a permis de triompher pour la cinquième fois.

Après un meeting d'hiver chargé, de bons éléments de 4 et 5 ans étaient piste pour le Quinté+ de ce lundi sur l'hippodrome de la Prairie. Dans une épreuve où deux chevaux de qualité (Ginkgo Thélois et Hidalgo du Rib) se sont montré fautifs, Grandiose Bey (Prodigious) et Ghost (Royal Dream) en ont pleinement profité. Associé comme bien souvent à Léo Abrivard, Grandiose Bey a été le plus fort dans les derniers mètres de course, faisant dire à son pilote les propos suivants : « Avant le coup, sur le papier, je savais que j'avais une première chance. C'est un cheval assez régulier qui fait toutes ses courses. Cependant, je me suis retrouvé enfermé à un moment donné, mais il a bien répondu lorsqu'il a fallu réagir. Dans la ligne droite, il a bien résisté. Avec cette victoire, le cheval va devoir monter de catégorie mais on pourra encore compter dessus. » Une nouvelle fois déferré des postérieurs, le représentant de Jean-Pierre Barjon remporte une troisième victoire lors de ses quatre derniers essais corde à droite. Cet élément a suffisamment de potentiel pour atteindre dans un proche avenir le cap des 100 000 € de gains (il a actuellement de 86 950 €).
Dix, c'est le nombre de succès de Léo Abrivard depuis le début de l'année, soit le même score pour le fils de Laurent Abrivard par rapport à l'an dernier à pareille époque.

Il y a un an, c'était Forum Meslois
Il y a un an, c'est un certain Forum Meslois (Timoko) qui épinglait cette épreuve à son palmarès. Depuis, le représentant de Pierre Belloche a ajouté quatre autres victoires dont un au niveau Groupe 3 à Vincennes. Est-ce qu'un élément au départ de ce Quinté+ du jour est capable de l'imiter ? Réponse dans un an.

D'où vient-il ?

Eleveur domicilié en Dordogne et qui ne compte que des produits à compter de la lettre "F" (les 6 ans), Rodrigue Beyssey signe ses élèves du label Bey. Grandiose Bey est son meilleur représentant et seul vainqueur à Vincennes. La mère de ce dernier, Alméria, n'est pas qualifiée mais revendique ses deux premiers produits vainqueurs, avec Furious Bey (67 710 €) qui précède Grandiose Bey (72 550 €). Alméria descend en lignée directe de Jalna IV par Persepolis, de laquelle proviennent Perlando (1,3 M€), Abydos (409 534 €) et Ton Rêve de Cahot (547 560 €).

5e | PRIX DE NONANT-LE-PIN
Att - 2450 m - Course D - 32 000 €
GRANDIOSE BEY 1'13"7
Prodigious x Almeria (Love You)
Driver : L. Abrivard - Entraîneur : L. C. Abrivard
Propriétaire : E. J. Barjon - Eleveur : R. Beyssey
2e Ghost 1'13"9
3e Galliano du Desert 1'13"9
4e : Gatsby Wic - 5e : Ganymed de Corbery - 6e : Havaroche - 7e : Gold du Val
A voir aussi :
...
Dragon des Racques 1'11''
Haras d'Avireau

Notre série "Leurs premiers produits arrivent aux qualifs" vous présente tous les étalons dont les produits initiaux ont 2 ans et sont attendus dans les prochains mois aux qualifications. SA CARRIERE Dragon des Racques 1’11’’ a été l’un des ...

Lire la suite
...
Isocrate d'Ela et Hamandina montrent de beaux moyens

Deux éléments des jeunes générations ont prouvé ce dimanche à Chartres qu'ils n'évoluaient en l'occasion pas dans leur véritable catégorie. Le 3 ans Isocrate d'Ela et la 4 ans Hamandina vont continuer leur marche en avant dans ...

Lire la suite
...
Ilya du Goutier et Indica
débutent victorieusement

Deux débutantes, dans un style différent chacune, ont remporté les épreuves réservées aux pouliches de 3 ans, à savoir Ilya du Goutier et Indica, respectivement pour les entraînements de Thierry Duvaldestin et Laurent Abrivard.

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite