...
Actualité - 08.03.2021

GNT : c'est reparti pour un Tour

Carioca a toutes ses chances.
Pierre Levesque, à propos de Carioca

Pas le temps de souffler. À peine les portes de Vincennes (provisoirement) refermées après le meeting d'hiver et voici le lancement du Grand National du Trot 2021. Ils sont 16 dans la première étape, organisée à Reims mercredi. C'est l'occasion de faire un point sur le lifting subi par le tour de France le plus populaire des courses.

Le Grand National du Trot 2021 oblige à revoir sa géographie. L'étape de lancement quitte en effet le Nord, habituelle terre de lancement du circuit (dans une forme d'alternance entre Amiens - deux fois sur trois - et La Capelle), pour se déplacer sur les terres de la Fédération Est, à Reims en l'occurrence. Ce n'est pas la seule modification du circuit cette année. Pour la première fois, l'affiche comprend en effet quinze rendez-vous sur l'année (quatorze étapes et la finale), contre quatorze jusque-là (avec treize étapes et la finale). C'est l'ajout d'une étape estivale, en juillet sur un hippodrome estampillé du statut balnéaire. Vice-président de LeTROT et président de la Commission Province à la société-mère, Franck Pellerot avait déclaré à Province Courses l'Hebdo il y a quelques semaines à ce sujet : « Partant du constat qu’il n’y avait pas d’étape au mois de juillet s’est engagée une réflexion sur l’opportunité d’en créer une en profitant d’hippodromes de bord de mer où sont les estivants. C’est une manière d’aller vers nos clients en proposant un spectacle avec une course dont le départ sera donné à l’autotsart. » Cinq hippodromes répondent au casting de LeTROT (Cabourg, Cagnes-sur-Mer, Châtelaillon-La Rochelle, Les Sables d’Olonne et Pornichet) et le premier à commencer sera Les Sables-d'Olonne, hôte du rendez-vous du 16 juillet.

En 2020 : Elie de Beaufour auteur du doublé circuit et Finale
Cela n'a rien d'une évidence et ressemble même plutôt l'exception qui confirme la règle. Remporter la Finale du GNT, sur l'hippodrome de Vincennes en décembre, et simultanément sortir vainqueur du classement général est l'apanage de quelques chevaux seulement. Ils sont cinq depuis la création du GNT en 1982 à répondre à ce cas de figure. Il s'agit de Vrai Lutin (1992), Kazire de Guez (2004), Oasis Gédé (2008), Quif de Villeneuve (2011) et... Elie de Beaufour l'an dernier. La succession 2021 est ouverte avec, dans cette première étape de Reims, la participation d'Elvis Madrik, le lauréat du GNT 2019 au général.


Le calendrier Grand National du Trot 2021
Mercredi 10 mars : Reims (Est)
Mercredi 31 mars : Marseille-Borély (Sud-Est)
Mercredi 14 avril : Lyon-La Soie (Centre-Est)
Mercredi 28 avril : Maure-de-Bretagne (Ouest)
Mercredi 26 mai : Le Croisé-Laroche (Nord)
Mercredi 9 juin : Laval (Anjou-Maine)
Mercredi 23 juin : Toulouse (Sud-Ouest)
Vendredi 16 juillet : Les Sables d’Olonne (Ouest)
Mercredi 11 août : Saint-Malo (Ouest)
Mercredi 8 septembre : Pornichet (Ouest)
Mercredi 29 septembre : Argentan (Basse Normandie)
Mercredi 20 octobre : La Capelle (Nord)
Mercredi 10 novembre : Nantes (Ouest)
Mercredi 24 novembre : Le Mans (Anjou-Maine)
Dimanche 5 décembre : Finale Hippodrome Paris-Vincennes


La volonté de jouer la carte régionale
Chacune des 14 étapes (soit donc une de plus qu’auparavant) constitue localement l’événement hippique de l’année. Du Nord au Sud, d’Est en Ouest, les trotteurs vont sillonner l’Hexagone avec, pour certains, la victoire d’étape dans le viseur et, pour d’autres, le classement général.
La formule du succès du GNT est bien sûr conservée avec un programme d'épreuves qui permettent de "mélanger" différents profils de partants, ceux qui jouent à fond leur carte sur une étape, ceux qui défendent leurs ambitions sur l'ensemble du circuit et des champions qui viennent aussi à la rencontre de leur public.

Elvis Madrik, le vainqueur du GNT 2019 et l'autre Elvis
Si aucun des principaux protagonistes du circuit 2020 est en lice (les trois premiers du général avaient pour noms Elie de Beaufour, Et Voila de Muze et Crusoé d'Anama), on retrouve cette année Elvis Madrik (Overtrick), le vainqueur de 2019, année qui l'avait vu remporter deux étapes. Le pensionnaire de Jean-Michel Baudouin effectue une rentrée et ne devrait être là que pour reprendre la température. Ce ne sera pas le cas de l'autre Elvis, Elvis du Vallon (Rêve de Beylev), dont l'hiver à Vincennes et des deux sorties en région se sont soldées par de belles places. Associé à Eric Raffin, ce pensionnaire de Charles Cuiller a une belle carte à jouer dans cette rencontre inaugurale de l'édition 2021. Elvis du Vallon compte deux participations dans le Grand National du Trot, les deux en 2019 et les deux soldées par une disqualification.

Les ambitions nourries de la tête
Plusieurs candidats du premier échelon disposent dans ce tournoi d'une belle opportunité. C'est par exemple le cas de Donuts Deladou (Baccarat du Pont). Le représentant de Virginie Moquet a obtenu deux quatrièmes places à Vincennes en décembre après un premier accessit à Laval le 1er novembre. Pour lui, le dépaysement ne sera que positif sur une piste où il n'a couru qu'une fois, en 2019, pour une troisième place. Rencontrée à Caen ce lundi, Virginie Moquet nous a déclaré : « C'est une bonne course et on y va avec des ambitions. On l'a préparé au mieux et c'est une course visée. Il sera déferré des quatre pieds et, comme il part devant, tous les feux sont au vert. Maintenant, on ne va pas le mettre dans le rouge non plus. S'il fait sa course et qu'il termine troisième, ce sera déjà bien. Il y a d'autres courses à courir et ce ne sera pas sa dernière. C'est lui qui nous le dira mercredi. »
La confiance est aussi exprimée par Pierre Levesque dont le pensionnaire Carioca (Jag de Bellouet) sort du meeting parisien avec un bilan plus que flatteur (2 victoires et deux places en quatre tentatives). Le 9 ans sera piloté par Thomas ce mercredi et Pierre Levesque ne nous a pas caché l'idée de bien faire : « Carioca a toutes ses chances. La course n'est pas très relevée même si le cheval monte de catégorie. Sa dernière course est bonne et il est en forme. C'est un cheval qui aime bien courir caché alors on verra au moment de la course. Avec un bon parcours, il peut prendre une bonne place à l'arrivée. Je suis confiant. »


Le Tour de France des Cracks fait sa révolution digitale
« Cette année, le Grand National mise sur le digital », informe LeTROT. Cette stratégie va permettre à chaque hippodrome-étape du Tour de France trotteur d’être au centre du jeu et d’organiser l’événement hippique de l’année. Cette démarche permettra de renforcer et de recréer le lien avec les turfistes, parieurs et socio-professionnels, mais aussi de séduire les amateurs de sports et attirer de nouvelles cibles. Sur la page Facebook LeTROT, un événement dédié au GNT a été créé afin de permettre à la communauté des turfistes et des parieurs, le cœur de cible, d’échanger sur chacune des 14 étapes et la grande finale. Il y aura des contenus dédiés sur les plateformes LeTROT, celles des partenaires du Tour des Cracks et sur les réseaux sociaux de chaque hippodrome-étape. Parmi eux, des contenus hippodromes, des insides, des fiches techniques et des debriefs viendront enrichir l'expérience autour du circuit.

Deganawidah : un test pour continuer ensuite ou non dans le GNT
Comme d'autres [lire page 2], Deganawidah (Kaisy Dream) n'a pas été vu sur le circuit du GNT l'an dernier alors qu'il avait participé à l'étape du Mont-Saint-Michel en 2019. Titulaire de plusieurs places durant le meeting parisiens, il a rencontre des tâches plus compliquées ces dernières semaines. Du coup, pour son entraîneur Stéphane Provoost, il s'agit ici de prendre la température pour savoir si son candidat continuera ou non dans le circuit par la suite. Il nous a déclaré ce lundi : « Deganawidah a été préparé pour cette course et tous les feux sont au vert. Pour cette première étape, il va courir ferré. On verra où il en est, après la course. S'il est dans le Quinté+, il poursuivra son chemin dans le Grand National du Trot. Si non, on avisera pour la suite de son programme. Sachez que le cheval est en forme et devrait bien courir. » D'autres encore, au premier échelon de départ, bénéficient de conditions favorables pour marquer des premiers points dans le circuit. Citons ici Cristal du Perche (Roi du Coq), cinquième tout près derrière Carioca la dernière fois à Vincennes, tout en précédant pas moins cinq autres concurrents qu'il retrouve ce mercredi sur l'anneau rémois.

Be One des Thirons : le retour
Deuxième dans la dernière étape 2020 du circuit, à Rouen-Mauquenchy, Be One des Thirons (Roi du Coq) a par la suite réalise un joli meeting, ponctué d'une victoire et de trois places. Sur l'ensemble de son oeuvre et de sa régularité, il fait bien sûr partie des priorités dans notre épreuve.




Regarder aussi derrière
Egalement au second échelon de départ, Cyriel d'Atom (Otello Pierji) se présente sur une série de cinq victoires en Belgique. Faire la fine bouche serait audacieux car celui qui aura Yoann Lebourgeois à ses commandes a conclu quatrième en début d'année à Vincennes dans une épreuve de chevaux d'âge. Irréprochable ces dernières semaines, Douceur du Chêne (Quif de Villeneuve), tout comme Belle Louise Mabon (Derby du Gîte), de retour à l'attelé, font partie des candidats tout à fait compétitifs pour les places, y compris celles du podium.

Cinq étapes dans l'Ouest

Sur les quatorze étapes du Grand National du Trot 2021, cinq étapes vont se disputer sur le territoire de la seule Fédération de l’Ouest. En effet, en raison de la volonté de reconduire dans cette 40ème édition du circuit les étapes annulées ou courues à huis clos en 2020 cumulée à l’ajout d’une étape supplémentaire en été, il se trouve que le GNT viendra successivement dans l’Ouest à cinq reprises : Maure-de-Bretagne (le 28 avril), Les Sables d’Olonne (le 16 juillet), Saint-Malo (le 11 août), Pornichet (le 8 septembre) et Nantes (le 10 novembre).

PARTANTS REIMS - Mercredi 10 Mars
1 GRAND NATIONAL DU TROT PARIS-TURF - (13H55)
Course Premium - Attelé - Gr 3 - Nationale - 85 000 € - 2 550 m
1DARLINGTON PARKD4M. Abrivard
2DONUTS DELADOUD4P. Houel
3CRISTAL DU PERCHED4F. Nivard
4BRAQUOD4M. Mottier
5DEGANAWIDAHD4F. Lecanu
6BACCARAT DE NIROD4T. Le Floch
7DOCTEUR D'ERABLED4D. Thomain
8CARIOCAD4T. Levesque
9BE COOL D'EBDPA. Barrier
10DOUCEUR DU CHENE (+25 m)D4J. R. Declercq
11CREPE DE SATIN (+25 m)D4J. Travers
12CYRIEL D'ATOM (+25 m)Y. Lebourgeois
13ELVIS MADRIK (+25 m)J. M. Baudouin
14ELVIS DU VALLON (+25 m)DPE. Raffin
15BE ONE DES THIRONS (+25 m)D4P. Daugeard
16BELLE LOUISE MABON (+25 m)DAY. Dreux
A voir aussi :
...
Grand Prix du Sud-Ouest : un
nouveau challenge pour Cleangame

Le Grand Prix du Sud-Ouest, dont la quarante-quatrième édition est programmée dimanche sur l’hippodrome de Beaumont-de-Lomagne, constitue l’événement de ce week-end. En quête d’un quarantième succès et d’une deuxième ...

Lire la suite
...
12 et fractions : le tarif pour Fantaisie

Lauréate en 1'12''5 en mai à Caen, en 1'12''1 (!) au Mont-Saint-Michel en septembre, Fantaisie (Un Mec d'Héripré) signe une troisième victoire 2021 en moins d'1'13'' en remportant le Prix de Coquainvilliers à Cabourg ce samedi. Pour ...

Lire la suite
...
Justine Vive for a third time in a row

Trainer Phillipe Allaire further consolidates his supremacy with his 2-year-olds, thanks to Prix Undina winner at Vincennes last Tuesday. A daughter of Charly du Noyer, Justine Vive once again impressed for her third consecutive win. Philippe Allaire can boast of ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite