... © ScoopDyga
Actualité - 12.03.2021

Les hommes et les records du meeting d’hiver 2020-2021

Quelques jours après la clôture du meeting d’hiver de Vincennes, après les grands chiffres [lire notre édition de mercredi], voici les hommes et les records. C’est la stabilité qui prime avec les incontournables Jean-Michel Bazire chez les entraîneurs et les drivers, Eric Raffin au combiné, Christian Bigeon chez les propriétaires (en nombre de victoires) et Ready Cash chez les étalons. Ce meeting a aussi permis la réalisation de nombreux records.

Il s’agissait d’un des challenges de début de meeting. Jean-Michel Bazire avait exprimé la possibilité de battre son propre record comme entraîneur, établi l’an dernier avec 83 titres. Le professionnel a échoué pour le record mais néanmoins réalisé un grand exercice avec 74 victoires, la deuxième marque de l’histoire en fait sur la période. C’est plus que son meeting 2018-2019 soldé par 71 victoires. Avec 2,91 M€ de gains, l’entraîneur fait moins bien que ses deux précédentes éditions (3,73 M€ il y a douze mois et 3,38 M€ il y a deux ans). Le top-10 (en nombre de victoires) des entraîneurs est d’une incroyable stabilité avec neuf des dix membres de 2019-2020 qui se retrouvent cette année. Matthieu Abrivard, onzième il y a douze mois, remplaçant cette fois Philippe Billard, aux portes du top-10.

Classement entraîneurs (nbre de victoires)
■ Jean-Michel Bazire 74
■ Laurent Abrivard 43
■ Thierry Duvaldestin 32
■ Franck Leblanc 29
■ Jean-Michel Baudouin 26
■ Sébastien Guarato 22
■ Philippe Allaire 20
■ Matthieu Abrivard 19
■ Christian Bigeon 19
■ Sylvain Roger 14


Jean-Michel Bazire et Eric Raffin chez les pilotes
Avec 65 succès, Jean-Michel Bazire comme driver domine Eric Raffin à 61. Le premier reprend son titre qu’il avait laissé au second (58 à 69) l’an dernier. Au combiné, Eric Raffin ne fait évidemment que conforter sa première place sachant qu’il réussit à finir aussi en tête, ex aequo avec Mathieu Mottier, dans le tableau des jockeys (27 victoires chacun). Avec 88 titres cumulés durant le meeting, Eric Raffin fait néanmoins un peu moins bien qu’il y a douze mois (93).

Les Bourbon s’emparent du trône chez les éleveurs
Le grand meeting de Face Time Bourbon pousse cette fois le Haras Saint-Martin sur la plus haute marche du podium des éleveurs. L’an dernier, la structure de Rainer Engelke avait trouvé conclu deuxième derrière l’Ecurie des Charmes qui a disparu du top cette année. La très grande forme des Goutier du Haras du Bissons a plusieurs fois été soulignée dans nos colonnes notamment par l’intermédiaire de Flamme, Ghalie, Helios, Héliade ou Héty du Goutier. Les Bissons réalisent une spectaculaire progression pour passer de la 29e place (en 2019-2020) à la deuxième. Il faut noter le bon meeting de Christian Bigeon qui pointe à la troisième place des éleveurs avec 17 victoires et plus de 53 000 € de primes. L’an dernier, il avait conclu cinquième. Parmi les grandes réussites de l’hiver, Thierry Duvaldestin et la famille Belloche (Ecurie Bois Doufray) intègrent cette fois le top du meeting.

Eleveurs par les primes et victoires
1/ Haras Saint Martin : 101 925 € / 6 vict.
2/ S.C.E.A. des Bissons : 86 996 € / 19 vict.
3/ Christian Bigeon : 53 433 € / 17 vict.
4/ Jean-Philippe Dubois : 51 007 € / 14 vict.
5/ Ecurie Quick Star : 45 925 € / 10 vict.
6/ Ecurie Albert Rayon : 43 309 € / 2 vict.
7/ Ecurie Thierry Duvaldestin : 42 803 € / 8 vict.
8/ Ecurie Vautors : 42 780 € / 9 vict.
9/ Ecurie Bois Doufray : 41 252 € / 11 vict.

Ecurie Bivans, premier propriétaire en données brutes
Comme l’an dernier l’Ecurie Bivans d’Antonio Somma trône en tête des propriétaires essentiellement grâce aux titres de Face Time Bourbon avec 825 340 € collectés (contre 915 610 € lors du précédent exercice). L’Ecurie Saint Martin de Jean Cottin (les Goutier) réalise un grand hiver avec 594 130 € et 12 victoires. Philippe Allaire, troisième, fait mieux que l’an dernier (583 910 € contre 455 780 €). Quatrième, l’Ecurie Christian Bigeon est fidèle à son rendez-vous et conclut d’ailleurs en tête des propriétaires sous l’angle du nombre de victoires (19).

Propriétaires : gains (€) / nbre de victoires
1/ Ec. Bivans Srl : 825 340 € / 5 vict.
2/ Ec. Saint Martin : 594 130 € / 12 vict.
3/ Philippe Allaire : 583 910 € / 14 vict.
4/ Ec. Ch. Bigeon : 552 170 € / 19 vict. (1er)
5/ Ec. Quick Star : 467 020 € / 12 vict.
6/ Tahar Ait-Hamouda : 434 150 € / 1 vict.
7/ Ec. Le Rivage : 425 660 € / 10 vict.
8/ Noël Lolic : 385 520 € / 4 vict.
9/ Ec. Vautors : 382 550 € / 9 vict.
10/ Ec. JM Bazire : 375 830 € / 16 vict.


Franck Leblanc : le leader en données corrigées
Le classement précédent fait référence aux données brutes en fonction des couleurs sous lesquelles courent les partants. Si on les corrige selon les clés de répartition des associations et autres locations, le classement prend une toute autre forme. C’est cette fois Franck Leblanc qui est le leader avec 675 254 €. Le perdant de cette correction est l’Ecurie Bivans, « seulement » copropriétaire de Face Time Bourbon, qui recule à la huitième place.

Propriétaires par les gains corrigés (données corrigées avec les contrats d’association et de location)
1/ Franck Leblanc : 675 254 €
2/ Philippe Allaire : 665 622 €
3/ Ecurie Saint Martin : 588 188 €
4/ Ecurie Ch. Bigeon : 500 910 €
5/ Ecurie Quick Star : 445 539 €
6/ Ecurie JM Bazire : 443 576 €
7/ Ecurie Le Rivage : 437 385 €
8/ Scuderia Bivans Srl : 421 554 €
9/ Ecurie Vautors : 384 398 €
10/ Noël Lolic : 378 335 €


© ScoopDyga

Christian Bigeon et son fils Charles après un de ses 19 succès de l'hiver.

LES MEILLEURS PERFORMERS DU MEETING
1/ Face Time Bourbon (ReadyCash) : 770 500 €
2/ Bahia Quesnot (Scipion du Goutier) : 434 150 €
3/ Flamme du Goutier (Ready Cash) : 426 750 €
4/ Etonnant (Timoko) : 346 750 €
5/ Delia du Pommereux (Niky) : 320 000 €
6/ Davidson du Pont (Pacha du Pont) : 308 300 €
7/ Gu d'Héripré (Coktail Jet) : 271 650 €
8/ Hirondelle Sibey (Gazouillis) : 204 500 €
9/ In The Money (Cristal Money) : 184 550 €
10/ Diable de Vauvert (Prince d'Espace) : 182 750 €


LES PRINCIPAUX RECORDS
Le meeting 2020-2021 n'a pas été avare en records. En voici la sélection des plus significatifs.

A l’attelé

■ Le record du Critérium des Jeunes :
In The Money et Italiano Véro : 1’13’’4
■ Le record du Prix d’Amérique et co-record du parcours des 2 700 mètres de la grande piste :
Face Time Bourbon : 1’10’’8 : premier vainqueur à passer sous les 1’11’’ dans le Prix d’Amérique. Il s’agit du co record du parcours établi par Traders en mai 2018 dans le Prix Kerjacques (Gr.2).
■ Record pour un 5 ans sur 2 700 m :
Gu d’Héripré en 1’11’’3 (en concluant 3e du Prix d’Amérique)
■ Co-record du Prix de France :
Délia du Pommereux et Face Time Bourbon : 1’09’’8 (établi par Kool du Caux en 2007)
■ Le record du Prix de Sélection :
Face Time Bourbon : 1’10’’3
■ Le record pour un 3 ans sur les 2 875 mètres de la grande piste :
Havanaise : 1'14''2 dans LeTrot Open des Régions (Gr.3) en concluant 6e

Au monté

■ Le record du Prix des Centaures :
Flamme du Goutier, Fame Music et Freeman de Houelle en 1’10’’8. Il s’agit également du record du parcours des 2 200 mètres de la grande piste.
■ Co-record du parcours des 2 875 mètres de la grande piste pour un 4 ans :
Gladys des Plaines : 1’12’’5 dans le Prix Olry-Roederer (Gr.2)
■ Le record du parcours des 2 850 mètres de la grande piste :
Clegs des Champs : 1’12’’2 dans le Prix Henri Desmontils (Gr.3)
■ Le record du parcours des 2 875 mètres de la grande piste :
Clegs des Champs : 1’11’’9 dans le Prix Jacques Andrieu (Gr.2)

© ScoopDyga

Clegs des Champs, l'un des record-horses de l'hiver.

A voir aussi :
...
M. Abrivard : "Je vais remonter directement dans le Cornulier"

Aune semaine tout juste du Prix de Cornulier (Gr. 1) dont il est le tenant du titre avec Bahia Quesnot (Scipion du Goutier), Matthieu Abrivard annonce qu'il ne va se remettre en selle en course que le jour J, lui qui ...

Lire la suite
...
Equinoxe : c'est bon pour le moral

Depuis son retour à la compétition après son accident le mois dernier, Matthieu Abrivard n'avait pas encore repassé le poteau en tête. Voilà qui est chose faite à une semaine du Prix de Cornulier où il se remettra en ...

Lire la suite
...
Diamant de Tréabat,
nettement un ton au-dessus

Dans le Prix Djérid (Groupe 3) ouvert aux chevaux d'âge n'ayant pas gagné 675 000 €, Diamant de Tréabat avait face à lui une opposition largement dans ses cordes, quand bien même la courte distance et la petite piste n'étaient ...

Lire la suite
...
Idao de Tillard
enchaîne et prend date

Fils et petit-fils de deux vainqueurs de Critérium Continental, Idao de Tillard (Sévérino) a la vitesse qui coule dans ses veines. Mais pas seulement. La preuve aujourd'hui avec son succès convaincant dans ce Prix de Riberac, ...

Lire la suite