...
Actualité - 13.03.2021

Le mile comme une curiosité dans le programme français

Billie de Montfort a disputé un quart des courses de sa carrière sur le mile.

Le Grand Critérium de Vitesse de la Côte d’Azur, dont l'édition 2021 est prévue demain, est une course unique. Il est à la fois le seul Groupe I à l’attelé à ne pas se disputer à "Paris" et le seul se courir sur le mile, une distance devenue presque une « curiosité » dans le programme hexagonal, une sorte d'exception française.

C'est l'un des grands plus rendez-vous sportifs de la saison au trot en province. Caen a son Saint-Léger des Trotteurs et Cagnes-sur-Mer a son Grand Critérium de Vitesse. Plus de soixante-dix ans après sa création, cette dernière peut se vanter de compter à son palmarès les noms des plus grands champions français et internationaux, de Roquépine à Bold Eagle en passant par Une de Mai, Bellino II, Ourasi, Moni Maker, Varenne et Timoko pour n’en citer que les principaux. Certains d’entre eux ont largement contribué à écrire la légende de l’épreuve, à commencer par Une de Mai et ses cinq victoires consécutives entre 1969 et 1973 mais aussi Ourasi et Timoko qui ont chacun remporté quatre éditions.
Alors que sa renommée est internationale, sa distance du mile, qui est la norme à l’inverse dans de très nombreux autres grands pays du trot, à commencer par les États-Unis et l’Europe du Nord, est une rareté dans le paysage du trot français. Combien de courses sur le mile se dispute annuellement en France ? Cinquante ? Quarante ? Trente ? La moyenne des trois dernières années est de 18 courses réparties sur six hippodromes. Un chiffre à replacer dans le contexte d’une discipline qui compte plus de 11 000 courses
par an. Au début des années 90, il y a donc juste une trentaine d’années, ce nombre était encore supérieur à 100.
Dans un pays qui compte plus de 200 hippodromes de trot, le programme s’appuie forcément sur la diversité des pistes, leurs configurations (corde à droite, corde à gauche, piste plate ou au contraire avec des montées ou des descentes quand ce ne sont pas les deux) et particularités (nature de la piste, du gazon jusqu'au mâchefer en passant par le sable et la pouzzolane). Soit l’inverse d'un certain nombre de pays où l’on court systématiquement corde à gauche sur des anneaux de mille mètres, du 1er janvier au 31 décembre.
Une spécificité française
Mais la "spécificité" française par rapport au mile qui s'apparente en l'occurrence à une exception ne vient pas uniquement du profil des pistes. Elle est plus culturelle et profonde quand les bases de la race du Trotteur Français se sont reposées sur la tenue et le trot monté. Historiquement, le trotteur français, à la différence du trotteur standardbred, n’est donc pas programmé exclusivement pour le mile. Sa sélection est au contraire multiple et variée, ce qui est aussi sûrement sa richesse, symbolisée notamment par la double finalité que sont le trot attelé et le trot monté. Bien sûr, l'ouverture même temporaire et réglementée du stud-book a eu un effet et a entraîné une américanisation de la race. Pour compenser ce changement, le parti pris des dirigeants a été de rallonger les distances, en particulier dans les courses de jeunes chevaux, où, dès l’hiver de 2 à 3 ans, le test majeur est celui des 2 700 mètres de la grande piste de Vincennes après une présélection, à 2 ans, sur 2 000 mètres et plus.
Peu à peu, le nombre des épreuves sur le mile ont diminué dans le programme. Elles ne sont plus qu'une vingtaine mais près d'un quart d'entre elles sont labellisées soit Groupe 1 (Grand Critérium de Vitesse de la Côte d'Azur donc), soit Groupe 2 (les trois étapes du Trot à Grande Vitesse - lire par ailleurs - et le Prix de Washington), ce qui tend à démontrer que cette distance si elle est singulière n'en reste pas moins une composante de la sélection du Trotteur Français au même titre, par exemple, que les 3 000 mètres du Critérium des 5 Ans. C'est peut-être ce qui permet aux "Français" de briller sur le mile, y compris dans les meilleures épreuves de pays où c'est l'unique référence ou presque, comme sur les longues distances. Les exemples ne manquent pas ces dernières années des chevaux devenus étalons comme Ready Cash, Up and Quick, Timoko et autres Bold Eagle.
Le mile a quand même son circuit en France
En 2012, les sociétés de courses d'Argentan, de Cagnes-sur-Mer et de La Capelle ont créé le Trot à Grande Vitesse (T.G.V.) dont chacune des étapes est labellisées Groupe 2 et étant ouverte aux hongres. L'idée directrice était de mettre sur pied un véritable championnat de vitesse, sur le mile donc, sur une période assez courte à la belle saison. La notion de spectacle était bien sûr aussi l'une des composantes du circuit afin d'attirer les spectateurs lors de ces événements. Dans l'idéal, les concepteurs avaient imaginé que le Prix de Washington à Enghien complète le circuit, ce qui n'a pas été (encore) fait. Jägersro (Suède) a depuis rejoint le circuit, imité dernièrement par Turin qui donnera le coup d'envoi de l'édition 2021 le 11 avril.

Billie de Montfort, une exception dans l'exception
Sur les sept Trotteurs Français du Grand Critérium de Vitesse de la Côte d'Azur 2021, trois d'entre eux (Davidson du Pont, Etonnant et Elsa de Belfonds) n'ont jamais encore couru sur le mile. A l'inverse, Billie de Montfort, qui, il est vrai, est plus âgée, a déjà couru à 19 reprises en France sur le mile, une distance sur laquelle elle a couru un quart du total des courses de sa carrière en comptant ses performances à l'étranger. Pour le bilan suivant : 2 victoires (à Bjerke et à Solvalla à 4 ans) et 18 accessits dont deux dans cette épreuve cagnoise.

Grand Critérium de Vitesse : avantage aux tricolores
Depuis la création du Grand Critérium de Vitesse de la Côte d'Azur, les tricolores, quand bien même ils ne sont pas forcément dans leur "zone de confort" comme l'on dit dans certains sports, mènent largement au score (environ deux tiers des victoires) devant leurs adversaires étrangers. Toutefois, ces derniers ont remporté les deux dernières éditions, avec l'italien Vivid Wise As, qui va défendre son titre sur un parcours où il est invaincu en trois courses et où il a établi le record de vitesse en France en 1'09''8, et le suédois Readly Express, qui débutait alors victorieusement sur le mile aussi étonnant que cela pouvait paraître. Cette année, la coalition face aux tricolores sera uniquement italienne, les plus proches voisins de la Côte d'Azur, puisque l'on sait que les déplacements à travers l'Europe sont très compliqués depuis le début de la crise sanitaire comme on l'a constaté tout au long de l'hiver à Vincennes.

Mile : des courses en batteries à Vichy cet été

C'est une demande qui était remontée lors des 1ères Assises du Trot : l'organisation de course en batteries. Pour cela, il fallait modifier le Code des Courses afin de permettre à un cheval de courir plusieurs épreuves le même jour. C'est chose faite après le dernier Comité de la société-mère. Dès lors, la première course en batterie sur 1 609 mètres aura pour cadre l'hippodrome de Vichy (la piste de Bellerive étant l'une des six en France dotée d'un tel parcours). On connaît déjà la date : le 8 juillet, en pleine semaine du Festival du Trot. Cette course s'adresse à des chevaux d'âge.

PARTANTS CAGNES-SUR-MER - Dimanche 14 Mars
6 GRAND CRITERIUM DE VITESSE DE LA COTE D' - (16H00)
Course Premium - Attelé - Gr 1 - Internationale-autostart - 170 000 € - 1 609 m
1DELIA DU POMMEREUXD4E. Raffin
2DAVIDSON DU PONTD4J. Bazire
3VIVID WISE ASD4A. Gocciadoro
4BAHIA QUESNOTD4J. Guelpa
5FRISBEE D'AMB. Goop
6TAMURE ROCD4F. Rocca
7BILLIE DE MONTFORTD4G. Gelormini
8ETONNANTA. Barrier
9ELSA DE BELFONDSN. Ensch
10ALCOYD4C. Martens
11VANESIA EKD4R. Legati
A voir aussi :
...
Grand Prix du Sud-Ouest : un
nouveau challenge pour Cleangame

Le Grand Prix du Sud-Ouest, dont la quarante-quatrième édition est programmée dimanche sur l’hippodrome de Beaumont-de-Lomagne, constitue l’événement de ce week-end. En quête d’un quarantième succès et d’une deuxième ...

Lire la suite
...
12 et fractions : le tarif pour Fantaisie

Lauréate en 1'12''5 en mai à Caen, en 1'12''1 (!) au Mont-Saint-Michel en septembre, Fantaisie (Un Mec d'Héripré) signe une troisième victoire 2021 en moins d'1'13'' en remportant le Prix de Coquainvilliers à Cabourg ce samedi. Pour ...

Lire la suite
...
Justine Vive for a third time in a row

Trainer Phillipe Allaire further consolidates his supremacy with his 2-year-olds, thanks to Prix Undina winner at Vincennes last Tuesday. A daughter of Charly du Noyer, Justine Vive once again impressed for her third consecutive win. Philippe Allaire can boast of ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite