... ©Aprh
Actualité - 15.03.2021

Forza Italia avec les « As » !

Délia a un beau programme en France
Sylvain Roger

C’est un label que l’on a appris à connaître en France avec Main Wise As il y a une dizaine d’années, vainqueur entre autres sur notre sol du Grand Prix de l’U.E.T., du Prix de l’Atlantique (deux fois) et du Prix René Ballière, autant de Groupes I. Ce label qui prend racine dans le nord de l’Italie a remporté dimanche un nouveau grand succès avec Vivid Wise As, désormais double vainqueur du Grand Critérium de Vitesse de la Côte d’Azur, alors que Apple Wise As, une sœur de Main Wise As, avait gagné la veille au Croisé-Laroche pour sa première tentative française.

La réputation de la Lombardie dépasse depuis longtemps les frontières de l’Italie. Cette région du nord est en effet l’une des plus connues du pays. Ce que l’on sait peut-être moins, en tout cas de ce côté-ci des Alpes, c’est qu’elle abrite aussi l’un des élevages les plus importants de trotteurs de la péninsule, situé plus précisément à Brescia. C’est en effet là-bas que Carlo Pietrasanta a créé à la fin des années 70 sa structure sous le nom d’Allevamento della Serenissima d’où le label « As » (lire encadré). « Au départ, j’ai acheté cinq ou six poulinières, puis cela s’est développé au fil du temps, raconte l’éleveur italien. Notre première poulinière s’appelait Elena As. Elle nous a donné Ulena As, qui a été notre première gagnante des Oaks del Trotto. Aujourd’hui, nous possédons 35 poulinières et notre haras s’étend sur 110 hectares. »
En l’espace de trente ans, Carlo Pietrasanta, qui travaille avec son fils sur le domaine avec une demi-douzaines d’employés, a étendu son champ d’action pour donner à son élevage une dimension internationale.
« Nous avons en effet acheté une structure aux États-Unis et nous en avons également une chez vous en France, poursuit-il. Celle-ci se situe au Merlerault dans l’Orne où sont stationnées nos juments qui sont destinées à être saillie par des étalons français. Je m’y rends régulièrement. J’y suis même resté quatre mois l’an dernier en raison du confinement. C’est une vétérinaire italienne qui s’occupe des juments à l’année, avec l’aide d’une jeune femme française. Actuellement, les produits qui sont nés là-bas en 2020 y sont encore avant de revenir en Italie où ils seront préparés pour les ventes. »
L’Allevamento della Serenissima n’a pas vocation en effet à exploiter les trotteurs qu’il fait naître. « Nous faisons naître et les gardons jusqu’à 18 mois avant de les présenter aux ventes, détaille Carlo Pietrasanta. Nos clients sont très différents même si ce sont souvent les mêmes propriétaires qui achètent notre production. Nous vendons beaucoup de chevaux à l’étranger, dans tous les pays scandinaves mais surtout en Suède, et aussi aux Pays-Bas. » Parmi ces clients, il y a bien sûr des Italiens comme Antonio Somma (Scuderia Bivans), le propriétaire du désormais double vainqueur du Grand Critérium de Vitesse de la Côte d’Azur, Vivid Wise As. « Nous travaillons avec la Scuderia Bivans depuis des années. Cela a commencé avec une jument qui s’appelait Mururoa As et qui a elle aussi gagné en France d’ailleurs (N.D.L.R. : elle s’est imposée à quatre reprises à Vincennes et a terminé 5ème du Prix Helen Johansson). Elle était alors entraînée par les frères Martens. Aujourd’hui, Vivid Wise As est la star de notre élevage. »


Les 6 victoires de Groupe I des « As » en France
- Grand Prix de l'U.E.T. 2010 (Le Croisé-Laroche) : Main Wise As
- Prix de l'Atlantique 2011 et 2012 (Enghien) : Main Wise As
- Prix René Ballière 2012 (Vincennes) : Main Wise As
- Grand Critérium de Vitesse de la Côte d'Azur 2020 et 2021 (Cagnes-sur-Mer) : Vivid Wise As


En France, les premiers succès de Groupe I de cet élevage italien ont été remportés par Main Wise As. Après un début de carrière aux Pays-Bas sous l’entraînement de la famille Langeweg, ce fils de Yankee Glide, père aussi de Vivid Wise As, Main Wise As fut placé dans les boxes de Pierre Levesque et remporta le Grand Prix de l’U.E.T. 2010, le Prix de l’Atlantique (2011 et 2012) et le Prix René Ballière (2012) pour ne citer que ses victoires françaises de Groupe I. « Samedi, Apple Wise As (Royalty For Life), une petite sœur de Main Wise As, a gagné au Croisé-Laroche pour la première course sous l’entraînement de Jean-Michel Bazire. »


Les « As » et le Prix d'Amérique
Grâce à Main Wise As et à Vivid Wise As, l'élevage développé par Carlo Pietrasanta a été quatre fois représenté au départ du Prix d'Amérique Legend Race, chacun ayant disputé deux éditions (le premier en 2012 et 2013, le second en 2020 et 2021). Le meilleur classement est une troisième place obtenue par celui qui était alors entraîné par Pierre Levesque dans l'édition 2013 derrière Royal Dream et Ready Cash.


A ces trois victoires au plus haut niveau, il faut ajouter donc les deux de Vivid Wise As. Et Carlo Pietrasanta d’ajouter : « Nos chevaux ont gagné des courses de Groupe dans tous les pays du monde où l’on court au trot ». Ce qui n’est la moindre de ses satisfactions.

L’origine d’un label
Le label « As » est la contraction de l’Allevamento della Serenissima, le nom de l’élevage de Carlo Pietrasanta : le « A » pour Allevamento et le « S » pour Serenissima. Mais quelle est la signification de celle-ci ? La « Serenissima » était le nom de la République de Venise. « Je suis de Milan, mais Venise est une ville merveilleuse où je vais souvent. C’est un joyau pour l’Italie et pour le monde. C’est pourquoi j’ai nommé l’élevage Serenissima », explique l’éleveur italien.


Les prochains Groupes 1 internationaux en Europe - en gras les courses annoncées au planning de Vivid Wise As.
4 avril - Prix Costa Azzurra - Naples (Italie)
17 avril - Seinäjoki Race - Seinäjoki (Finlande)
24 avril - Prix de l'Atlantique - Enghien (France)
2 mai - Freccia d'Europa Trofeo Campili - Naples (Italie)
8 mai - Paralympiatravet - Äby (Suède)
8 mai - Drottning Silvias Pokal (4 ans pouliches) - Äby (Suède)
8 mai - Konung Gustaf V:S Pokal (4 ans poulains) - Äby
9 mai - Finlandia Ajo - Helsinki (Finlande)
...
30 mai - Elitloppet - Solvalla (Suède)


Le programme potentiel de Délia du Pommereux
Invité dimanche soir dans l'émission Le Grand Debrief sur Equidia, Sylvain Roger a précisé que l'option internationale n'avait pas ses faveurs pour Délia du Pommereux, a priori en tout cas et avant d'en avoir discuter avec son propriétaire Noël Lolic et bien qu'il ait reçu une invitation pour participer au Paralympiatravet à Äby. « Elle a un beau programme en France avec le Prix de l'Atlantique, peut-être les Ducs de Normandie à Caen même s'il faut qu'on la teste à nouveau corde à droite et le René Ballière avant de se reposer pour préparer le prochain meeting. Elle a réalisé un superbe hiver

A voir aussi :
...
Suède : connaissez-vous
la course aux Onions ?

Elle n’a pas le statut de Groupe. Et pourtant, en Suède, The Onions Lopp (la course aux oignons ou le Prix L'Oignon) est une institution. Elle se court ce mercredi à Solvalla et réunit 10 partants dont Milliondollarrhyme, quatriè...

Lire la suite
...
Hyancinto Bello
pourra viser plus haut

Le chrono de la course parle pour lui : 1'13''2 sur les 2700m. Cela traduit aussi le déroulement d'une course très rythmée sous l'impulsion d'un Hidalgo du Rib, fautif à la sortie du dernier virage et laissant place à ...

Lire la suite
...
Idylle Speed passe
son test grande piste

Après avoir réussi sa première sortie parisienne, Idylle Speed (Carat Williams) confirme lors de ses débuts sur le tracé de référence : les 2700m de la Grande Piste. Les espoirs fondés en elle trouvent ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite