... © Mark Kentell
Résultat de course - 18.03.2021

Temps record pour un impressionnant Cicero Noa

Je crois bien que je n'ai jamais gagné une course aussi facilement !
Yoann Lebourgeois

Il a été victime d'une longue absence et est tout simplement en train de rattraper le temps perdu. Cicero Noa n'a pas fait dans la dentelle dans le Prix de Cauvicourt, s'imposant du départ à l'arrivée. Il a perdu ses rivaux dans le final et en profite pour établir le nouveau temps de référence du parcours.

Jamais jusque là un trotteur n'était passé sous la barre de 1'11 sur le parcours des 2 200 mètres départ lancé de Caen. Il y en a désormais un. Il s'appelle Cicero Noa (Mandarino Blue) qui a remporté le Prix de Cauvicourt 2021 dans la réduction kilométrique de 1'10''6. Le trotteur entraîné en Belgique par Nico d'Haenens a fait preuve d'une totale supériorité après avoir effacé son numéro 8 derrière l'autostart. En tête en entrant dans le premier tournant, il n'a jamais été inquiété par la suite, laissant loin derrière lui Blues des Landiers (Phlegyas) conserver à la lutte la deuxième place sur Ce Retour d'Oscar (Le Retour). Ces 1'10''6, sur une piste dont le record est codétenu en 1'10''5 par Amiral Sacha et Aubrion du Gers, font de Cicero Noa le troisième cheval le plus rapide de la Prairie. On comprend dès lors les propos admiratifs de Yoann Lebourgeois : « Derrière l'autostart, il était un peu tendu mais les choses sont vite rentrées dans l'ordre. Au début de la ligne droite, je me suis retourné et j'ai vu que c'était fait. Je crois bien que je n'ai jamais gagné une course aussi facilement ! »
Les rentrants attendus, Eridan (Ready Cash) et Gotland (Ready Cash), n'ont joué aucun rôle. Le premier n'a été qu'un discret figurant alors que le second a commis la faute dans le dernier tournant quand il tentait de faire mouvement.
Battu de peu, mais bel et bien battu par Apple Wise As (Royalty For Life), une nouvelle pensionnaire de Jean-Michel Bazire, samedi dernier au Croisé-Laroche, Cicero Noa met aussi, par sa performance, un coup de projecteur sur sa tombeuse.

D'où vient-il ?

Sa mère Ma Belle Reine, qualifiée mais non placée, compte deux vainqueurs, l'autre étant Virginia Noa (94 630 €). Tous ont été élevés en Belgique avec leur rattachement au stud-book français par Jan Vanhoucke. Ma Belle Reine est une sœur de Divin Dollar (97 214 €) et de One of Schore (75 020 €).

7e | PRIX DE CAUVICOURT
Att - 2200 m - Course D - 31 000 €
CICERO NOA 1'10"6
Mandarino Blue x Ma Belle Reine (Fan Quick)
Driver : Y. Lebourgeois - Entraîneur : N. D'haenens
Propriétaire : J. *. Vanhoucke - Eleveur : J. *. Vanhoucke
2e Blues des Landiers 1'11"6 Phlegyas x Mega des Landiers
3e Ce Retour d'Oscar 1'11"7 le Retour x Perle Castelets
4e : Datcha - 5e : Baron du Bourg - 6e : Grand Art - 7e : Eridan
A voir aussi :
...
Première victoire prémium pour Alexandre Guérin

La joie d’Alexandre Guérin faisait plaisir à voir au passage du poteau du Prix de l’AFASEC dans la deuxième épreuve d’Amiens. La casaque de l’écurie de l’Iton s’est illustrée pour la quinziè...

Lire la suite
...
Il était
une fois Grosbois (2/2)

Suite et fin de notre rétrospective et de notre dossier sur Grosbois, à la faveur du soixantième anniversaire de son acquisition, par la Société du Cheval Français, le 26 juillet 1962. Grosbois n’est pas seulement un centre d’...

Lire la suite
...
Alexandre Abrivard joue sur tous les tableaux

Àla consultation des différents classements du trot, il est saisissant de voir qu'une tête se répète plus que régulièrement. Déjà leader des classements Sulky d'Or, Étrier d'Or et combiné (il nous en parlait ...

Lire la suite
...
Chevaux plaqués ou munis de fers en plastique interdits sur l'herbe jusqu'à nouvel ordre

Cela aura été l'incident, l'accident même, de trop. La chute d'Emeline Desmigneux le 31 juillet dernier à Carentan était consécutif à la glissade du cheval qui la précédait, lequel avait totalement perdu l'adhérence sur l'herbe. Il était plaqué. ...

Lire la suite