... © Aprh
Résultat de course - 23.03.2021

Invictus Madiba décroche (enfin) ses premiers lauriers

S’il n’avait pas encore gagné jusqu’ici, c’est qu’il a été battu par des bons poulains à chaque fois.
Adrien Lamy sur Equidia

La victoire s'est jouée à peu de choses dans le Prix du Pont Saint-Michel, en ouverture de réunion à Enghien. Dans les dernières battues, Invictus Madiba a pris le meilleur à l'animateur Impactdarche qui perd ici son invincibilité après deux premières sorties victorieuses.

Personne n'a voulu contrecarrer Clément Duvaldestin dans son entreprise de course en avant, au sulky du favori Impactdarche (Quaker Jet). Dès lors, il a pris son temps, n'imprimant pas de rythme élevé à l'épreuve. Après avoir attendu le plus longtemps possible avant de lâcher son cheval, à 200 mètres du but, le driver de l'animateur n'a pu que regarder Invictus Madiba (Booster Winner) venir les déborder tout à la fin. Il a commenté cette courte défaite par ces mots sur Equidia : « Cela s’est joué à rien et je ne suis pas déçu. Il a fait le travail en allant devant et il a été battu au sprint par un concurrent qui nous a pistés. C’est un grand modèle et les 2850 mètres peuvent être un peu longs à cet âge. Il a besoin de vieillir et cela faire faire un bon cheval d’avenir. »
Adrien Lamy avait déjà piloté une fois Invictus Madiba, en novembre dernier, avec un premier accessit à la clé. Cette fois, la fin est encore plus heureuse, faisant dire au driver : « Aujourd’hui, il était très calme et il a bien sprinté pour venir ajuster le partenaire de Clément [Duvaldestin]. Il a un bon jeu de jambes. S’il n’avait pas encore gagné jusqu’ici, c’est qu’il a été battu par des bons poulains à chaque fois. Il méritait de remporter sa course. »

La drôle d'histoire d'Invictus Madiba avec les invaincus
En s'imposant pour la première fois à sa septième sortie, Invictus Madiba propose un bilan provisoire original. Il bat en effet ici un élément invaincu après avoir, par deux fois, été lui-même été battu par des concurrents toujours invaincus à ce jour, à savoir Izoard Védaquais (5 courses - 5 victoires dont 3 à Vincennes) et Illico d'Amour (2 courses - 2 victoires).

D'où vient-il ?

Premier produit de Batignolles (Baccarat du Pont), non qualifiée, il est rattaché en lignée maternelle à Plume au Vent (102 598 €), son arrière grand-mère. De cette dernière, on trouve une très riche descendance dont Quarry Bay, Bohemian Rhapsody, Ulf du Noyer, Airport, Elie de Beaufour, Ingen ou Uranium.

1ère | PRIX DU PONT SAINT-MICHEL
Att - 2875 m - Course C - 38 000 €
INVICTUS MADIBA 1'17"9
Booster Winner x Batignolles (Baccarat du Pont)
Driver : A. Lamy - Entraîneur : T. Malmqvist
Propriétaire : Ec. Hunter Valley - Eleveur : V. Grandidier
2e Impactdarche 1'17"9
3e Instinct d'Am 1'18"
4e : Integre - 5e : Ibra Meslois - 6e : Ipocalypse Love - 7e : Illico du Guesne
A voir aussi :
...
Itro, un cas d'école de la réussite Abrivard

On peut parler de véritable démonstration effectuée par Itro (Magnificent Rodney) dans le Prix de Gensac. Une heure avant le succès de sa compagne d'entraînement Hytte du Terroir (lire en page précédente) dans ...

Lire la suite
...
Hytte du Terroir,
une tireuse d'élite

L'absence de tous les ténors de la génération, au départ du Prix Philippe du Rozier (Gr.2), laissait un peu d'espace aux autres très bons éléments habituellement voués aux seconds rôles. Héros ...

Lire la suite
...
Série nouveaux étalons (#7)
Gélati Cut 1’09’’

Gélati Cut 1’09’’ est, d’ores et déjà, à 5 ans, un performer international, qui a brillé en Italie, en 2020, comme troisième du Gran Premio Union Europa (2.080 mètres) et du Gran Premio Memorial Giuseppe Biasuzzi (1.609 mètres), soit deux ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite