... ©Aprh
Actualité - 24.03.2021

Les juniors en lever de rideau

Je suis très heureux d'avoir un cheval de ce niveau dans mon écurie car je me suis installé il y a peu de temps
1er garçon de Juan-Carlos Rotger-Serra

Dès vendredi, Vincennes reprend du service pour lancer son meeting de printemps comme on vous le présentait dans notre édition d'hiver mardi. Avec en toile de fond Enghien et son Prix de l'Atlantique mais Caen et sa superbe journée du Saint-Léger des Trotteurs le 19 mai. C'est le classique pour 3 ans montés auxquels les deux Groupes 2 de vendredi préparent justement. Les "I" assureront le lever de rideau avec les Prix Ali Hawas et Félicien Gauvreau.

Ces deux compétitions qui généralement trouvaient leur place lors du meeting d'hiver sont donc à présent programmées pour cette fin mars. La Commission du programme a souhaité les déplacer au printemps en prémices d'un futur programme 2022 qui proposera un programme de sélection remanié en profondeur et basé sur le principe de courses-tremplins menant vers une grande finale semestrielle. On aura l'occasion d'en reparler prochainement. L'autre changement est celui de parcours : exit la grande piste, bonjour la petite. Jean-Philippe Mary, Président de la Commission, nous explique pourquoi : "Au regard des résultats des dernières années, la commission a préféré proposer ces deux courses sur la petite piste car le parcours des 2175m sur la grande piste générait souvent un grand nombre de disqualifiés en bas de la descente, ce qui n'est pas bon ni pour la course ni pour les parieurs. On donne donc la possibilité à ces jeunes recrues de mieux s'équilibrer en partant en montée sur ce tracé."
Charley Mottier, entraîneur d'I Love You Nobless, n'est lui pas un grand supporter de ces nouveautés comme il l'avait déclaré cet hiver au moment d'évoquer le programme de son pensionnaire : "On va devoir courir sur la petite piste ensuite ce qui me parait étonnant car la sélection se fait selon moi sur la grande, mais c'est ainsi."
Quant au parcours des 2700m, emprunté précédemment dans les Prix Ali Hawas et Félicien Gauvreau, son exigence pourra attendre pour ce genre de joutes ("ils auront bien le temps de revenir dessus plus tard" nous a dit Jean-Philippe Mary) et comme l'ambition est de créer une filière vers la Finale que constitue le Prix d'Essai, disputé lui-même sur 2175m, on comprend que la longue distance devrait à terme être surtout proposée au second semestre.
Dernier élément de contexte : ces deux compétitions s'inscrivent dans un calendrier qui proposera le Prix Hémine, le 16 avril de nouveau sur les 2200m de la petite piste (les deux sexes seront alors réunis pour la première fois à ce niveau de compétition), comme dernière répétition semi-classique avant le Saint-Léger des Trotteurs (Gr.1) du 19 mai à Caen et son grand anneau corde à droite.
Voilà pour le contexte. Place maintenant aux acteurs et aux contours de la hiérarchie dessinés par les compétitions du dernier meeting d'hiver. Quatrième trotteur le plus riche de la promotion derrière les deux premiers du Critérium des Jeunes, In The Money et Italiano Vero, et la toute bonne Inoubliable, Ici C'est Paris (Dollar Macker) est le numéro 1 chez les chevaux montés. Il est suivi dans ce classement par deux pouliches qui seront en lice elles dans le Prix Ali Hawas, sa compagne d'entraînement Imperia Védaquaise (Prodigious) et Ironie d'Héripré (Un Mec d'Héripré).

3 ans au monté - classement par les gains
Ici C’Est Paris - 66 350€ - 3 victoires
Imperia Védaquaise - 39 930€ - 2 victoires
Ironie d’Héripré - 29 110€ - 1 victoire

En analysant cette promotion par le prisme des records chronométriques, trois noms se détachent : ceux des premiers leaders, Ici C'est Paris et Idéale du Chêne, mais aussi celui d'Isildur Paulois (Scipion du Goutier), crédité du même record qu'Ici C'est Paris sur les 2700m de la grande piste et du record des 2200m petite piste.

Les records chez les "I" au monté
1'12''8 sur 2175m - Idéale du Chêne
1'15''6 sur 2200m - Isildur Paulois
1'16''1 sur 2700m - Ici C'est Paris et Isildur Paulois

Acheté 6000€ aux ventes de yearlings sélectionnés Arqana Trot 2019, Isildur Paulois représente les couleurs de l'écurie espagnole HM Stables dont Juan-Carlos Rotger-Serra gère les intérêts à Grosbois où il a dix-sept chevaux sous sa responsabilité. À propos de son jeune pensionnaire au départ vendredi, il nous a dit : "Isildur Paulois progresse en travaillant et a pris de la maturité. Je le préfère sur plus long mais il sera bien avec le départ en montant. Tout ce qu'il a fait jusqu'à maintenant il l'a fait sur sa classe car je ne l'ai jamais vraiment travaillé dur. Je suis très heureux d'avoir un cheval de ce niveau dans mon écurie car je me suis installé il y a peu de temps. Avec le temps, il pourrait aller attelé mais il est mieux sous la selle car il a encore besoin d'apprendre."

RETOUR AUX AFFAIRES D'IDÉALE DU CHÊNE APRÈS UN CONTRETEMPS

Lauréate du Prix Holly du Locton en temps record (1'12''8) pour ses débuts dans la spécialité du monté, Idéale du Chêne fait figure d'incontestable favorite. Sauf que la représentante de Claude Guedj ne sera pas à 100 % de ses moyens ce vendredi.

Avec onze partantes, le Prix Ali Hawas formule 2021 se distingue du lot des poulains avec cinq unités de plus mais reste dans la moyenne constatée ces dernières années dans la course. Les deux pouliches citées en page précédente, Imperia Vedaquaise et Idéale du Chêne, respectivement pour ses gains cumulés et pour la seconde, le temps-canon réalisé lors de sa victoire dans le Prix Holly du Locton.
Depuis le début, et dès le jour de sa qualification (les lecteurs de Province Courses l'Hebdo s'en rappellent sûrement) Julien Le Mer avait en tête la spécialité du monté pour sa protégée. La suite des événements lui a donné raison : "C'est une pouliche qui s'est révélée avec le travail. En sortant du pré-entraînement ce n'était pas vraiment ça mais aujourd'hui elle est bien à ma main. Et elle n'est pas encore complètement venue, étant encore fit, c'est pourquoi on a attendu avec Paul (Ploquin) avant de la courir au monté et d'arriver directement au niveau Groupe avec elle".
Forte de son succès brillant, elle arrivera vendredi avec le costume de logique favorite bien que sa montée en puissance après un mois sans course n'a pas été sans anicroche : "Elle a eu un contre-temps il y a 8-10 jours et j'ai donc dû lever le pied à l'entraînement. Elle devrait n'être qu'à 80% vendredi mais ce n'est pas si grave car elle n'a pas besoin, selon moi, d'être à 100% face aux seules femelles. Elle devra l'être en revanche face aux mâles, ce qui sera le cas dans le Prix Hémine quinze jours plus tard et là on verra si c'est bien la jument à laquelle on pense. On n'est pas certain d'aller sur le Saint-Léger car tourner à droite n'est pas son sport. Même si à Caen, ça peut passer."
Idéale du Chêne retrouve face à elle les quatre adversaires qui avaient fini derrière elle dans le Prix Holly du Locton, à savoir dans l'ordre d'arrivée : Italia Solo (Magnificent Rodney), India de Banville (Athos des Elfes), Imperia Vedaquaise (Prodigious) et Ines Primo (Uriel Speed).

Deux pouliches font effectuer leurs premiers pas au monté dans cette course de vendredi : Ivory Perrine (Django Riff) I Love You (Love You) dont la mère Victoire avait gagné Groupe 1 (Critérium Continental) mais n'avait jamais couru au monté. Associée à l'Étrier d'Or Mathieu Mottier, ultra-présent dans l'actualité de ce début d'année, elle sera une autre attraction de la course.


ICI C'EST PARIS DANS UN MATCH RETOUR QUI SE JOUE À L'EXTÉRIEUR

C'est dans la logique des choses à cette époque de l'année. Le Prix Félicien Gauvreau (Gr.2) compte dans ses rangs six participants du récent Prix Edouard Marcillac (Gr.3) dont ses trois premiers. C'est donc comme un match retour qui se profile ce samedi entre les meilleurs mâles de 3 ans montés.

Au vainqueur les honneurs. Ici C'est Paris (Dollar Macker) vient de remporter le premier Groupe à la disposition des 3 ans les plus précoces sous la selle. Et devient dès lors la cible de tous. Il a pris sa revanche cette fois là sur I Love You Nobless (Singalo) qui l'avait battu la fois précédente sachant qu'Ici C'est Paris avait compromis ses chances au départ sur faute. La revanche a été d'autant plus éclatante que c'est I Love You Nobless qui vient de se montrer facétieux à 100 mètres du but, perdant le bénéfice de ses efforts. Il reste qu'il se semblait pas en mesure de remonter le lauréat. Pour ce match retour dans les Groupes, ces deux-là sont encore attendus, tout comme Isildur Paulois (Scipion du Goutier) déjà confirmé lui aussi dans ce club.

Un changement de piste qui modifie les données du match
Le changement de terrain, comprendre passage sur la petite piste dans ce Prix Félicien Gauvreau (sur la distance de 2 200 mètres - lire le contexte en page 1), peut profondément transformer la physionomie de la rencontre. Sur le même parcours, Isildur Paulois avait battu Ici C'est Paris (3e) et I Love You Nobless (disqualifié) en décembre. Sachant les progrès de chacun, mais aussi les points faibles (Ici C'est Paris semble adorer la grande piste et sa montée), c'est comme si Ici C'est Paris jouait en terrain extérieur cette fois. Le fait qu'il vienne de pulvériser le record du Prix Edouard Marcillac, pour le porter à 1'13''4, plaide néanmoins en sa faveur dans un exercice qui lui demandera de la vélocité ce samedi.

Une épreuve sous le sceau Allaire
Ce Groupe 2 figure déjà huit fois au palmarès de Philippe Allaire qui en est par ailleurs le tenant du titre avec Heart of Gold (Bird Parker). Il est amusant de noter que Bird Parker, le père de Heart of Gold figure bien au tableau d'honneur de cette épreuve en 2014.

Un doublé pas si évident que cela
Réussir l'enchaînement Prix Edouard Marcillac - Prix Félicien Gauvreau n'a pas été réussi ces trois dernières années mais il faut dire que Fado du Chêne (Singalo) n'avait pas participé au Prix Edouard Marcillac. Les derniers auteurs du doublé sont Eye of The Storm (Village Mystic), en 2017, et Dreamer Délo (Ready Cash), en 2016.

Les 2 premiers qualifiés

Comme souligné dans notre édition d'hier, le principe de qualification décliné dans les Prix d'Amérique Races (et précédemment déjà dans ce qui était appelé les "4B") fait son chemin à différents étages du programme. C'est ainsi que ces deux courses semi-classiques pour 3 ans montés offrent une priorité de participation à la Finale de cette promotion, le Prix d'Essai (Gr.1), qui se disputera le 27 juin à Vincennes, à ses deux premiers et premières.

PARTANTS VINCENNES - Vendredi 26 Mars
3 PRIX FELICIEN GAUVREAU - (16H50)
Course Premium - Monté - Gr 2 - Mâles - 100 000 € - 2 200 m
1IZAAK DE NAPPESF. Desmigneux
2IVANOFY. Lebourgeois
3IMBROGLIU MAGP. Y. Verva
4I LOVE YOU NOBLESSJ. Balu
5ISILDUR PAULOISJ. Y. Ricart
6IS A DREAM LOUISED. Thomain
7ICI C'EST PARISC. Corbineau
Saxo de Vandel 1'11''8 Coktail Jet 1'11''2
Dollar Macker 1'11''9 Lidice de Vandel 1'14''3
Salt Lake City 1'15''1 Insert Gede 1'11''8
ICI C'EST PARIS La Star
Ready Cash 1'10''3 Indy de Vive 1'11''9
Blue Valentine 1'16''2 Kidea 1'18''2
Sexy Perle 1'15''3 Love You 1'10''2
Fine Perle 1'16''7
A voir aussi :
...
PMU : échanges tendus avant une Assemblée Générale jeudi prochain

Une semaine après la révélation d'un désaccord profond entre Cyril Linette et les deux Présidents Rothschild et Barjon, la situation a connu un nouvel épisode ce vendredi. Philippe Augier, Président du Conseil d'Administration du ...

Lire la suite
...
Grand Prix du Sud-Ouest : un
nouveau challenge pour Cleangame

Le Grand Prix du Sud-Ouest, dont la quarante-quatrième édition est programmée dimanche sur l’hippodrome de Beaumont-de-Lomagne, constitue l’événement de ce week-end. En quête d’un quarantième succès et d’une deuxième ...

Lire la suite
...
12 et fractions : le tarif pour Fantaisie

Lauréate en 1'12''5 en mai à Caen, en 1'12''1 (!) au Mont-Saint-Michel en septembre, Fantaisie (Un Mec d'Héripré) signe une troisième victoire 2021 en moins d'1'13'' en remportant le Prix de Coquainvilliers à Cabourg ce samedi. Pour ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite