... ©ScoopDyga
Résultat de course - 29.08.2020

YEARLING CUP Heaven's Pride premier de cordée

Je trouve que le concept est très bon.
Yvonnick Garandeau

La première édition de la Yearling Cup Arqana Trot (Gr.III) est tombée dans l'escarcelle de son grand favori Heaven's Pride, lequel a dû néanmoins faire preuve de tout son courage pour résister aux pressions d'Hadès de Vandel et d'Heroe Winner.

C'est à une histoire de premières que nous a invités l'édition inaugurale de la Yearling Cup Arqana Trot (Gr.III). Logique pour cette épreuve financée par Arqana Trot (via les contributions d'éleveurs, d'étalonniers et de propriétaires) au nominal exceptionnel de 150 000 €, dont tous les participants ont été inscrits aux ventes de yearlings sélectionnés. Tout récent propriétaire, Francky Défossé se montre discret mais se déclare « très heureux » pour ce qui est son plus beau succès à ce jour.

Un achat coup de coeur
C'est le courtier Frédéric Sauque qui a acheté 110 000 € Heaven's Pride (Brillantissime) sur le ring d'Arqana Trot en septembre 2018. Il nous a développé : « C’était le premier achat du propriétaire. Il a deux 3 ans et un 2 ans (N.D.L.R. : Ipso du Fer) qui a gagné l’autre jour. J’avais été motivé à l’époque par le fait qu’il soit fils de Brillantissime. On défend nos étalons. Je l'avais coché sur le catalogue, M. Défossé aussi. »

Un concept de course approuvé
Eleveur et vendeur du poulain, Yvonnick Garandeau nous explique : « Je trouve que le concept de l'épreuve est très bon. On en revient aux courses où il faut la contribution les éleveurs et les propriétaires. C’est intéressant, notamment pour relancer l’activité au niveau des ventes. Surtout dans le contexte actuel. » Même approbation dans la bouche de l'entraîneur victorieux, Philippe Allaire : « C’est comme aux Etats-Unis, une sorte de stakes. On fait comme dans l’UET, on paie, cela ne coûte rien à LeTROT. » Voilà de quoi conforter les organisateurs dans leur démarche.

D'où vient-il ?

Une grande famille de développée par Yvonnick Garandeau à partir de Taorestane Captain (placée à Vincennes), une fille de Florestan. L'éleveur nous a argumenté : « Ce qui m’a séduit chez Brillantissime, c’est qu’il était très vite à 2 et 3 ans. Le croisement d’un fils de Ready Cash avec une fille de Love You est éprouvé maintenant. La mère Queenly Pride a gagné à Vincennes et Enghien. Elle était vite et courageuse. Son poulain a pris sur elle ces traits de caractère. »

6e | YEARLING CUP 2020 - ARQANA TROT
Att - 2700 m - Groupe 3 - 150 000 €
HEAVEN'S PRIDE 1'14"5
Acheté aux ventes Arqana Trot 110 000 € par SAUQUE Frédéric
Brillantissime x Queenly Pride (Love You)
Driver : D. Thomain - Entraîneur : Ph. Allaire
Propriétaire : F. DÉfossÉ - Eleveur : Y. Garandeau
2e Hades de Vandel 1'14"6 Ganymede x Silene de Vandel
3e Heroe Winner 1'14"6 Ready Cash x Altesse Winner
4e : Haut Brion - 5e : Haribo du Loisir - 6e : Helite Eleven - 7e : Hand Full
ET LE FAVORI ? HEAVEN'S PRIDE - 1er
A voir aussi :
...
Kennedy, Vincennes avant de s'envoler vers les Etats-Unis

Kennedy (Joke Face) sera l'un des opposants à Etonnant (Timoko) dans le prochain International Trot (Groupe 1) du 15 octobre, à New York, connu pour son aéroport John F. Kennedy... C'est dire la renommée acquise par ce fils de la championne Lisa ...

Lire la suite
...
Jonquille de Meat émerge d'un très bon lot

C'est un lot dont il faudra se souvenir à coup sûr. Cet hiver, beaucoup des participants du Prix Une de Mai, disputé ce lundi à Craon, seront vus à Vincennes, avec l'ambition de s'imposer. Sur une piste rendue lourde par les fortes ...

Lire la suite
...
Joker Darling donne des promesses

Une très belle impression. Si le favori Joaquim Dieschoot (Scipion du Goutier) sera à reprendre (quatrième, sans démériter, malgré deux fautes). Joker Darling (Love You) n'a pas rencontré d'opposition dans l'épreuve du jour des 3 ans de ...

Lire la suite
...
I Am des Mottes, un succès qui en appelle d'autres

L'avenir lui appartient. À 4 ans, I Am des Mottes (Real de Lou) est en train de prendre une autre dimension. Lundi, il a enfin réussi à passer le poteau en tête, lui qui s'était bien comporté à plusieurs reprises, aprè...

Lire la suite