...
Actualité - 29.08.2020

Spécial Ventes Les « Délo » bien armés

Fidèle des ventes de yearlings, Elodie Mangeard de Barros y va, cette année, avec six mâles. Elle nous les fait découvrir, en même temps qu’elle nous livre ses impressions d’avant l’heure.

La structure
Elodie Mangeard de Barros est installée au Haras des Authieux, près du Merlerault, dans l’Orne. Elle y anime, avec son époux, un centre d’élevage et d’entraînement. Le haras s’étend sur cent cinquante hectares, où paissent une vingtaine de poulinières et leurs produits. Un effectif majoritairement trotteur, assorti, cependant, de quelques pur-sang (dont une gagnante de Prix de Diane, tout de même !).

Les succès aux ventes
« Nous présentons des yearlings aux ventes de septembre d’Arqana Trot depuis plus de dix ans. Le meilleur prix atteint par l’un de nos élèves est 65 000 €. C’était pour Dreamer Délo, en 2014, et c’est Sébastien Guarato qui l’avait acheté. « Dreamer » a aussi été à la hauteur sur la piste, puisqu’il a gagné trois semi-classiques. Il est, aujourd’hui, l’un des continuateurs de Ready Cash au haras. »

Les présents espoirs
« Je dirai un mot de chacun de mes six yearlings. Jaguar Délo (lot 17) se déplace très bien ; c’est un « Brillantissime », avec une jolie tête ; il est le deuxième produit de sa mère, une sœur de Roxane Griff par Coktail Jet ; le premier, Héroïque Délo, a gagné depuis la parution du catalogue et a signé un record de 1’13’’. Javanais Délo (lot 49) est un beau fils de Charly du Noyer, un vrai trotteur, franc et bien équilibré, d’une famille sérieuse. Jingle Délo (lot 87) est un plaisant fils de Brillantissime, issu d’une jeune poulinière, sœur de Dreamer Délo ; il est bien fait, a de beaux tissus et est de caractère agréable. Jet Stream Délo (lot 255), encore un « Brillantissime », et Jukebox Délo (lot 334), provenant de l’ultime production de Coktail Jet, sont, à mon avis, bien dans leur vente le deuxième jour, car ils ont des références maternelles un peu plus légères. Jourdain Délo (lot 470), enfin, par Django Riff, est le deuxième produit d’une jument, dont le premier, Icône Délo, vient de se qualifier ; c’est un poulain sympathique, d’une famille spécialement vivante. »

La méthode de préparation et de travail
« On rentre les yearlings pour les préparer environ deux mois avant l’échéance. Ils sont marchés en main, au pas, et vont au tapis roulant. On les trotte également en longe. C’est un travail assez léger, en fin de compte. Le but est de valoriser le cheval pour une vente et il faut garder à l’esprit qu’une telle préparation consiste à le mettre en condition de se présenter favorablement, non pas de prendre part à un entraînement ou à une course. »

Le contexte
« C’est une conjoncture particulière, évidemment. On est dans l’incertitude quant à la tenue du marché. Plusieurs marqueurs ne sont pas très engageants, comme le fait de savoir que certains grands propriétaires n’investiront pas, l’ayant eux-mêmes annoncé, à l’image de Pierre Pilarski. D’un autre côté, les deux ventes de trotteurs qui ont eu lieu récemment ont généré des résultats tout à fait corrects, qu’il s’agisse de la vacation d’été, à Deauville, ou du rendez-vous Baudron-Dubois, aux Rouges-Terres. Alors, il faut être philosophe, se dire que les chevaux sont nés, ont été élevés, préparés et que, dès lors, il n’y a plus qu’à s’en remettre au verdict du ring, avec le sentiment que le travail a été accompli. »

C’est dit !
« Je me réjouis de l’esprit d’ouverture des organisateurs des ventes, qui cherchent et trouvent des solutions pour s’adapter au monde d’aujourd’hui et, plus particulièrement cette année, au contexte sanitaire. Le lancement des enchères « on line » témoigne de cette volonté d’innover. D’ailleurs, peut-être est-ce l’avenir, tant le cheval est devenu mondial et sachant qu’il sera, sans doute, de plus en plus compliqué de faire se déplacer les gens. Dans toutes les activités, il faut avancer pour ne pas reculer et, pour ce faire, redoubler d’idées. »

A voir aussi :
...
Allegra WF et Björn Goop
l'Europe triomphe

Après les 59/1 affichés par Étonnant dans le Prix de Paris, les 36/1 de Geisha des Prés, voici les 94/1 d'Allegra WF dans ce Prix Reverdy - Prix de la Mayenne.

Lire la suite
...
Diamant de Tréabat
de son plus bel éclat

Abonné aux petites places dans les belles épreuves montées pour chevaux d'âge, Diamant de Tréabat a décroché la plus belle belle pépite de sa carrière en cette fin de meeting.

Lire la suite
...
Châtillon-sur-Chalaronne : un an après

L'hippodrome de Bel Air à Châtillon-sur-Chalaronne (Ain) ouvrira ses portes demain lundi après un an sans course. Frappée de plein fouet par le confinement l'an dernier, la Société des Courses n'avait pas souhaité rouvrir en juin à huis-clos. ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite