Résultat de course - 29.03.2021

Honey King dompté par Michel Lenoir

Pas évident à utiliser en course, Honey King a montré des moyens depuis son début de carrière. Sous la vigilance de son mentor Michel Lenoir, il a réussi à franchir le poteau d'arrivée en tête, non sans faire trembler son entourage.

Dans l'épreuve d'ouverture de cette réunion du Croisé-Laroche, réservée aux chevaux de 4 ans qui n'avaient pas gagné la somme de 26 000 €, Horsy Royal (Bird Parker) faisait figure de candidat difficile à battre. Lauréat de trois courses consécutives l'an dernier avec Bernard Piton, ce fils de la bonne Source Royale (Look de Star) n'a pourtant pas toujours rendez-vous avec la sagesse. Il en a fait, une nouvelle fois, la démonstration ce lundi, se montrant fautif en fin de parcours alors qu'il était battu pour les places. Le favori compliqué a laissé la place à un vainqueur également difficile : Honey King (Booster Winner).
Délicat dans la mise en jambes, ce fils de Queen Of Honey (Quadrophénio) a prouvé ce lundi qu'il disposait d'une certaine marge de progression puisqu'il s'est imposé assez facilement dans les derniers mètres de course. Michel Lenoir a confirmé cette assertion dans ses propos au micro sur Equidia Racing : « C'est un cheval que j'estime mais il ne fait que des "conneries" en course. Il n'est pas facile à utiliser dans le parcours. Il est un peu victime de ses allures. En fait, il a les allures pour courir monté. Pour l'instant, je ne veux pas lui mettre la selle sur le dos car il est encore jeune. A l'avenir, le trot monté sera sa discipline de prédilection. Il a gagné aujourd'hui, c'est bien. » Quand on s'attarde sur ses origines, on ne peut que remarquer que sa génitrice était une jument montée et que son père est l'éclectique Booster Winner, aussi talentueux à l'attelage que sous la selle. Le raisonnement de Michel Lenoir est donc tout à fait compréhensible. Encore ferré, Honey King va continuer de gonfler son compte en banque au cours de la saison estivale. Il y a tout de même fort à parier qu'il fasse encore des bêtises lors de ses prochaines courses. Avec lui, il ne faut pas être cardiaque.

D'où vient-il ?

Elevé par ses co-propriétaires, l'écurie du Grand Plessis et Gaétan Baldi, ce fils de Queen Of Honey (118 840 €) est le frère cadet de chevaux utiles comme Divine Honey (46 815 €) et Fabuleux Honey (56 390 €). La dernière de cette fratrie se nomme Jolie Honey. Il s'agit d'une fille de Briac Dark à l'entraînement chez Michel Lenoir.

1ère | PRIX CAMILLE DE WAZIERES
Att - 2700 m - Course E - 18 000 €
HONEY KING 1'15"
Booster Winner x Queen Of Honey (Quadrophenio)
Driver : M. Lenoir - Entraîneur : M. Lenoir
Propriétaire : G. Baldi - Eleveur : Ec. du Grand Plessis
2e Habit de Soiree 1'15"1 Booster Winner x Mamaora
3e Honey Money 1'15"1 Timoko x Breath Money
4e : Harfan des Granges - 5e : Holly Aventura - 6e : Hadol du Palma - 7e : Heracles du Mont
Love You 1'10''2 Coktail Jet 1'11''2
Booster Winner 1'10''2 Guilty Of Love 1'17''1
Quille Viretaute 1'13''8 Elvis de Rossignol 1'13''0
HONEY KING Aube Et Vire 1'23''4
Quadrophenio 1'13''9 Dekeel
Queen Of Honey 1'14''6 Halte A La Biche
Volta du Vivier 1'20''0 Jet du Vivier 1'18''5
Hova du Vivier

Michel Lenoir brise un écart au Croisé-Laroche

Habitué à se rendre sur l'hippodrome de Marcq-en-Baroeul, Michel Lenoir n'avait pour autant plus brillé (en tant qu'entraîneur ou driver) sur cet hippodrome du Nord de la France depuis le 27 novembre 2019 (soit lors de ses 20 derniers partants). Ce jour-là, il était au sulky de Filou Star. De manière générale, le professionnel francilien renoue également avec le succès qui le fuyait depuis le 14 janvier à Cagnes-sur-Mer, où il s'était imposé avec Gaby Star.

A voir aussi :
...
Le Prix Roland Jaffrelot marqué par le succès de Douceur du Chêne et l'émotion de Jean-Charles Féron

Au service de Roland Jaffrelot lorsqu'il était apprenti, Jean-Charles Féron était très ému ce lundi sur la Riviera lorsqu'il a triomphé avec Douceur du Chêne (Quif de Villeneuve) dans le Prix Roland Jaffrelot (course A). Décé...

Lire la suite
...
Ghost poursuit sa belle moisson

Son année 2022 est tout simplement remarquable. Lauréat au courage ce lundi aux Sables-d'Olonne pour la cinquième fois depuis le 1er janvier, Ghost (Royal Dream) ne cesse d'apporter des satisfactions à sa propriétaire Mauricette De Sousa, aussi bien ...

Lire la suite
...
Sécheresse : Cherbourg prend les devants

Àdeux semaines de son rendez-vous estival, l'hippodrome de Cherbourg a préféré prendre le temps de bien s'organiser afin d'offrir aux professionnels et à son public les meilleures conditions possibles d'une réunion de courses. Dès dimanche soir, Jea-Philippe ...

Lire la suite
...
Kocktail Love offre un premier succès à Yann Barberot à Bréhal

Pour son premier partant en tant que propriétaire d'un trotteur, Yann Barberot (entraîneur de plat installé à Deauville) a vu ses couleurs briller d'entrée de jeu ce lundi à Bréhal avec Kocktail Love (Love You), un poulain entraî...

Lire la suite