... ©Aprh
Présentation de course - 30.03.2021

Gros plan sur la feuille de match

Jolie course en perspective dans cette 2ème épreuve du Grand National du Trot Paris-Turf demain à Marseille-Borély. La feuille de match est alléchante.

Les locaux contre les visiteurs
Les écuries du Sud-Est ne sont pas majoritaires au départ mais Dextase Montaval (Ryder de Tagor) au plafond des gains du premier échelon, le régulier Cash des Caillons (Paris Haufor) et Black d'Arjeanc (Prince d'Espace), habitué à ce genre de tournois, tenteront de jouer la carte du contre. Nouvelle recrue dans les rangs du Sud-Est, passant de chez Guillaume Gillot à David Bekaert, Black Jack From (Scipion du Goutier) peut faire fort si le changement d'air lui donne envie de boucler un parcours complet au trot. Entraîné en région parisienne mais ayant posé ses valises à Cagnes-sur-Mer pour le meeting d'hiver, Deko de Tilou (Royal Dream) a lui le double maillot. S'il répète une prestation équivalente à sa dernière course sur la Côte d'Azur (1'11''1 sur 2150m), il pourrait aller très loin.
Les visiteurs
Il pourrait en tout cas jouer la locomotive du premier échelon où se situent les visiteurs les plus ambitieux : Firello (Goetmals Wood), lequel a fait deux déplacements au Sud de la Loire depuis le début de sa carrière (aux Sables d'Olonne -2ème- et à Bordeaux -3ème-) et Eliot d'Ambri (Ti Punch River), dont le pilote Alexandre Abrivard conclut son mois de mars sur un tempo exceptionnel. Jean-Michel Baudouin fait lui le déplacement avec deux de ses pensionnaires : Caviar du Vivier (Kiwi) dont il nous a conseillé de nous méfier et Décoloration (Prince d'Espace), auteure d'un superbe meeting d'hiver.
La jeunesse
Deux 5 ans sont sur les rangs : Gamble River (Un Mec d'Héripré) et Général du Parc (Lejacque d'Houlbec). Ils ont pour point commun aussi d'avoir fréquenté les courses de Groupe I avec même une 2ème place dans le Prix Albert Viel 2019 pour le premier nommé. Face à leurs aînés, le coup est plus que jouable.
Pas d'ambition aux 50m
Ce sera en revanche comme impossible pour les deux talents des 50m, le rentrant Boss du Meleuc (Lucky Blue) et Éclat de Gloire (Tiego d'Étang), tous deux ferrés et avec d'autres objectifs à venir sur leurs plannings.

Deganawidah seul témoin

Deuxième de l'étape inaugurale du GNT 2021 à Reims, Deganawidah (Kaisy Dream) est le seul témoin en lice dans cette deuxième épreuve du circuit. Il lui faudrait finir dans les quatre premiers pour prendre la tête du classement.

PARTANTS MARSEILLE (A BORELY) - Mercredi 31 Mars
1 GRAND NATIONAL DU TROT PARIS-TURF - (13H50)
Course Premium - Attelé - Gr 3 - Nationale - 85 000 € - 3 000 m
1FIRELLOD4N. Bazire
2DEKO DE TILOUD4D. Locqueneux
3CAVIAR DU VIVIERD4L. Baudouin
4ELIOT D'AMBRID4A. Abrivard
5GAMBLE RIVERD4G. Gelormini
6GENERAL DU PARCD4A. Prat
7DEXTASE MONTAVALD4J. Guelpa
8DAVINA DU CAPRE (+25 m)J. C. Sorel
9DEGANAWIDAH (+25 m)DAJ. Travers
10CASH DES CAILLONS (+25 m)D4R. Mourice
11DECOLORATION (+25 m)D4T. Le Beller
12CREPE DE SATIN (+25 m)D4L. Bullier
13BLACK D'ARJEANC (+25 m)D4N. Ensch
14BLACK JACK FROM (+25 m)DPD. Bekaert
15ECLAT DE GLOIRE (+50 m)L. Garcia
16BOSS DU MELEUC (+50 m)Y. A. Briand
A voir aussi :
...
Suède : connaissez-vous
la course aux Onions ?

Elle n’a pas le statut de Groupe. Et pourtant, en Suède, The Onions Lopp (la course aux oignons ou le Prix L'Oignon) est une institution. Elle se court ce mercredi à Solvalla et réunit 10 partants dont Milliondollarrhyme, quatriè...

Lire la suite
...
Hyancinto Bello
pourra viser plus haut

Le chrono de la course parle pour lui : 1'13''2 sur les 2700m. Cela traduit aussi le déroulement d'une course très rythmée sous l'impulsion d'un Hidalgo du Rib, fautif à la sortie du dernier virage et laissant place à ...

Lire la suite
...
Idylle Speed passe
son test grande piste

Après avoir réussi sa première sortie parisienne, Idylle Speed (Carat Williams) confirme lors de ses débuts sur le tracé de référence : les 2700m de la Grande Piste. Les espoirs fondés en elle trouvent ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite