... © Aprh
Actualité - 31.03.2021

Décoloration et Eliot d'Ambri font le spectacle

La lutte a été belle, intense et totale dans le final de la deuxième étape du Grand National du Trot, ce mercredi à Marseille-Borély. Décoloration est sortie gagnante de sa passe d'armes avec Eliot d'Ambri. Soit les deux favoris aux deux premières places, quasiment sur la même ligne. Cette entrée victorieuse dans le circuit de Décoloration lance aussi sa participation à d'autres étapes pour en faire un objectif. L'épreuve a permis de faire tomber plusieurs records de la piste marseillaise.

Le scénario de course s'est écrit comme dans un rêve pour délivrer un mano a mano final de toute beauté entre les deux favoris. Amenée en tête avant de boucler le premier kilomètre par Tony Le Beller, au gré d'une première partie de course peu soutenue, Décoloration (Prince d'Espace) a alors relayé Eliot d'Ambri (Ti Punch River). Les acteurs étaient installés sur scène pour produire le meilleur spectacle possible. Le cadet a bien tout essayé à la fin pour dépasser son aînée mais rien n'y a fait. Il s'est même couché un peu sur elle à 150 mètres du but, perdant alors une partie de sa vitesse. C'est peut-être aussi ce qui l'a empêché de gagner selon son entraîneur Eddy Planchenault, dans ses propos à chaud sur Equidia Racing : « Mon cheval court très bien. Je suis déçu d’être battu et je pense que ce qui lui coûte la victoire, c’est d’avoir versé sur l’autre [Décoloration] à mi-ligne droite. »

Trois nouveaux records en une seule course
En signant 1'12''4, Décoloration établit la nouvelle marque record de la piste de Borély sur la distance de 3 025 mètres. Elle efface la performance de Bulle de Laumont, gagnante de cette même épreuve en 2019 en 1'12''9. Mais, en fait, la course a permis d'établir une nouvelle référence pour chaque échelon de départ. En réalisant 1'13''0, Eliot d'Ambri s'empare ainsi du record des 3 000 mètres, détenu par Bachar en 1'13''6 (toujours dans la même étape du G.N.T. de 2019). Quant aux deux candidats du troisième échelon, à 3 050 mètres, Eclat de Gloire (Tiégo d'Etang) et Boss du Meleuc (Lucky Blue), ils ont réalisé la réduction kilométrique de 1'12''8 en concluant aux onzième et douzième places. C'est sensiblement mieux que la vieille référence sur la distance, à l'apanage de Général du Lupin (Lutin d'Isigny) en 2004, lors (encore) de l'étape du G.N.T. Le champion hongre de l'époque avait signé 1'13''5.
Voilà une course et trois records marseillais donc ce mercredi à Borély.
Une consécration en région après un grand hiver parisien
Cette victoire est le sacre d'une des grandes animatrices du dernier meeting d'hiver de Vincennes. Avec 121 380 € accumulés durant la période, la pensionnaire de Jean-Michel Baudouin a conclu au 26e rang du classement général. Elle fait partie des 17 trotteurs à avoir obtenu quatre succès durant le meeting, seuls Hallix (6 succès), Face Time Bourbon (5) et Epsom d'Herfraie (5) ayant fait mieux. Décoloration avait pourtant fait naître des regrets à son entourage en février, lors de sa tentative dans le Prix d'Amérique Marathon Race - Prix de Paris (Gr.1). Fautive alors qu’elle venait aux avant-postes à mille cinq cents mètres du but, elle avait pris le galop sans réelle explication. Le tournoi du jour ne proposait évidemment pas la même opposition et Décoloration devait reprendre en toute logique le cours de ses bonnes sorties hivernales.

Une mère courage
La gagnante est capable d'aller devant, comme aujourd'hui et lors de plusieurs prestations de l'hiver à Vincennes, mais aussi de jouer les attentistes. C'est dans ce second rôle que la préfère son entraîneur Jean-Michel Baudouin lors de son hommage à sa représentante sur Equidia Racing : « Devant, ce n’est peut-être pas là où elle est le mieux et Eliot d’Ambri, c’est un super cheval. C’est vraiment une mère courage, elle ne dit jamais non. Je pensais qu’il y aurait plus de train au premier tour. »

La grande histoire de Jean-Michel Baudouin avec le G.N.T.
Il est l'un des entraîneurs les plus titrés dans le Grand National du Trot. Jean-Michel Baudouin aime le G.N.T. et l'a encore déclaré ce mercredi sur Equidia : « Le G.N.T. est un circuit que j’apprécie beaucoup même s’il faut faire des kilomètres. C’est toujours un beau challenge. »
Depuis 2006, lors des quinze dernières éditions, il a remporté quinze étapes, soit une par an en moyenne. Il faut ajouter trois succès dans la clôture, avec Oasis Gédé (2008 et 2009) et Ulster Perrine (2015). Sous l'angle du tableau des vainqueurs au classement général, il revendique trois citations avec Oasis Gédé en 2008, Punch de Chenu en 2009 et Elvis Madrik en 2019. L'association entre Jean-Michel Baudouin et Tony Le Beller est une classique du genre et a été portée haut dans le G.N.T. par Oasis Gédé dans les saisons 2008 et 2009.

2021 : les grandes ambitions déclarées de Jean-Michel Baudouin
Le circuit qui commence pourrait encore être marqué par Jean-Michel Baudouin qui aura deux protagonistes de premier plan cette année, suivant ses propos sur Equidia : « Cette année, je devrais être fidèle avec plusieurs représentants. Décoloration y participera dans les étapes corde à gauche. J’aurais aussi Epsom d’Herfraie qui sera par exemple de départ de l’étape de Maure-de-Bretagne. »
Epsom d'Herfraie (Rieussec) ? Cinq victoires durant l'hiver à Vincennes et une série en cours de huit succès consécutifs. Voilà donc un nouveau poids lourd annoncé, avec une entrée programmée le 28 avril à Maure-de-Bretagne, dans la quatrième étape de l'année.

Un verdict à l'opposé de la première étape
Ce deuxième rendez-vous du circuit 2021, avec une explication finale entre les deux favoris, donne à voir un bilan à l'opposé au premier, remporté par l'outsider Be Cool d'Eb (Kuadro Wild), à 85/1 au PMU. Avec 15 points chacun, les deux vainqueurs se partagent la première place du classement général actuel et provisoire et précèdent Deganawidah (Kaisy Dream), 11 points, non placé ce mercredi après sa deuxième place dans l'étape de Reims.

Les jeunes à l'honneur
Ce sont les trois candidats les plus jeunes qui ont ensuite pris les places suivantes avec le 6 ans Firello (Goetmals Wood) et les 5 ans Gamble River (Un Mec d'Héripré) et Général du Parc (Lejacque d'Houlbec). À propos de Firello, son driver Nicolas Bazire ne pouvait espérer mieux selon ses propres mots : « Il finit à sa place et je ne pense qu’il ait pris dur en plus. C’est bien. Il avait sa place dans les cinq premiers mais n’avait pas la marge pour gagner. Il est à sa place. »

1ère | GRAND NATIONAL DU TROT PARIS-TURF
Att - 3000 m - Groupe 3 - 85 000 €
DECOLORATION 1'12"4
Prince d'Espace x Maradadi Buissonay (Beautiful Somolli)
Driver : T. le Beller - Entraîneur : J. M. Baudouin
Propriétaire : Ec. J.-M Baudouin - Eleveur : P. Pellerot
2e Eliot d'Ambri 1'13" Ti Punch River x Rivale du Relais
3e Firello 1'13" Goetmals Wood x Sirella
4e : Gamble River - 5e : General du Parc - 6e : Dextase Montaval - 7e : Black d'Arjeanc

D'où vient-elle ?

Décoloration est une fille du classique attelé Prince d’Espace 1’11’’ et de la toute bonne jument montée, Maradadi Buissonay 1’13’’ m. (treize victoires et près de 300.000 € de gains). Celle-ci, née des œuvres de Beautiful Somolli 1’15’’, a également engendré les utiles Bigoudi de Chenu 1’13'' (Kid de Chenu) et Châtain Clair 1’14’’ (Késaco Phédo).

A voir aussi :
...
Heliade du Goutier en lice dans le Championnat Européen des juments

Save The Quick (Jasmin de Flore), Anna Mix (Ludo de Castelle), sans oublier Uza Josselyn (Love You). Tels sont les noms français figurant au palmarès du Championnat Européens des Juments - Prix Maharajah, qui aura lieu mercredi ...

Lire la suite
...
Première victoire prémium pour Alexandre Guérin

La joie d’Alexandre Guérin faisait plaisir à voir au passage du poteau du Prix de l’AFASEC dans la deuxième épreuve d’Amiens. La casaque de l’écurie de l’Iton s’est illustrée pour la quinziè...

Lire la suite
...
Il était
une fois Grosbois (2/2)

Suite et fin de notre rétrospective et de notre dossier sur Grosbois, à la faveur du soixantième anniversaire de son acquisition, par la Société du Cheval Français, le 26 juillet 1962. Grosbois n’est pas seulement un centre d’...

Lire la suite
...
Alexandre Abrivard joue sur tous les tableaux

Àla consultation des différents classements du trot, il est saisissant de voir qu'une tête se répète plus que régulièrement. Déjà leader des classements Sulky d'Or, Étrier d'Or et combiné (il nous en parlait ...

Lire la suite