...
Actualité - 01.04.2021

Pédocriminalité : les jeunes des courses sensibilisés et écoutés

Nos jeunes peuvent être à la fois victimes et bourreaux. Il est de notre devoir de les éduquer
Bernhard Opitz

La pédocriminalité dans la société en général et dans le sport en particulier est malheureusement un réel sujet d'actualité. Le milieu des courses, qui peut parfois donner l'impression de vivre dans une bulle à part, n'est bien sûr pas épargné.
En avoir conscience est une chose, passer à l'action en est une autre. C'est ce qui est fait en ce moment grâce à l'Afasec qui vient de signer un partenariat avec l'association "Colosse aux pieds d'argile".
L'objectif se décline en deux temps : informer les jeunes puis sensibiliser les socio-professionnels. Bernhard Opitz, président de l'Afasec nous explique comment ce partenariat se met en place.


24h au trot : Vous étiez présent hier à l'école de Mont-de-Marsan : avec quel objectif ?
"Dans le cadre du lancement du partenariat avec l'association, j'ai en effet de nouveau rencontré Sébastien Boueilh lors de son intervention auprès des élèves et apprentis du centre de formation de Mont-de-Marsan comme cela avait été fait à Gouvieux et Graignes auparavant.
Au nom de l'institution, l'Afasec s'inscrit dans un plan d'actions déterminé pour combattre ce fléau qui concerne également l'environnement des salariés des écuries de courses comme d'autres fédérations sportives.
La confiance entre nous et cette association, dont le crédit est très important, est totale et renforcée par notre détermination à nous engager jusqu'au bout dans cette lutte."
Pourquoi lancer cette action maintenant ?
"L'enjeu sociétal est totalement d'actualité et il y a probablement un passif à purger dans notre environnement des courses. À l'heure où les courses hippiques se féminisent énormément, comme on peut le constater au quotidien dans nos effectifs des différentes classes de nos écoles, la prise de conscience doit être totale sur la protection des jeunes filles et jeunes femmes et faire en sorte de renforcer toute notre attention à leur égard quand elles sont en formation mais aussi quand elles sont en activité dans les écuries, sur les champs de courses, dans les vestiaires, sur les centres d'entraînement, etc. "

Quel est le message le plus important à formuler ?
"Nos jeunes peuvent être à la fois victimes et bourreaux. Or, il est de notre devoir de les éduquer d'autant qu'ils seront un jour à leur tour formateur. C'est donc faire oeuvre citoyenne de s'engager dans ce combat."

Pouvez-vous nous présenter le plan d'actions ?
"C'est pour le moment un projet qu'il conviendra de co-construire avec les différents syndicats socio-professionnels du trot et du galop et les directions des sociétés-mères. Ce plan d'actions est donc destiné aux jeunes de l'Afasec autour de ce partenariat avec 'Colosse au pied d'argile' mais aussi aux 4000 salariés des écuries de courses. Il y aura tout d'abord une campagne d'affichage qui dira 'STOP aux violences sexistes et sexuelles, STOP au bizutage' avec un numéro d'appel dédié à l'univers des courses pour permettre aux victimes ou témoins d'alerter. Ce système a fait ses preuves dans d'autres milieux sportifs. C'est ensuite proposer aux Conseils d'Administration des sociétés-mères une charte d'engagements de la part des employeurs. Ce serait lister quelques mesures essentielles comme, par exemple, mettre des serrures aux portes des logements mis à disposition de jeunes femmes salariées des écuries. Elles vivent parfois dans des conditions assez spartiates, la moindre des choses serait donc de s'assurer qu'elles puissent fermer leur porte à clé et avoir des espaces personnels. Il est important de penser à préserver l'intimité d'un jeune homme ou d'une jeune femme qui évolue dans un monde d'adultes. Un volet de contrôle sur l'intégrité des salariés des écuries de course pourrait également être intégré dans cette charte afin de s'assurer qu'une personne étant connue pour des faits de violences sexuelles par les autorités judiciaires ne puisse évoluer aux côtés des jeunes. On souhaite créer un numéro dédié qui pourrait être géré par le service social de l'Afasec, composé de cinq assistantes sociales, afin de prendre en compte les appels dans un premier temps puis dans un second temps signaler à la justice toute situation ayant portée atteinte à l'intégrité ou la sécurité de toute personne."

À propos de Bernhard Opitz
Président de l'Afasec depuis juin 2020
DRH du PMU de 2007 à 2015
DRH de France Galop depuis 2015
"J'ai toujours eu une très forte appétence dans ma carrière pour la formation des jeunes et j'aime en parler avec les entraîneurs que je rencontre régulièrement."

Qu'est-ce qui vous a le plus marqué en suivant cette rencontre avec Sébastien Boueilh ?
"Le travail réalisé par Sébastien m'inspire une très grande humilité. Lui qui a été victime de violences sexuelles commence son intervention en expliquant ce qui lui est arrivé et si les jeunes peuvent arriver en dilettante, ce qui est bien naturel par ailleurs, ils sont très vite captés par ce qui leur est raconté. On sent une grande concentration de la part des élèves, leurs visages changeant clairement de traits.
Et puis, à l'issue de cette intervention, Sébastien propose une rencontre avec ceux qui souhaitent faire connaître des situations qui leur semblent correspondre effectivement à des cas sensibles ou des signalements potentiels. Et là vous voyez une petite file d'attente qui se constitue avec des élèves qui ont quelque chose à dire. Je ne sais ce qu'ils se sont dits mais cela participe de la libération de la parole. Cela ne veut pas dire que cela s'est produit dans le milieu des courses, il y a aussi le milieu familial mais cela veut dire que le besoin d'expression se fait clairement sentir. Et c'est un objectif principal de notre démarche. C'est du concret."

Les violences en 2021
Au delà des actes physiques, les violences sexuelles prennent aujourd'hui différentes formes. Et à l'heure de l'hyper-connexion le harcèlement est aussi sur les réseaux sociaux comme le disait récemment Sébastien Boueilh à Equidia : "Cela fait aussi partie des violences sexuelles. La première approche peut se faire par ce biais-là. À mon époque, on n’avait pas ces réseaux sociaux. Quand il y avait du harcèlement, ça durait 8 heures à l’école ; maintenant, ça dure 24 heures. Chez les jeunes, on a notamment beaucoup de problèmes de 'revenge porn'. Tous les établissements où nous sommes passés à partir du collège ont été confrontés à ce phénomène-là."


Les mots de Sébastien Boueilh
"Je suis heureux de compter l'AFASEC parmi les structures conventionnées avec notre association. Le plan d'actions défini a notamment pour objectif de sensibiliser les élèves et les apprentis de toutes les Ecoles de Courses Hippiques que compte l'AFASEC. Les actions menées ont déjà été libératrices et là est l'objectif principal de cette convention !"


À propos de Colosse aux pieds d'argile
Créée en 2013, cette association est née de l’histoire personnelle de Sébastien BOUEILH, ancien rugbyman et victime d’un pédophile de ses 12 à 16 ans. Après 18 ans de silence et suite au procès de son agresseur, Sébastien a décidé de fonder Colosse aux pieds d’argile pour prévenir et sensibiliser tous les acteurs du mouvement sportif aux violences sexuelles.
Reconnue d’utilité publique en novembre 2020, l’association a pour missions la sensibilisation aux risques de violences sexuelles, de bizutage et de harcèlement, la formation des professionnels encadrant les enfants ainsi que l’accompagnement et l’aide aux victimes. Elle œuvre tant pour la protection des enfants que des éducateurs.

A voir aussi :
...
Itro, un cas d'école de la réussite Abrivard

On peut parler de véritable démonstration effectuée par Itro (Magnificent Rodney) dans le Prix de Gensac. Une heure avant le succès de sa compagne d'entraînement Hytte du Terroir (lire en page précédente) dans ...

Lire la suite
...
Hytte du Terroir,
une tireuse d'élite

L'absence de tous les ténors de la génération, au départ du Prix Philippe du Rozier (Gr.2), laissait un peu d'espace aux autres très bons éléments habituellement voués aux seconds rôles. Héros ...

Lire la suite
...
Série nouveaux étalons (#7)
Gélati Cut 1’09’’

Gélati Cut 1’09’’ est, d’ores et déjà, à 5 ans, un performer international, qui a brillé en Italie, en 2020, comme troisième du Gran Premio Union Europa (2.080 mètres) et du Gran Premio Memorial Giuseppe Biasuzzi (1.609 mètres), soit deux ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite