... © hippodrome de Laval
Résultat de course - 03.04.2021

Habibi monte les étages

Il confirme qu’il a le niveau parisien.
Marion Lemonnier

Les principaux protagonistes du Prix Dynavena sont des chevaux en devenir selon leur entourage. Habibi venait d'ailleurs de montrer le bout de son nez en région parisienne et a tout du cheval capable de progrès lors des prochains mois.

Le téléphone sonne dans les balances de Laval, tandis que Marion Lemonnier fait souffler son pensionnaire Habibi (Scipion du Goutier). « Mes amis ne m'oublient pas » dit la jeune femme qui enregistre ici sa deuxième victoire avec son représentant. Elle n'en est qu'à six courses depuis l'apparition de son nom dans la colonne des entraîneurs le 6 février dernier à Angers. Vainqueur en février à Graignes et quatrième dernièrement à Enghien, Habibi est le fer de lance de son effectif. L'ex championne de France des apprentis montés nous apprend à son sujet : « C’est un grand cheval qui manque encore de force et je vais prendre mon temps avec lui. Il va peut-être avoir un peu de repos. Cela dépendra aussi de lui. Je suis installé dans l’établissement de mon père à Troarn et n’entraîne que sur la plage. J’ai senti avec lui que cela le changeait en bien de travailler à la mer. Aujourd’hui, le chrono est bon : 1’15’’ sur cette distance à Laval. Il confirme qu’il a le niveau parisien après sa récente quatrième place à Enghien et il continue à monter les paliers. Quand je lui trouverai un engagement sympa à Vincennes, je me laisserai évidemment tenter. »
La satisfaction est aussi de mise dans les rangs des premiers battus comme de la part de Benjamin Rochard, driver du troisième Happy Nonantais (Uhlan du Val), animateur et favori de l'épreuve : « Il n’y a rien à redire. Il court bien. Quand je lui ai débouché les oreilles, il a d’abord hésité puis s’est vite relancé. C’est bien ce qu’il fait car il affrontait une catégorie supérieure. Il n’avait jamais été en moins de 1’17 et, là, il fait 1’15’’ sur 2 850 mètres. Il progresse. »

D'où vient-il ?

Deuxième à Vincennes à l'âge de 4 ans, Rolga Dorma (41 080 €) compte trois vainqueurs avec Habibi. Le meilleur est à ce jour Esta Bueno (211 070 €). C'est l'arrière grand-mère qui prend toute son importance dans ce papier puisqu'il s'agit de la bonne Una Ganga (477 188 €), laquelle était aussi une sœur du classique Royal Chambon (132 021 €), troisième du Prix de Vincennes (Gr.1).

4e | PRIX DYNAVENA
Att - 2850 m - Course E - 18 000 €
HABIBI 1'15"
Scipion du Goutier x Rolga Dorma (Lulo Josselyn)
Driver : C. Frecelle - Entraîneur : M. Lemonnier
Propriétaire : M. Lemonnier - Eleveur : Ec. la Casbah
2e Hortensia Mika 1'15"1 Hulk des Champs x Fee Mika
3e Happy Nonantais 1'15"1 Uhlan du Val x Bavella Nonantaise
4e : Highlander Jayf - 5e : Huvrik de Guez - 6e : Holmes - 7e : Haddock du Clos
A voir aussi :
...
Première victoire prémium pour Alexandre Guérin

La joie d’Alexandre Guérin faisait plaisir à voir au passage du poteau du Prix de l’AFASEC dans la deuxième épreuve d’Amiens. La casaque de l’écurie de l’Iton s’est illustrée pour la quinziè...

Lire la suite
...
Il était
une fois Grosbois (2/2)

Suite et fin de notre rétrospective et de notre dossier sur Grosbois, à la faveur du soixantième anniversaire de son acquisition, par la Société du Cheval Français, le 26 juillet 1962. Grosbois n’est pas seulement un centre d’...

Lire la suite
...
Alexandre Abrivard joue sur tous les tableaux

Àla consultation des différents classements du trot, il est saisissant de voir qu'une tête se répète plus que régulièrement. Déjà leader des classements Sulky d'Or, Étrier d'Or et combiné (il nous en parlait ...

Lire la suite
...
Chevaux plaqués ou munis de fers en plastique interdits sur l'herbe jusqu'à nouvel ordre

Cela aura été l'incident, l'accident même, de trop. La chute d'Emeline Desmigneux le 31 juillet dernier à Carentan était consécutif à la glissade du cheval qui la précédait, lequel avait totalement perdu l'adhérence sur l'herbe. Il était plaqué. ...

Lire la suite