... © Aprh
Actualité - 02.04.2021

Bilan du 1er trimestre : Thierry Duvaldestin à fond la forme

Le premier trimestre 2021 se finalise avec des hiérarchies identiques à celles d'il y a un an, à la même époque. À une exception près : le début d'année en fanfare de Thierry Duvaldestin, en tête du tableau des entraîneurs en nombre de victoires.

Commençons donc par la grande évolution par rapport au précédent exercice, sur la période comparable. Thierry Duvaldestin affiche au 31 mars 54 victoires comme entraîneur. Il y a douze mois, il en était à 22. En fait, Thierry Duvaldestin est exactement sur les bases de son propre record personnel de 2009 (210 titres dans l'année) puisqu'il affichait, à la fin du premier trimestre 2009, 55 victoires. La donnée remarquable au bénéfice de l'entraîneur est son ratio de réussite : 29,7 % à la gagne. C'est le taux le plus élevé au sein du top-100 du premier trimestre. Par les gains, le n°1 des entraîneurs est Jean-Michel Bazire avec 1,65 M€ collectés.

Rang / Entraîneur : vict. / courses / chevaux / Gains (€)
1/ Thierry Duvaldestin : 54 / 182 / 66 / 1 353 620 €
2/ Sébastien Guarato : 40 / 264 / 104 / 1 450 420 €
3/ Jean-Michel Bazire : 39 / 249 / 77 / 1 649 930 €

Eric Raffin, sur des bases inférieures aux deux dernières années en nombre de victoires
Avec 67 victoires (attelé et monté) au 31 mars, Eric Raffin est toujours le n°1 français au combiné et à l'attelé (51) mais est en retard sur son tableau de marche de 2019 (son année record avec 345 victoires sur la saison) quand il affichait 79 victoires à la fin du premier trimestre. L'an dernier, il en était à 70 marques au... 16 mars au soir, date d'arrêt des courses lors du premier confinement. Par contre, jamais, Eric Raffin n'a engrangé autant de gains au premier trimestre que cette année avec déjà plus de 2,8 M€. Dans le classement du Sulky d'Or (attelé seul), Eric Raffin précède Yoann Lebpourgeois (46 titres) et Matthieu Abrivard (40). Au monté, l'Etrier d'Or en titre Mathieu Mottier domine les débats (27 victoires) devant Eric Raffin (16) et Adrien Lamy (13).
Rang / Driver-jockey : vict. / courses / chevaux / Gains (€)
1/ Eric Raffin : 67 / 433 / 290 / 2 840 260 €
2/ Yoann Lebourgeois : 53 / 395 / 267 / 1 202 330 €
3/ Matthieu Abrivard : 48 / 328 / 215 / 1 839 185 €

Propriétaires : Jean-Paul Marmion au zénith
Le duo de tête chez les propriétaires est le même ce 31 mars que l'an dernier à la même date. Mais pas dans le même ordre puisque Jean-Paul Marmion est solidement leader cette année en nombre de victoires (25) devant l'Ecurie des Charmes (19). L'an passé, les Charmes était en tête (22) devant Jean-Paul Marmion et Sylvain Roubaud (15 victoires chacun). Le fait remarquable des résultats de l'année de Jean-Paul Marmion est le niveau de réussite de ses représentants : avec 52,4 %, il affiche un ratio de haut vol. Evidemment, la Scuderia Bivans, avec un effectif réduit et l'apport de Face Time Bourbon, fait mieux encore (57,1 % de réussite dans les 3 premiers). Bivans est le propriétaire leader au premier trimestre par les gains faciaux (836 690 €) sachant que l'écurie d'Antonio Somma n'est généralement "que" copropriétaire des chevaux qui courent sous ses couleurs, Face Time Bourbon compris.
Rang / Propriétaire : vict. / courses / chevaux / Gains (€)
1/ Ec. Jean-Paul Marmion : 25 / 124/ 40 / 429 120 €
2/ Ec. des Charmes : 19 / 132 / 49 / 328 900 €
3/ Ec. Victoria Dreams : 15 / 108 / 30 / 292 320 €

Demain : le bilan élevage et chevaux

A voir aussi :
...
M. Abrivard : "Je vais remonter directement dans le Cornulier"

Aune semaine tout juste du Prix de Cornulier (Gr. 1) dont il est le tenant du titre avec Bahia Quesnot (Scipion du Goutier), Matthieu Abrivard annonce qu'il ne va se remettre en selle en course que le jour J, lui qui ...

Lire la suite
...
Equinoxe : c'est bon pour le moral

Depuis son retour à la compétition après son accident le mois dernier, Matthieu Abrivard n'avait pas encore repassé le poteau en tête. Voilà qui est chose faite à une semaine du Prix de Cornulier où il se remettra en ...

Lire la suite
...
Diamant de Tréabat,
nettement un ton au-dessus

Dans le Prix Djérid (Groupe 3) ouvert aux chevaux d'âge n'ayant pas gagné 675 000 €, Diamant de Tréabat avait face à lui une opposition largement dans ses cordes, quand bien même la courte distance et la petite piste n'étaient ...

Lire la suite
...
Idao de Tillard
enchaîne et prend date

Fils et petit-fils de deux vainqueurs de Critérium Continental, Idao de Tillard (Sévérino) a la vitesse qui coule dans ses veines. Mais pas seulement. La preuve aujourd'hui avec son succès convaincant dans ce Prix de Riberac, ...

Lire la suite