... © Aprh
Face Time Bourbon
Actualité - 03.04.2021

Bilan du premier trimestre : L'élevage dans la stabilité

Second volet de notre bilan du premier trimestre 2021 [lire notre précédente édition] focalisé sur l'élevage.

Le grand décideur des différents classements différents classements d'élevage du premier trimestre est incontestablement la locomotive actuelle du trot français, Face Time Bourbon (Ready Cash). Le vainqueur du Prix d'Amérique (Gr.1) est évidemment le trotteur le plus riche de la période, avec 689 500 € (il précède Bahia Quesnot avec 425 900 €), et emmène dans sa suite son "entourage" : père, éleveur et père de mère. Comme dans notre précédent volet, on constate ici une grande stabilité des classements.

Etalons : le trio Ready Cash-Prodigious-Love You immuable
Par les gains, on retrouve cette année le même trio que l'an dernier à pareille époque et qu'en 2019, à savoir Ready Cash (2,88 M€ et 68 victoires), au-dessus de la mêlée, Prodigious (1,18 M€ et 55 vict.) et Love You (985 850 € et 51 vict.). Cette saison, ils sont suivis par Village Mystic (904 210 € et 42 vict.) et Timoko (859 540 € et 24 vict.). Chez les jeunes étalons, Bold Eagle (609 230 € et 19 vict.) est celui qui occupe le plus haut rang.

Rang / Etalon : vict. / courses / chevaux / Gains (€)
1/ Ready Cash : 68 / 515 / 161 / 2 879 850 €
2/ Prodigious : 55 / 413 / 131 / 1 179 420 €
3/ Love You : 51 / 334 / 114 / 985 850 €

Pères de mères : Coktail Jet-Love You-Goetmals Wood
Selon les gains, on obtient dans le tableau des pères de mères le même trio de tête qu'en 2020, dans le même ordre qui plus est : Coktail Jet, Love You et Goetmals Wood. Ce dernier passe en tête en nombre de victoires de ses descendants (83 contre 81 à Coktail Jet). Ces deux-là sont portés par un nombre de représentants sensiblement supérieurs aux autres étalons du classement. En fait, ils sont les deux seuls à comptabiliser plus de 300 descendants en courses lors du premier trimestre quand aucun autre étalon ne peut revendiquer plus de 200 produits. Dans ce contexte, la "performance" de Love You, porté de son côté par Face Time Bourbon, est excellente.
Rang / Père de mère : vict. / courses / chevaux / Gains (€)
1/ Coktail Jet : 81 / 972 / 326 / 2 141 310 €
2/ Love You : 68 / 514 / 175 / 2 087 610 €
3/ Goetmals Wood : 83 / 889 / 302 / 1 812 870 €

Eleveurs : les Bourbon devant les Goutier
Ils ont été les stars de l'hiver à Vincennes et occupent les deux premières places des éleveurs. Le Haras de Saint-Martin (les "Bourbon" de Rainer Engelke) et l'élevage des Bissons (les "Goutier" de Jean Cottin) capitalisent sur leur star respective Face Time Bourbon et Flamme du Goutier. Jean-Philippe Dubois, deuxième sur l'ensemble de la saison 2020, est toujours présent et occupe la troisième place du premier trimestre mais avec un effectif beaucoup plus important.
Rang / Eleveur : vict. / courses / chevaux / Primes (€)
1/ Haras de Saint-Martin : 5 / 31 / 10 / 87 634 €
2/ Scea des Bissons : 17 / 80 / 25 / 81 345 €
3/ Jean-Philippe Dubois : 39 / 368 / 110 / 76 061 €

A voir aussi :
...
Trois heures et demi de feu à Lexington !

Ce qui interpelle dès le début c'est le rythme de l'actionneur en tribunes. Une sorte de rap hippique endiablé séquencé par des coups de marteau finalement discrets dans ce flux de paroles quasi ininterrompu. En l'espace de ...

Lire la suite
...
20 restants dans le Saint-Léger à Caen

Alors qu'ils étaient 22 engagés validés lundi, le premier forfait du Saint-Léger des Trotteurs (Gr.1) n'a pas vu la liste profondément bouleversée. Ils sont encore 20 restants ce mardi, à la veille de la déclaration des partants ...

Lire la suite
...
Jack Tonic :
une réussite en forme d’hommage

Valeur montante au sein de la génération des 3 ans, venant de s’octroyer deux Groupes 3 consécutivement, Jack Tonic 1’12’’ (Charly du Noyer) est de grande naissance, sa famille maternelle remontant à la championne et matrone Neuilly 1’16’’ (1979-Amyot), puis à la ...

Lire la suite
...
Idéal du Rocher monte encore son niveau de jeu

Le plus riche du second échelon, Idéal du Rocher (Clif du Pommereux) a profité de son bon départ pour se placer rapidement derrière le groupe de tête. Il a ensuite sagement patienté avant de passer à l’...

Lire la suite