... © Aprh
Actualité - 03.04.2021

Bilan du premier trimestre : L'élevage dans la stabilité

Second volet de notre bilan du premier trimestre 2021 [lire notre précédente édition] focalisé sur l'élevage.

Le grand décideur des différents classements différents classements d'élevage du premier trimestre est incontestablement la locomotive actuelle du trot français, Face Time Bourbon (Ready Cash). Le vainqueur du Prix d'Amérique (Gr.1) est évidemment le trotteur le plus riche de la période, avec 689 500 € (il précède Bahia Quesnot avec 425 900 €), et emmène dans sa suite son "entourage" : père, éleveur et père de mère. Comme dans notre précédent volet, on constate ici une grande stabilité des classements.

Etalons : le trio Ready Cash-Prodigious-Love You immuable
Par les gains, on retrouve cette année le même trio que l'an dernier à pareille époque et qu'en 2019, à savoir Ready Cash (2,88 M€ et 68 victoires), au-dessus de la mêlée, Prodigious (1,18 M€ et 55 vict.) et Love You (985 850 € et 51 vict.). Cette saison, ils sont suivis par Village Mystic (904 210 € et 42 vict.) et Timoko (859 540 € et 24 vict.). Chez les jeunes étalons, Bold Eagle (609 230 € et 19 vict.) est celui qui occupe le plus haut rang.

Rang / Etalon : vict. / courses / chevaux / Gains (€)
1/ Ready Cash : 68 / 515 / 161 / 2 879 850 €
2/ Prodigious : 55 / 413 / 131 / 1 179 420 €
3/ Love You : 51 / 334 / 114 / 985 850 €

Pères de mères : Coktail Jet-Love You-Goetmals Wood
Selon les gains, on obtient dans le tableau des pères de mères le même trio de tête qu'en 2020, dans le même ordre qui plus est : Coktail Jet, Love You et Goetmals Wood. Ce dernier passe en tête en nombre de victoires de ses descendants (83 contre 81 à Coktail Jet). Ces deux-là sont portés par un nombre de représentants sensiblement supérieurs aux autres étalons du classement. En fait, ils sont les deux seuls à comptabiliser plus de 300 descendants en courses lors du premier trimestre quand aucun autre étalon ne peut revendiquer plus de 200 produits. Dans ce contexte, la "performance" de Love You, porté de son côté par Face Time Bourbon, est excellente.
Rang / Père de mère : vict. / courses / chevaux / Gains (€)
1/ Coktail Jet : 81 / 972 / 326 / 2 141 310 €
2/ Love You : 68 / 514 / 175 / 2 087 610 €
3/ Goetmals Wood : 83 / 889 / 302 / 1 812 870 €

Eleveurs : les Bourbon devant les Goutier
Ils ont été les stars de l'hiver à Vincennes et occupent les deux premières places des éleveurs. Le Haras de Saint-Martin (les "Bourbon" de Rainer Engelke) et l'élevage des Bissons (les "Goutier" de Jean Cottin) capitalisent sur leur star respective Face Time Bourbon et Flamme du Goutier. Jean-Philippe Dubois, deuxième sur l'ensemble de la saison 2020, est toujours présent et occupe la troisième place du premier trimestre mais avec un effectif beaucoup plus important.
Rang / Eleveur : vict. / courses / chevaux / Primes (€)
1/ Haras de Saint-Martin : 5 / 31 / 10 / 87 634 €
2/ Scea des Bissons : 17 / 80 / 25 / 81 345 €
3/ Jean-Philippe Dubois : 39 / 368 / 110 / 76 061 €

A voir aussi :
...
Profiter du contexte européen
pour réussir à se relancer

Une seule éliminatoire au Grand Prix de l'UET (course A) cette année en France. Avec un champ de sept partants, on peut ajouter que l'appel européen et ses mannes (400.000 € sont distribuées dans la finale du Grand Prix ...

Lire la suite
...
Explication entre millionnaire
et aspirant millionnaire

Rendez-vous important pour les meilleurs chevaux d'âge sous la selle, le Prix Georges Dreux (Gr.3) n'a réuni que sept partants. Les trois candidats les plus riches, dont l'ogre Clegs des Champs, devront rendre 25 mètres à un quatuor incluant ...

Lire la suite
...
Matthieu Abrivard: le record avec Evita

Au sulky d'Evita Peron (Saxo de Vandel), Matthieu Abrivard lève le bras en signe d'allégresse : il tient sa vingt-cinquième victoire au cours du meeting de Vichy, commencé au début du mois de mai et se terminant ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite