... (© APRH)
Résultat de course - 31.08.2020

Gladys des Plaines confirme son statut de présidente

Il ne va pas falloir trop abuser des bonnes choses. Elle a une carrière à faire.
gilles curens

Lauréate du Prix du Président de la République (1'12''5) en juin, Gladys des Plaines a une nouvelle fois fait étalage de toute sa classe pour triompher très facilement dans le Prix Legoux-Longpré (Groupe III).

Pieds nus pour la troisième fois de sa carrière, Gladys des Plaines (Opus Viervil) n’a pas manqué son objectif pour son retour sous la selle. La jument entraînée par Gilles Curens a réalisé un nouveau grand numéro et a confirmé que sa victoire dans le Groupe I n’était pas sans lendemain.
Un entraîneur aux anges à la suite de la démonstration réalisée par sa pensionnaire : « Elle le fait comme une crack ! En descendant de la jument, Mathieu (Mottier) m’a dit que c’est une phénomène. Dans le dernier tournant, il a posé les mains et la jument a fini en roue libre. Elle trotte 1’13’’3 et aurait pu aller beaucoup plus vite. J’ai eu ma championne Ulka des Champs mais Gladys des Plaines, c’est encore la dimension supérieure ». Une satisfaction qui n'empêche pas de se projeter dans les mois à venir. « Maintenant, il va falloir qu’on travaille correctement, explique Gilles Curens. Il faut garder les pieds sur terre. C’est une jument qui a une carrière à faire. Mathieu m’a dit que la jument n'a qu’à rester à ce niveau de forme pour toutes les gagner. Mais je n’ai pas envie de recourir ma jument avant cet hiver. Il y a le Prix des Élites dans moins d’un mois. C’est un Groupe I mais elle est moins à l’aise au poteau de départ des 2 175 mètres. Elle préfère partir en montant. Elle ne devrait donc pas être de la partie. Normalement, elle va se reposer en vue du meeting d’hiver, avec un premier objectif le 12 novembre. »

D'où vient-elle ?

Fille d'Opus Viervil 1'11'', Gladys des Plaines, élevée par l'ex-entraîneur Stéphane Rouxel (Écurie des Plaines) -qui s'est recyclé aujourd'hui, pour raisons de santé, dans le commerce d'aliments pour chevaux-, est le premier produit de Thétis de Vaujours 1'13'' (210.970 €), lauréate de sept tournois provinciaux. La troisième mère est la classique montée Comme Elle 1'15'' (181 308 €), gagnante de dix courses et placée du Prix d'Essai. Le meilleur produit de Comme Elle fut Nina de Bootz 1'14'' a.-m. (treize victoires et 217.230 €). Rappelons que Gladys des Plaines provient de la vente mixte d'été d'Arqana Trot, à Deauville, où elle fut adjugée 23.000 €, à l'âge de 2 ans, qualifiée, inédite, en septembre 2018. Son frère cadet, Indigo des Plaines 1'17'' (Qualypso Jiel), a débuté deuxième, sur l'hippodrome de Reims, au mois de septembre, pour le même tandem Radu-Curens, et n'a, pour l'heure, pas été revu.

6e | PRIX LEGOUX-LONGPRE
M - 2850 m - Groupe 3 - 70 000 €
GLADYS DES PLAINES 1'13"3
Opus Viervil x Thetis de Vaujours (Hernani)
Jockey : M. Mottier - Entraîneur : G. Curens
Propriétaire : A. Radu - Eleveur : E. d. Plaines
2e Gospel Pat 1'13"9
3e Flamboyant Blue 1'14"2
4e : France Bresil - 5e : Flore de Janeiro - 6e : Goliath de La Cour - 7e : Flicka de Blary
ET LE FAVORI ? GLADYS DES PLAINES - 1er
A voir aussi :
...
Prosperous tout en puissance

S'il s'est déjà imposé sur la grande piste de Vincennes, qui plus est sur le parcours des 2850m., le 7 ans suédois Prosperous (Prodigious) semble quand même plus dans son élément sur une piste plate comme celle ...

Lire la suite
...
Trophée Vert : les cartes sont rebattues

À six semaines de la finale du Trophée Vert à Craon (le 6 septembre), le dénouement du circuit sur les meilleures pistes en herbe est loin d’être connu. En effet, Détroit Ace, le maillot jaune, est sur la touche ...

Lire la suite
...
Vendredi soir : de Cagnes à Pornichet

La nocturne de vendredi à Cagnes-sur-Mer a débuté par un nouveau succès d'un 3 ans de l'écurie des frères Martens, à savoir Iron Cash (Ready Cash) qui, après avoir poussé à la faute l'animateur, Ironique (Cristal Money), à l'entrée ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite