... (© APRH)
Résultat de course - 10.04.2021

Unique Juni à bon port avec le capitaine Abrivard

Avec elle, il faut être à portée de fusil et ne pas faire d'effort. C'est là qu'elle est la meilleure.
Matthieu Abrivard

Lors des quatre dernières éditions de cette course européenne, concurrents tricolores et étrangers ont gagné une année sur deux. La victoire de la suédoise Unique Juni respecte cette alternance. Pour cela, la partenaire de Matthieu Abrivard a bénéficié d'un parcours idéal dans le sillage de l'animateur et favori, Eclat de Gloire.

Quand on bat Diable de Vauvert sur le parcours classique de la grande piste de Vincennes, même si cela remonte à plus d'un an, et quand on termine le dernier meeting d'hiver par une deuxième place derrière Ce Bello Romain sur le parcours de vitesse cette fois du Plateau de Gravelle, on peut émettre de légitimes prétentions au départ d'une couse comme le Prix du Tréport (course A). Mais pour pouvoir prétendre s'imposer, il faut quand même un parcours sur mesure quand on s'appelle Unique Juni et compter sur les choix inspirés de son partenaire, Matthieu Abirvard, deuxième meilleur pilote à l'attelé cette année sur cette piste, à deux succès d'Eric Raffin (contre 34 contre 32 après cette quatrième course samedi). "Elle avait fini son meeting de belle manière et avait déjà gagné sur la grande distance mais c'est vrai qu'il faut avoir la bonne course pour y parvenir avec elle, décrit le driver angevin, c'est-à-dire à portée de fusil et ne pas faire d'effort. C'est là qu'elle est la meilleure. Ce n'est pas toujours évident. Mais il y a toujours eu un peu de rythme aujourd'hui (lire samedi) et j'étais dans le dos du cheval de la course [Eclat de Gloire]. J'ai voyagé en première classe."
Après ce succès, son troisième sur le sol français, Unique Juni va très probablement maintenant reprendre le chemin de la Suède avant de revenir l'hiver prochain.

D'où vient-elle ?

Titulaire d’un record de 1’10’’2 en Suède et lauréate à sept reprises dans son pays, Unique Juni descend de Valley Victory par son père Uptown Yankee, via Muscles Yankee. Sa mère, Staro Unique 1’17, s’est imposée une fois à l’âge de 3 ans. Elle a aussi donné au haras Unique Julia 1’11 (environ 130 000 euros de gains), placée à Vincennes. Il y a du sang français dans la lignée maternelle avec Galant du Gy, père de la bisaïeule Barbarella Baiee.

4e | PRIX DU TREPORT
Att - 2700 m - Course A - 80 000 €
UNIQUE JUNI 1'13"1
Upton Yankee x Staro Unique (Supergill)
Driver : M. Abrivard - Entraîneur : J. Westholm
Propriétaire : J. Spals Invest Ab - Eleveur : . Fonds De Courses
2e Fric du Chene 1'13"1
3e Jerry Mom 1'13"2
4e : Eclat de Gloire - 5e : Wild Love - 6e : Express Jet - 7e : Nancy America
A voir aussi :
...
John Wick : une apothéose signée Dijon pour Romain Derieux

En s'imposant dans la dernière épreuve du programme avec John Wick (Dijon), Romain Derieux additionne les récompenses. Il signe son premier coup de trois sur un hippodrome parisien, est l'artisan du succès d'un premier produit de son é...

Lire la suite
...
Formidable Mec porte bien son nom

S'il avait finalement hérité du succès le 23 septembre à Vincennes aux dépens des « Bazire » Armour As et Ibra Boko (distancés des première et deuxième places pour un problème d'engagement), Formidable Mec (Offshore Dream) s'est ...

Lire la suite
...
Balsamine Font,
valeur en hausse

Des trois courses européennes du début de réunion à Enghien ce dimanche, le Prix de la Bourse (course B) avait suscité le plus de candidatures étrangères, principalement d'Italie d'ailleurs. Et c'est justement une jument venue de l'autre ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite