... (© ScoopDyga)
Résultat de course - 10.04.2021

On a retrouvé une nouvelle Haziella d'Amour

A l'entraînement, Hanna des Molles et elle se valent mais il y en a une qui est peut-être un peu plus forte dans la tête.
Alexandre Abrivard

Sa récente fin de course était annonciatrice d'un retour à son meilleur niveau et surtout d'un changement de comportement. Haziella d'Amour a confirmé tout cela en remportant au sprint cette course A.

Alexandre Abrivard n'a jamais caché l'estime que sa famille portait à Haziella d'Amour, issue d'ailleurs de leur élevage. Quand elle s'imposait au printemps de ses 3 ans à Enghien, il déclarait alors : "On l'adore !". Tout en prenant depuis des places, y compris au niveau semi-classique, cette fille d'Un Amour d'Haufor ne parvenait pas toutefois à justifier toute l'estime de son entourage, ne parvenant d'ailleurs jamais à renouer avec le succès jusqu'à ce samedi. "La jument qu'on aimait beaucoup pouliche se réhabilite, se satisfait pleinement Alexandre Abrivard. A l'entraînement, Hanna des Molles et elle se valent mais il y en a une qui est peut-être un peu plus forte dans la tête." Haziella d'Amour a visiblement franchi un palier ces dernières semaines, ce que son pilote traduit ainsi : "J'avais décidé d'aller en tête car il n'y avait que des juments qu cachaient. Au final, cela ne s'est pas passé comme prévu et je me suis retrouvé à cacher la mienne. Cela a été suffisamment régulier pour que je ne vienne pas devant, juste bien pour qu'il soit possible de revenir de derrière. Vu comment elle avait sprinté la dernière fois et vu où j'étais à l'entrée de la ligne droite, j'étais très confiant pour la victoire. Ça fait deux courses qu'elle fait des lignes droites sur le pied de 1'05''-1'06'' au Tracking, alors qu'elle ne jaillissait pas à la fin avant." Mais ça, c'était avant. La nouvelle Haziella d'Amour est bien là !

D'où vient-elle ?

Fille de Super Graziella (Niky), jument de la maison Abrivard, Haziella d'Amour est le quatrième produit de sa mère qui avait déjà donné Django Winner (Késaco Phédo), vainqueur de onze courses (146 580 €), et à laquelle on doit aussi Idylle Winner (Scipion du Goutier), lauréate cet hiver à Vincennes (18 810 €). Famille maternelle du bon Rio de Lou (246 110 €) entre autres.

9e | PRIX DE LA DORDOGNE
Att - 2850 m - Course A - 53 000 €
HAZIELLA D'AMOUR 1'14"3
Un Amour d'Haufor x Super Graziella (Niky)
Driver : A. Abrivard - Entraîneur : L. C. Abrivard
Propriétaire : E. L. Abrivard - Eleveur : L. C. Abrivard
2e Highness Quick 1'14"5
3e Help Me Win 1'14"6
4e : Harley de Laumac - 5e : Hells Bells - 6e : Hunter Valley - 7e : Helena Barosso
A voir aussi :
...
Who's Who,
un coup de maître sur le mile

Who's Who a inscrit son nom sur le glorieux palmarès du Hugo Åbergs Memorial ce mardi. Le 7 ans en est maintenant à quatre titres de Groupe 1. Ce qui est nettement plus singulier, c'est qu'il participait à son première épreuve sur ...

Lire la suite
...
Le Grand Prix de Wallonie avec Face Time Bourbon

Ils sont 21 sur la liste des engagés au Grand Prix de Wallonie (Gr.1), dimanche à Mons. Une liste bien sûr emmenée par le crack Face Time Bourbon (Ready Cash), le tenant du titre. Jean-Michel Bazire ne confirmera pas ...

Lire la suite
...
Gétéhi du Noyer, la bonne injection

On n'a vu que lui dans le dernier tour de piste du Prix des Jonquilles. Gétéhi du Noyer (Ulf du Noyer) a produit un premier effort devant les tribunes pour s'emparer de la tête puis s'est imposé ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite