En bref - 10.04.2021

La passe de quatre de Zerozerosette Gar

Le sans-faute de Zerozerosette Gar (Wishing Stone) depuis le début de l'année se poursuit. Samedi à Vincennes dans le Prix d'Aubusson (2 100m.-autostart), le pensionnaire de Vitale Ciotola a remporté sa quatrième course consécutive, faisant une nouvelle fois jouer sa pointe de vitesse après s'être retrouvé loin au bas de la montée en raison de son n°10 derrière l'autostart. "Il s'est beaucoup amélioré en courant ici. C'est la première fois que je réussis à gagner quatre courses à la suite à Vincennes avec un cheval, se réjouit le professionnel transalpin installé à Grosbois. C'est magnifique. Il gagne en trottant 1'10'' sans forcer ! C'est un phénomène de vitesse quand il a un parcours caché comme aujourd'hui, un parcours qu'a encore réussi à lui donner Matthieu (Abrivard). Il venait de passer quinze jours au Haras de Sassy pour faire la monte mais cela ne l'a pas intéressé de monter sur les juments ! Je pense qu'on va maintenant le préparer pour le prochain Prix René Ballière avec l'objectif de prendre une petite place."

Ghalal de Vandel commence seulement sa carrière

Alors qu'il aura réellement 5 ans dans quelques jours (le 16 avril), Ghalal de Vandel (Jag de Bellouet), propre-frère de Vulcain de Vandel (595 520 € - 2ème du Critérium des 5 Ans et vainqueur du Prix Ténor de Baune entre autres) était de loin, avec seulement 3 000 € de gains, le moins riche de la 4ème course du jour à Marseille-Vivaux où il affrontait entre autres des chevaux qui avaient pour certains d'entre eux plus de 70 000 € sur leur compte en banque. "C'est un Jag de Bellouet qui n'avait pas de force à 3 et 4 ans, a expliqué son entraîneur Junior Guelpa au micro d'Equidia Racing. Il commence à rattraper le temps perdu et sera encore meilleur l'an prochain mais on l'a toujours très estimé." Après avoir débuté à l'automne de ses 4 ans par une deuxième place, il a enchaîné trois disqualifications avant de s'imposer ce samedi. "Il a fallu que l'on prenne notre temps, notamment son propriétaire, surtout qu'on l'a acheté yearling un bon prix (N.D.L.R. : 28 000 € aux ventes de Deauville) mais il est tombé dans la bonne maison pour cela. En gagnant aujourd'hui (lire samedi), on a fait une bonne partie de la route en ce qui concerne ses gains."

Sept trotteurs ont été réclamés depuis lundi

La réunion construite autour des courses à réclamer (6 épreuves des 7 courses du programme avaient ce statut), jeudi à Toulouse, a évidemment joué sur l’activité « réclamer » de la semaine. Depuis lundi, 7 trotteurs ont ainsi changé de propriétaires dans le cadre de réclamations. Quatre l’ont été lors de la réunion toulousaine et les trois autres ailleurs. À Toulouse encore, l’homme de la réunion a été Sylvain Roger, auteur d’un coup de trois comme entraîneur et driver et dont l’un des pensionnaires fait partie des réclamés du jour. À noter que, depuis lundi dernier toujours, cinq concurrents ont aussi été défendus et conservés par leur propriétaire. Voici le détail des réclamations.

Lundi 5 avril à Villedieu-les-Poêles
Cousin Hub (1er) réclamé 7 289 € (taux de réclamation de 6 500 €) par Valentin Coligny
Delta de l’Erdre (3e) réclamé 7 000 € (taux de réclamation de 6 500 €) par Yann Lorin pour Jean-Michel Lorin
1 candidat a été défendu par son propriétaire

Lundi 5 avril à Paray-le-Monial
Heroes Loulou (2e) réclamé 10 107 € (taux de réclamation de 10 000 €) par Christine Garcia
2 candidats ont été défendus par leur propriétaire

Mercredi 8 avril à Toulouse
Help The Beatles’s (1er) réclamé 11 150 € (taux de réclamation de 9 000 €) par Jacques Henri Treich
Dgin du Caux (1er) réclamé 6 200 € (taux de réclamation de 5 000 €) par Jean-Michel Chassaing
Green Card (5e) réclamée 7 002 € (taux de réclamation de 6 000 €) par René Soulie
Galion du Bourg (9e) réclamée 6 002 € (taux de réclamation de 6 000 €) par Jean-Charles Guillaume
2 candidats ont été défendus par leur propriétaire

Vendredi 9 avril à Saint-Galmier
2 candidats ont été défendus par leur propriétaire

Souvenirs...

Yoann Lebourgeois n'avait plus gagné pour Joël Hallais, son maître d'apprentissage, depuis le 26 novembre 2012 à Cabourg en selle sur Verdier du Rib. Appelé au pied levé ce samedi à Vincennes pour remplacer Jean-Loïc Dersoir sur Hirondelle du Rib (Rolling d'Héripré), il a franchi le poteau en tête et a ainsi remporté son 11ème succès depuis le début du mois, soit un peu plus d'un par jour.

A voir aussi :
...
Tony Parker au sulky à Vincennes !

Invité par l'opérateur ZEturf dont il est l'ambassadeur et partenaire via son entreprise hippique Infinity Nine Horses, Tony Parker était ce mardi soir à Vincennes. Une immersion totale puisque l'ancien champion de NBA est allé jusqu'à s'installer dans un sulky ...

Lire la suite
...
Jérusalem : Diablo du Noyer ouvre son score

Parée de la casaque de Claude Guedj, Jerusalem (Diablo du Noyer) a offert une première victoire en tant qu'étalon à son géniteur Diablo du Noyer (Jasmin de Flore) ce mardi. Avec 60 produits enregistrés au SIRE (8 d'entre ...

Lire la suite
...
Tout sur le programme
Premium de 2022

C’est au cours d’une conférence commune que les directions techniques de LeTROT et France Galop ont présenté ce mardi le calendrier des réunions PREMIUM de 2022. Le fait que les deux maisons-mères présentent dans ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite