... © Aprh
En bref - 13.04.2021

Loris Bizoux, une victoire en grand format à Vincennes

Un peu plus d’un mois après avoir ouvert son palmarès à Strasbourg avec Frisson du Quesne (Quinoa du Gers), Loris Bizoux a vu les choses en plus grand en s’imposant cette fois à Vincennes au sulky de En Viking (Echo). Une première parisienne qui ravit le fils d’Olivier Bizoux, d’autant plus qu’il s’impose sous les couleurs familiales pour l’entraînement de son père, déclarant sur Equidia Racing : « Je suis content ! Avant la course, on était sereins et confiants mais quand on a eu le 9 derrière l’autostart, on s’est dit que cela allait être compliqué. Le cheval est un vrai dur mais qui n’a pas tant de vitesse que cela. C’est un ancien bon cheval qui avait couru Groupe à 2 ans et que l’on a récupéré un peu par hasard. Dans le dernier tournant, je me suis dit : « Il va le faire ». Le début d’année se passe bien, je me sens bien. J’espère faire une bonne année. Hier [lire lundi], j’ai un peu fait le "c…" à Nancy en finissant deuxième d’une course que j’aurais pu gagner. »
Rendons à Loris ce qui est à Loris. En fait, le jeune homme s’était déjà imposé à Vincennes en 2014 dans une course de poneys, lors du championnat des 11 à 13 ans. Sur ce sujet, il explique : « J’ai fait des courses de poneys et la première année, j’étais invaincu. J’avais une bonne ponette mais qui n’était pas si facile que cela. » Au service de son père, Loris veut voir du pays et ajouter des expériences à son bagage : « J’aimerais bien aller dans le sud et aussi en Normandie. C’est toujours intéressant d’aller voir ailleurs et c’est important pour réussir car je veux m’installer entraîneur plus tard. »

Délia du Pommereux et Helgafell étaient à Vincennes...

Sil s'est imposé deux fois ce mardi à Vincennes, avec Iquem (Ready Cash) et Fameux Destin (Ready Cash), Eric Raffin a aussi été très actif en travaillant Délia du Pommereux (Niky) et Helgafell (Charly du Noyer). Lors de son debrief, sur la première, il a commenté : « La jument était bien souple, c'est le principal. Elle a fait un bout sur 500 mètres et ça s'est bien passé. À son programme, il y a le Prix de l'Atlantique. » Le Groupe 1 est placé au 24 avril. La jument ira ensuite en Suède pour participer à la Paralympiatravet (Gr.1), le 8 mai. Au sujet d'Helgafell, absent depuis décembre et déclaré non-partant de dernière minute dans le Critérium des 3 Ans, il a dit : « Il avait beaucoup d'allant, très souple. croisons les doigts pour qu'il reste comme cela. Quand Philippe Allaire présente ses chevaux, c'est qu'ils sont prêts à performer. »

... Excellent et Hanna des Molles aussi

Laurent Abrivard avait emmené deux éléments de premier plan travailler ce mardi à Vincennes : Excellent (Réal de Lou) et Hanna des Molles (Village Mystic). Il s’est déclaré satisfait de leur séance et nous a appris : « Pour Excellent, c’est la première fois qu’il réaccélère vraiment. Il a repris l’entraînement depuis un certain temps mais a surtout fait du foncier. Cela ne fait pas longtemps qu’il travaille vraiment. Aujourd’hui, il a fait un vrai et bon boulot [NDLR : il est sorti trois fois]. Il devrait aller se qualifier au Mans, près de la maison [NDLR : la prochaine séance est le 22 avril]. En ce moment, il fait la monte. » Excellent n'a plus été vu en compétition depuis janvier 2020 après avoir connu des problèmes à une jambe. Absente depuis le 13 février (3e du Prix Ephrem Houël), la gagnante du dernier Critérium des 3 Ans (Gr.1) est ensuite tombée malade. L’entraîneur nous a appris : « Hanna des Molles était fatiguée lors de son dernier travail mais il faut dire que c’est normal car Excellent enroule beaucoup. Elle avait aussi sans doute besoin car elle a été malade comme les autres à la maison. »

A voir aussi :
...
John Wick : une apothéose signée Dijon pour Romain Derieux

En s'imposant dans la dernière épreuve du programme avec John Wick (Dijon), Romain Derieux additionne les récompenses. Il signe son premier coup de trois sur un hippodrome parisien, est l'artisan du succès d'un premier produit de son é...

Lire la suite
...
Formidable Mec porte bien son nom

S'il avait finalement hérité du succès le 23 septembre à Vincennes aux dépens des « Bazire » Armour As et Ibra Boko (distancés des première et deuxième places pour un problème d'engagement), Formidable Mec (Offshore Dream) s'est ...

Lire la suite
...
Balsamine Font,
valeur en hausse

Des trois courses européennes du début de réunion à Enghien ce dimanche, le Prix de la Bourse (course B) avait suscité le plus de candidatures étrangères, principalement d'Italie d'ailleurs. Et c'est justement une jument venue de l'autre ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite