...
Résultat de course - 14.04.2021

Eden Basque : une entrée fracassante dans le GNT

Franchement, je n'étais pas à fond pour finir.
Pierre Vercruysse

Comme en 2018 avec Colonel Bond, Pierre Vercruysse s'est imposé en tant que driver dans la troisième étape du Grand national du Trot. Avec facilité, Eden Basque s'est offert le premier Groupe 3 de sa carrière.

L'entraînement de Nicolas Ensch a fait mieux qu'il y a trois ans où Cavalleria (Prodigious) terminait à la deuxième place de cette étape lyonnaise. C'est le frère cadet de cette dernière, Eden Basque (Singalo), qui a fait briller l'entraînement du professionnel cagnois ce mercredi. Déferré des quatre pieds pour la deuxième fois de sa carrière (pieds nus pour la première fois le 18 juillet 2020 à Cagnes-sur-Mer), n'a pas manqué son objectif au bénéfice d'un excellent engagement au premier poteau de cette étape lyonnaise. Nicolas Ensch avait fait l'impasse sur l'étape de Marseille-Borély du 31 mars où son pensionnaire aurait dû rendre la distance. Bien lui en a pris puisque Eden Basque s'est montré intraitable dans ce qui constituait sa première participation à une épreuve du GNT. Depuis son arrivée dans les boxes du professionnel cagnois au mois de décembre 2019, le fils de Singalo en est à six victoires. Il s'agit ici de son premier Groupe 3. Au micro d'Equidia Racing, Pierre Vercruysse a indiqué avoir pris du plaisir au sulky d'Eden Basque : « Nicolas (Ensch) m'avait demandé de ne pas trop le démarrer pour éviter qu'il se tende et qu'il respire donc mal dans le parcours. J'ai pu faire un relais avec Deganawidah, un cheval qui aime dominer, donc finalement, j'ai eu la bonne course. Franchement, je n'étais pas à fond pour finir. »
Auteur d'une magnifique fin de course, Elvis du Vallon (Rêve de Beylev) a arraché la deuxième place à Deganawidah (Kaisy Dream) dans les derniers mètres de course. En terminant troisième de cette troisième étape, après avoir participé aux deux premières, Deganawidah s'empare du maillot jaune avec 21 points. Elvis du Wallon est deuxième (17 points) devant Be Cool Deb, Décoloration et Eden Basque (15 points chacun).
Rendez-vous désormais le 28 avril pour la 4ème étape du GNT sur l'hippodrome de Maure-de-Bretagne.

D'où vient-il ?

Fils de la bonne Janga (206 568€ - 8 vict.), Eden Basque n'est autre que le frère utérin d'une certaine Cavalleria (601 920€) mais aussi Rogliano Of Corse (226 930€), Va Vite Michel (200 930€) et Decoster Vallée (90 280€). La dernière de la fratrie est une pouliche de 2 ans nommée Je Le Savais. Cette fille de Cash And Go est à l'entraînement chez Jean-Luc Bigeon et défend la casaque de Joël Séché. Eden Basque appartient aux époux Barre (Ecurie Castagniccia), qui sont eux mêmes les éleveurs de ce fils de Singalo.

1ère | GRAND NATIONAL DU TROT PARIS-TURF
Att - 3250 m - Groupe 3 - 85 000 €
EDEN BASQUE 1'13"8
Singalo x Janga (Django)
Driver : P. Vercruysse - Entraîneur : N. Ensch
Propriétaire : E. Castagniccia - Eleveur : E. Castagniccia
2e Elvis du Vallon 1'13"2
3e Deganawidah 1'13"9
4e : Comte des Tithais - 5e : Favorite Fligny - 6e : Bad Julry - 7e : Epic Julry
A voir aussi :
...
Cleangame débute sa tournée des régions

La brillante démonstration de Cleangame (Ouragan de Celland) dans le Prix d'Eté (Gr.2), dimanche 11 septembre, prouve que le champion de Jean-Michel Bazire a retrouvé toutes ses sensations. Son entraîneur avait, à chaud, évoqué le Grand Prix de la Fé...

Lire la suite
...
Imhotep Madrik de plus en plus fort

Après un premier succès à Vincennes décroché le 1er septembre au prix d'un extrême courage, Imhotep Madrik (Prodigious) a réitéré mais avec une marge nettement plus confortable. Le parcours du jour, les 2.175 mètres de ...

Lire la suite
...
100e victoire d'Emilie Le Beller,
ce mardi à Vincennes

Cela faisait presque dix mois qu'Emilie Le Beller n'avait pas franchi le poteau d'arrivée en tête à Vincennes. La dernière fois, c'était le 30 novembre dernier, en selle sur Héros du Pré (Rieussec) qui se permettait de ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite