... © Image Equidia
En bref - 16.04.2021

L'action du jour : Philippe Daugeard aide Luc Gaborit à reprendre Emeraude Jémiska

Echappée juste avant le départ lors des voltes préparatoires, Emeraude Jémiska (Quopeck) a pu être reprise par son propre driver, Luc Gaborit, installé sur le pont du sulky d'Erasme Williams (Quai Bourbon). Aux commandes de ce dernier, Philippe Daugeard avait accepté d'accueillir son confrère dépité de sa chute. Un geste confraternel généreux en amont de l'épreuve demandant par ailleurs un effort à son partenaire Erasme Williams pour se porter aux côtés d'Emeraude Jémiska puis l'accompagner dans les écuries pour remettre en ordre son équipement. La morale de l'histoire est encore plus belle quand on sait que Philippe Daugeard et Erasme Williams se sont imposés ! L'entraîneur et driver du lauréat expliquera sur cette action au micro d'Equidia : « Je l'ai fait car je connaissais très bien la jument et je savais qu'elle ne ferait pas n'importe quoi et ne s'emporterait pas de manière incontrôlable. »

Les top 3 ans au travail ce vendredi à Vincennes

À une dizaine du jour des Prix Paul Karle (Gr.2) et Masina (Gr.2), qui lanceront le 27 avril les hostilités de la filière des Sulky Summer Races 3 ans en tant que Qualif#1 et Qualif#2, plusieurs éléments de l'élite des 3 ans se sont exercés à Vincennes. Cela a été le cas des deux pensionnaires Philippe Billard, Idéal Ligneries (Repeat Love) et Idylle A Vie (Ready Cash). C'est Fabrice Souloy qui s'est exprimé sur leur travail du jour : « Idéal a bien travaillé. Pour Idylle, c’était un petit peu moins bien mais très correct tout de même. Elle n’a pas le niveau que le mâle non plus. Pour leur prochaine sortie, le 27 avril, elle ne sera pas encore au top. Les deux avaient eu un petit break de quinze jours avec seulement du jogging à leur programme. »
De son côté, le pensionnaire de Philippe Allaire Italiana Véro (Ready Cash) a été confié à son pilote habituel David Thomain pour ce travail, lequel nous a confié : « Il s’agissait d’un petit travail tranquille. Le cheval était bien calme et bien dans sa tête, c’est l’essentiel. »

Harison du Plessis et Héra de Banville : premières à Vincennes

Confiées aux 4 ans, les deux premières épreuves de la réunion de ce jour [vendredi] à Vincennes a permis à Harison du Plessis (Obrillant) chez les mâles et hongres et Héra de Banville (Goetmals Wood), chez les pouliches de signer leur premier titre parisien. Le premier pour l'entraînement de Philippe Boutin (sa première victoire à Vincennes de 2021) a laissé une très belle impression pour s'imposer en 1'13''3 (sur 2100m auto), confirmant sa récente démonstration de Cordemais.
Quant à Héra de Banville, elle offre une première victoire avec tous les rôles à la fois pour Thomas Levesque (coéleveur, propriétaire, entraîneur et driver). Le professionnel nous a appris : « C’est une jument qu’on a beaucoup façonnée et cela fait plaisir de voir qu’elle comprend de mieux en mieux ce qu’on lui demande. Je suis venu en tête car la course n’était vraiment pas rythmée. Elle a toujours montré de la qualité le matin et désormais elle le montre aussi l’après-midi en course. Elle va maintenant partir en vacances. À l’avenir, elle devrait aller au monté avec ma sœur. » Héra de Banville a dominé Himalaya Cut (Charly du Noyer) (en 1'15''7 sur 2700m) alors que la favorite Halicia Bella (Bold Eagle) n'a jamais vraiment pu s'exprimer dans le final, concluant quatrième à la satisfaction de son driver Antoine Wiels.

A voir aussi :
...
Héroïne du citrus exacte au rendez-vous

"Héroïne du Citrus (Bilibili) est bien sur la fraîcheur !" Voilà les premiers mots d'Alexandre Abrivard, son partenaire, à son retour aux balances. La représentante de l'Ecurie de Jean-Pierre Barjon s'est imposée avec beaucoup de facilité dans ...

Lire la suite
...
Isla Jet
comme une pouliche de groupe

Auteure d'un retour sortant de l'ordinaire, Isla Jet est revenue arracher la décision au prix d'un sprint décoiffant dans le Prix de Picardie, qui réunissait un lot de 4 ans très intéressants.

Lire la suite
...
Un "Banville"
peut en cacher une autre

Troisième, Jewel de Banville n'a pas démérité. Mais dans ce Prix Urgent (Groupe 3), les lauriers sont revenus à Jessy de Banville, également élevée par la famille Duprey.

Lire la suite
...
Fée de Ranchval se transcende

Meilleure finisseuse, dans une arrivée serrée, Fée de Ranchval (Opium) remporte son deuxième Quinté+, associée à Matthieu Abrivard. La femelle de 7 ans a donné raison à son entraîneur, Emmanuel Varin, qui pour la première a ...

Lire la suite