... © Aprh
Actualité - 21.04.2021

Un voyage atlantique juste magnifique

Le Prix de France de Délia du Pommereux

Les partants du Prix de l’Atlantique (Gr.1), qui se disputera samedi à Enghien, ont été validés ce mercredi midi. Le plateau est composé de 12 candidats et les forces en présence regroupent tous les acteurs attendus d’un Groupe 1 qui lance quelque part les hostilités européennes côté français. Avec, en vedette, l’inaltérable Billie de Montfort.

Le plateau a fière allure avec sept vainqueurs de Groupe 1 (Davidson du Pont (n°2), Billie de Montfort (3), Vivid Wise As (4), Vitruvio (5), Délia du Pommereux (6), Etonnant (7) et Unique Juni (12)) qui se rangeront derrière l’autostart. Et puis, il y a aussi la majeure partie des grands acteurs des derniers mois, à savoir la gagnante du Prix de France (Délia du Pommereux), le vainqueur du Prix de Paris (Etonnant), du Critérium de Vitesse de la Côte d’Azur (Vivid Wise As) et du Gran Premio Costa Azzurra (Billie de Montfort). Sans oublier le deuxième du Prix d’Amérique (Davidson du Pont). En fait, hormis la star Face Time Bourbon et l’éclectique Bahia Quesnot, tous les grands trotteurs d'âge sont là.

La cinquième traversée de Billie de Montfort
Elle mérite qu’on commence par elle. Billie de Montfort (Jasmin de Flore) participera à son cinquième Prix de l’Atlantique (Gr.1) ce samedi. Sachant que l’épreuve ne s’est pas disputée l’année dernière, en pleine période d’arrêt des courses, l’exploit n’est pas mince car il nous renvoie à l’édition 2016, date de la victoire de Lionel (Look de Star). La jument aux 122 courses, 3 titres de Groupe 1 et presque 2,5 millions d’euros de gains est toujours aussi compétitive à 10 ans.

Davidson du Pont en appel
Jamais Davidson du Pont (Pacha du Pont) n’avait enchaîné une telle séquence négative en étant mis en condition de course (comprendre déferré notamment) : trois disqualifications en février et mars. Sa dernière prestation à Angers n’a rien de complètement rassurant. Le pensionnaire de Jean-Michel Bazire, associé en l’occasion à son fils Nicolas, s’est montré nerveux avant, pendant et après l’épreuve, dans laquelle il n’a rien montré de significatif. Il va découvrir la piste d’Enghien dans ce Prix de l’Atlantique avec une position favorable derrière l’autostart (la 2). Il s’agit pour lui de rassurer et aussi de confirmer qu’il est actuellement apte à entreprendre une campagne européenne déclarée il y a quelques semaines par son entourage. À ce stade, il n’est invité ni dans la Paralympiatravet (Gr.1), ni dans l’Elitloppet (Gr.1). Une prestation de premier ordre, avec une victoire à la clé, changerait évidemment bien des curseurs.

Billie de Montfort : toujours au sommet
Elle vient de donner la plus belle preuve de sa compétitivité en remportant le Gran Premio Costa Azzurra (Gr.1) à Turin. La championne aux couleurs orange de la famille Dauphin ne s’est jamais imposée dans « l’Atlantique ». Elle y compte néanmoins une deuxième place en 2017 derrière Bold Eagle (Ready Cash). Avec le 3 derrière la voiture cette année (comme en 2017), celle qui est capable de partir comme une balle, et de rivaliser de ce point de vue avec les dragsters italiens dont Vivid Wise As (Yankee Glide), aura sans doute tous les choix tactiques à sa disposition. Gabriele Gelormini le sait. Elle s’est imposée en patronne la dernière fois à Turin, vite propulsée en tête, sur la distance de 1 609 mètres. À Enghien, et sa longue ligne droite, il est probable qu’elle joue plus à l’attentiste.
Ses résultats dans « l’Atlantique » :
2016 : 6e (vainqueur : Lionel)
2017 : 2e (vainqueur : Bold Eagle)
2018 : 4e (vainqueur : Bold Eagle)
2019 : 4e (vainqueur : Looking Superb)

Délia du Pommereux, dans une optique européenne
Exemplaire durant l’hiver, qui lui a permis de décrocher le grand titre qu’elle méritait dans le Prix de France – Speed Race (Gr.1), Délia du Pommereux (Niky) a conclu à la vitesse du vent depuis dans le Critérium de Vitesse de la Côte d’Azur (Gr.1), ne pouvant complètement remonter Vivid Wise As (Yankee Glide). La pensionnaire de Sylvain Roger va se lancer dans sa première expédition étrangère, dans la Paralympiatravet (Gr.1), le 8 mai prochain. Ce Prix de l’Atlantique tombe à pic, tout à la fois comme objectif en soi et comme ultime préparatoire avant sa tentative suédoise. Il s’agit de la première participation de Délia au Prix de l’Atlantique mais la fille de Niky connaît plutôt bien l’exercice des 2 150 mètres autostart d’Enghien sur lequel elle affiche deux victoires en quatre présentations. Sur ce type de distance (sprint long), où l’on reprend généralement moins que sur plus long, Délia du Pommereux est à son meilleur, elle qui n’aime pas les ruptures de rythme. Sur ce point, Sylvain Roger avait déclaré après son titre dans le Prix de France (sur 2 100 mètres autostart) : « En vieillissant, j’ai l’impression qu’elle est devenue meilleure sur 2100 mètres que sur 2700 mètres. »

Vivid Wise As, ses doubles lignes avec Délia du Pommereux
Alessandro Gocciadoro assure une forte présence italienne dans l’épreuve en présentant Vivid Wise As et Vitruvio (Adrian Chip), soit deux vainqueurs de Groupe 1. Le premier vient de faire preuve de caractère dans le Gran Premio Costa Azzurra (rapidement fautif), le premier Groupe 1 de l’année en Italie, apanage de Billie de Montfort.

La belle histoire italienne de l’Atlantique
Si Serge Reggiani chantait « Venise n’est pas en Italie » pour magnifier et porter haut le caractère international de la cité des Doges, ce qui est plus juste et sûr, c’est que l’Atlantique n’a pas de contact avec les côtes italiennes. Et pourtant, au trot, les Italiens signent une belle réussite dans le Prix de l’Atlantique. Depuis 2010, on trouve trois victoires transalpines au palmarès : Main Wise As (Yanke Glide), en 2011 et 2012, et Pascia’ Lest (Varenne) en 2014. Dans ces trois cas, les chevaux étaient entraînés en France, le premier par Pierre Levesque puis Mike Lenders et le second par Thierry Duvadestin. Les deux représentants italiens de l’année, Vivid Wise As et Vitruvio ne sont pas entraînés par des Français mais l’ont été. Voici une filiation possible entre tous ces transalpins.


Etonnant, capable de tout
Vainqueur du Prix d'Amérique Marathon Race (Gr.1) cet hiver mais également à vu à son avantage au monté, Etonnant (Timoko) n'a plus à donner de gages de vitesse. Capable d'enrouler de très loin, il fait partie des potentiels candidats au... succès. C'est, parmi les principaux prétendants, celui qui a hérité du numéro le plus excentré (le 7).

On connaît évidemment le grand potentiel de Vivid Wise As qui a pris le meilleur en deux occasions cette année sur Délia du Pommereux : dans le Prix de Bourgogne d’abord et le Critérium de Vitesse de la Côte d’Azur ensuite. Ce 7 ans, souvent trahi par ses problèmes de pieds, est bien placé avec le 4 derrière la voiture et s’annonce comme sérieux client pour la délégation tricolore.
Comme plusieurs autres concurrents du jour (Délia du Pommereux, Billie de Montfort, Davidson du Pont), cette sortie de Vivid Wise As s'insère dans une programmation printanière de Groupes 1 disputés dans plusieurs pays d'Europe. Pour son pensionnaire, Alessandro Gocciadoro a évoqué le Gran Premio Frescia d'Europa à Naples et à l'Elitloppet à Solvalla dans les prochaines semaines.

Quant à Vitruvio, décevant lors des derniers mois et à la une de l’actualité durant l’hiver pour des raisons administratives (vaccination non à jour lorsqu’il était stationné chez Jean-Michel Bazire), sa récente quatrième place dans le Gran Premio Costa Azzurra est difficile à juger. Il n’est pas certain qu’il soit redevenu le cheval précédent, aux huit titres de Groupe 1.

Unique Juni et Wild Love, les valeurs montantes
Jusqu’où ira Wild Love (Love You) ? Arrivée dans les boxes d’Anders Lindqvist en début d’année, elle a effectué ses débuts sur notre sol lors de la réunion du Prix d’Amérique, le 31 janvier, dans le Prix Helen Johansson (Gr.3), dans lequel elle conclura troisième. Deuxième de Groupe 2 en Suède, à Åby en octobre dernier, lors de sa première carrière, cette jument de 7 ans s’est parfaitement adaptée au programme français et notamment au profil de la grande piste de Vincennes sur laquelle elle compte dorénavant deux victoires. Egalement gagnante à Enghien, la fille de Love You monte évidemment de plusieurs étages à la fois mais sa forme est telle qu’elle pourrait jouer un rôle dans notre Groupe 1.
Wild Love avait été nettement battue par Unique Juni (Uptown Yankee), le 10 avril, sur les 2 700 mètres de la grande piste parisienne. Unique Juni, gagnante de Groupe 1 en Suède à l'âge de 3 ans, vient de produire coup sur coup deux grandes performances qui l'autorise, elle aussi, à jouer les arbitres pour les bonnes places.

De la difficulté des juments à remporter l'Atlantique

Si l'édition 2021 porte dans son casting Billie de Montfort et Délia du Pommereux, deux juments de premier plan, capables chacune de s'imposer, le déroulé du palmarès du Prix de l'Atlantique ne plaide pas en faveur des juments. Depuis 2000, ne figurent que trois juments : Moving On, en 2015, Nouba du Saptel, en 2009, et Fan Idole, gagnante par deux fois, en 2000 et 2002. Et, sur les vingt années précédentes, n'apparaît qu'un seul nom au palmarès : Vourasie en 1993 et 1994. La lauréate précédente est Une de Mai (1969, 1971 et 1972) ! On le comprend, remporter le Groupe 1 n'a rien d'anecdotique pour une jument et seules quelques compétitrices de haut vol ont réussi l'exploit.

PARTANTS ENGHIEN - Samedi 24 Avril
99 PRIX DE L'ATLANTIQUE - (16H50)
Course Premium - Attelé - Gr 1 - 170 000 € - 2 150 m
1CHICA DE JOUDESD4A. Laurent
2DAVIDSON DU PONTDPJ.m. Bazire
3BILLIE DE MONTFORTDPG. Gelormini
4VIVID WISE ASD4A. Gocciadoro
5VITRUVIODAF. Esposito
6DELIA DU POMMEREUXD4E. Raffin
7ETONNANTA. Barrier
8VALOKAJA HINDOD4N. Bazire
9WILD LOVED4A. Prat
10JERRY MOMD4P. Vercruysse
11CALLE CROWND4D. Thomain
12UNIQUE JUNID4M. Abrivard
A voir aussi :
...
Grégor impressionne Charley Mottier

Auteur d’une année 2021 remarquable avec six victoires à la clé avant sa course de ce mercredi aux Sables-d’Olonne dans le Trot Open des Régions – Ouest réservé aux chevaux de 5 ans, Grégor (Rolling d'Héripré) a ...

Lire la suite
...
Izoard Védaquais reçu 10/10

Démonstration, c'est le mot juste pour qualifier la nouvelle victoire de l'impressionnant Izoard Védaquais (Bird Parker) ce mercredi aux Sables-D'Olonne. Pour sa rentrée après plus de deux mois sans compétition, le représentant de Philippe ...

Lire la suite
...
Imoko Atout confirme ses constants progrès

Dans l'épreuve qualificative à Le Trot Open des Régions - Grand Nord réservée aux 3 ans, Imoko Atout (Timoko) a facilement dicté sa loi. Le pensionnaire de Guillaume Jouve montre un nouveau visage depuis sa castration. Ce mercredi, ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite