... © Aprh
Actualité - 24.04.2021

Vivid Wise As : après la Côte d'Azur, l'Atlantique

Je suis très heureux de gagner ma première course à Enghien directement dans le Prix de l’Atlantique.
Alessandro Gocciadoro

Le méditerranéen Vivid Wise As élargit ses titres en géographie. Il a remporté le Prix de l'Atlantique (Gr.1) ce samedi à Enghien, maîtrisant en sécurité la tentative de traversée victorieuse lancée de loin par Etonnant. Il s'impose dans la très bonne réduction kilométrique de 1'11''0, le deuxième meilleur temps du palmarès du Groupe 1 du plateau de Soisy.

C'est incontestablement le cheval du rebond permanent. Et même des rebonds permanents. Vivid Wise As (Yankee Glide) renaît toujours de ses cendres ou de ses défaites. Décevant la dernière fois à Turin, dans le Gran Premio Costa Azzurra (Gr.1) où il s'était montré rapidement fautif, le partenaire d'Alessandro Gocciadoro a cette fois été impeccable, livrant une nouvelle prestation de haut vol, comme lors de son succès en mars dans le Grand Critérium de la Côte d'Azur (Gr.1), à Cagnes-sur-Mer. Globalement décevant chez Sébastien Guarato en fin d'année 2018 et début 2019, il a su se relancer ensuite chez Alessandro Gocciadoro. Après avoir connu des parcours compliqués dans les éditions 2020 et 2021 du Prix d'Amérique, il a su encore, à chaque fois, rebondir juste après pour remporter le Critérium de Vitesse cagnois.

Invaincu dans les Groupes 1 en France sur pistes plates
Si l'on excepte une sortie atypique à Argentan en 2018, Vivid Wise As est à ce jour invaincu en France sur les pistes plates d'Enghien (2 victoires) et Cagnes-sur-Mer (4 victoires). C'est son troisième Groupe 1 dans l'hexagone.

Le quatrième Groupe 1 en France en 2021 de la scuderia Bivans
Après les deux apports de Face Time Bourbon (Prix d'Amérique et Prix de Sélection), Vivid Wise As dépose dans la corbeille de Bivans son deuxième titre de Groupe 1 français depuis le début d'année. Le premier a été le Critérium de Vitesse de la Côte d'Azur. Avec quatre Groupes 1, l'écurie d'Antonio Somma est en tête et précède l'Ecurie Saint-Martin de Jean Cottin avec deux titres de Groupes 1 (tous les deux apportés par Flamme du Goutier).


Un déroulement de course au total bénéfice du vainqueur
Parti comme à son habitude sur les chapeaux de roues, mais imité en cela par Billie de Montfort (Jasmin de Flore), Vivid Wise As a rapidement pris les devants. Ce qui aurait pu surprendre, c'est de voir Alessandro Gocciadoro ne pas demander à son partenaire de résister à Etonnant (Timoko) au passage devant les tribunes. Il expliquera ensuite que sur une telle distance (qui excède le mile) et une piste comme Enghien, avec une longue ligne d'arrivée, ce scénario lui semblait le meilleur. De fait, Vivid Wise As a eu un lièvre parfait, du dos duquel il s'est dégagé à la sortie du tournant final pour lui prendre l'ascendant et le tenir en respect par la suite. L'entraîneur et driver transalpin remporte ici sa première victoire à Enghien comme pilote. Une victoire qu'il nous débriefe en ces termes : « Je suis très heureux de gagner ma première course à Enghien directement dans le Prix de l’Atlantique. On a pu profiter d’un excellent dos avec celui d’Etonnant. Le cheval s’est imposé facilement avec beaucoup de ressources. Cette victoire efface à mes yeux la déception de Turin [dans le Gran Premio Costa Azzurra]. »

L'Elitloppet comme objectif n°1
La suite du programme du vainqueur du Prix de l'Atlantique 2021 devait initialement passer par le Freccia d'Europa (Gr.1) à Naples, le 2 mai. Avant une tentative dans l'Eliltoppet (Gr.1) à la fin du mois de mai. Ce scénario pourrait être réviser au seul profit de l'Elitloppet nous apprend ce samedi Alessandro Gocciadoro : « Vivid Wise As va maintenant subir des examens pour voir comment il rentre de cette sortie. Je déciderai alors s’il fait d’abord Naples avant l’Elitloppet ou s’il va directement sur l’Elitloppet. »

Le carton rose de l'Elitloppet ne devrait pas tarder
Le casting de l'Elitloppet 2021 n'en est qu'à son commencement. Le seul invité officiel est à ce jour Ecurie D. Mais le fait qu'Alessandro Gocciadoro ait ouvert une antenne en Suède, non loin de Solvalla, peut aussi accélérer les choses. Le professionnel transalpin peut revendiquer la dimension d'"entraîneur de Solvalla" et, de toute façon, comment ne pas inviter le lauréat de deux des trois premiers Groupes 1 européens hors ceux rattachés au meeting d'hiver de Vincennes ? Dans son effectif basé en Suède, Alessandro Gocciadoro avait aussi évoqué son souhait, lors d'une récente interview à un média local, de voir Vernissage Grif être de la grande fête suédoise de la fin du mois de mai [lire notre édition du 20 avril].

Les "As" de l'Atlantique
L'élevage italien des "As" de Carlo Pietrasanta signe ici un troisième succès dans le Prix de l'Atlantique après les deux titres de Main Wise As en 2011 et 2012. La mère de Vivid Wise As était pleine de Face Time Bourbon en 2020. L'élevage a obtenu un autre succès à Enghien ce samedi avec Apple Wise As. La structure internationale possède un site d'élevage en France au Merlerault. Lire notre présentation détaillée des As dans notre édition du 15 mars.


Un podium qui pèse "lourd"
Le podium du Prix de l'Atlantique est en "béton" et réunit trois grands acteurs de 2021. Il convoque tout simplement le vainqueur du Critérium de Vitesse de la Côte d'Azur sur sa plus haute marche, le gagnant du Prix de Paris (Etonnant) sur sa deuxième, et la lauréate du Prix de France (Délia du Pommereux) sur sa troisième. Jolie synthèse du début de saison. Quant à Davidson du Pont (Pacha du Pont), il n'a pu soutenir son rythme dans le final après avoir été rapidement accompagné par Jean-Michel Bazire. À sa décharge, le 8 ans avait voyagé à flanc de peloton, le nez au vent.

La grande performance d'Etonnant
Fautif dernièrement dans le Critérium de la Côte d'Azur, Etonnant (Timoko) a montré ici son meilleur visage et conclut net deuxième. Sa prestation fait dire à son partenaire Anthony Barrier : « Le cheval n’était pas spécialement affûté. Il fait la monte en ce moment et travaille tranquillement. Je suis content de lui. Il est resté sérieux. Derrière la voiture, il n’a pas fait de bêtise. En même temps, on n’est pas surpris. On sait qu’il a le niveau des top-chevaux. Je pense qu’on est plus battus sur un sprint en sortie de virage – ce n’est pas là qu’il est le mieux. Vivid Wise As nous a pris une longueur et il a gardé cette longueur jusqu’au poteau sans nous en mettre trois de plus. C’est super. Il manque encore un peu de maniabilité mais il s’arrange et veut bien faire. »
Troisième, Délia du Pommereux (Niky) a bien fini après avoir eu un peu de mal à se dégager. Elle signe d'ailleurs le meilleur partiel des 500 derniers mètres en 1'06''7 (contre 1'07''1 au vainqueur). Eric Raffin n'y trouve pourtant pas complètement son compte : « La jument court pas mal. Je n’ai pas de regret de drive et de parcours. La jument réalise une bonne ligne droite mais il lui a peut-être manqué le petit truc pour finir. »

La ligne droite finale de Jerry Mom : à droite toute !
Jerry Mom (Ready Cash), quatrième, est l'auteur du meilleur dernier kilomètre (1'08''7). Pierre Vercruysse nous détaille, de façon immersive, le déroulement final de sa course : « Dans le dernier tournant, il allait vraiment très librement dans le dos de Davidson du Pont qui commençait à être en difficulté. S’il avait pu nous emmener plus loin, on aurait été mieux car on sait que Jerry Mom verse beaucoup à droite dans la ligne d’arrivée quand il sprinte. Il perd alors beaucoup de temps. En fait, il est venu comme pour être deuxième puis a perdu la troisième place et finit quatrième en concluant presque sur l’ex piste de galop. Tant qu’il suit un cheval, il va droit. Si Davidson nous avait emmenés jusqu’au plateau de départ, Délia qui était à notre intérieur, n’aurait pas pu sortir, et on aurait été deuxièmes ou troisièmes. Mais, évidemment, dans l’absolu, on ne peut être que satisfait d’une quatrième place dans un Groupe 1. »

D'où vient-il ?

Vivid Wise As a été élevé, en association, en Italie, dans la région de Brescia, par l'Allevamento della Serenissima, l'un des labels les plus réputés de la Péninsule. Il est né de l'union du classique américain Yankee Glide 1'11'' et d'une poulinière américaine elle aussi, Temple Blue Chip, achetée aux États-Unis, pour la somme de 27 000 $, en 2012. Celle-ci a également procuré All Wise As 1'11'' (Varenne), que l'on a vue bien faire, cet hiver, chez nous, à l'attelage comme sous la selle, principalement en tant que deuxième du Groupe II Prix Emile Riotteau ou sixième du Critérium Continental. Le pedigree de Vivid Wise As présente un inbreeding assez serré sur Valley Victory (2x5), l'un des représentants majeurs de la lignée mâle de Speedy Somolli et de Speedy Crown. Valley Victory est, du reste, le grand-père de Muscle Hill, l'américain désigné comme rival de Ready Cash, en Europe, dans les rangs des étalons. Un Muscle Hill dont l'auteur n'est autre que Muscles Yankee 1'09'', frère utérin de Down Goes Debbie 1'14'' (Andover Hall), laquelle se trouve être la deuxième mère de Vivid Wise As...

7e | PRIX DE L'ATLANTIQUE
Att - 2150 m - Groupe 1 - 170 000 €
VIVID WISE AS 1'11"
Yankee Glide x Temple Blue Chip (Cantab Hall)
Driver : A. Gocciadoro - Entraîneur : A. Gocciadoro
Propriétaire : S. Bivans Srl - Eleveur : . Fonds De Courses
2e Etonnant 1'11"1
3e Delia du Pommereux 1'11"2
4e : Jerry Mom - 5e : Calle Crown - 6e : Davidson du Pont - 7e : Wild Love
A voir aussi :
...
Hiphip Houra cette fois à bon port

Il y a dix jours, une panne mécanique du camion de William Bigeon (voir tweet ci-contre daté du 27 avril) avait empêché Hiphip Houra (Goetmals Wood) de rejoindre Vincennes. Bien présent cette fois, il est aussi bien parti ...

Lire la suite
...
Enzo d'Essarts : une première "tête et corde" réussie

Il était le grand favori de l'épreuve. Il faut dire qu'Enzo d'Essarts (Royal Dream) restait sur un deux victoires et deux premiers accessits lors de ses quatre dernières tentatives. Il a remporté le Grand Prix lavallois du jour, ...

Lire la suite
...
J-1 Paralympiatravet - les Français sont bien arrivés !

Le premier grand rendez-vous scandinave du printemps, c'est demain avec la Paralympiatravet 2021 à Äby. Nous en faisions la une dans notre édition d'hier jeudi (voir l'article dédié). Depuis les deux trotteurs tricolores ont fait la route vers la Suède, ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite