... ©Aprh
Résultat de course - 22.04.2021

Glorieuse Carnois peut regarder les purs dans les yeux

Éric la dit toute toute bonne
Luc Roelens

Il y a un mois Éric Raffin avait déjà annoncé la couleur : "Sa performance est digne des bonnes juments de sa génération" nous avait-il dit pour décrire la performance de Glorieuse Carnois (Goetmas Wood). Confirmation appuyée ce jeudi avec une nouvelle démonstration.

Trois semaines après avoir trotté 1'13'' sur 2850m à Enghien, la protégée Luc Roelens fait cette fois afficher 1'12''3 sur les 2250m. C'est mieux, sur toute la ligne. Car si Glorieuse Carnois (Goetmals Wood) avait tiré la dernière fois, les réglages effectués portent leurs fruits et la jument était tout simplement parfaite aujourd'hui pour remporter un succès impressionnant. Luc Roelens veut garder raison mais en le poussant un peu en dehors de sa prudence naturelle, il nous a lâché : "Elle a une classe folle, avec son grand braquet, elle avance. C'est une fausse lente. Elle va très vite et a un vrai moteur comme elle l'a montré la dernière fois aussi. Éric la dit toute toute bonne et m'a tout de suite demandé de courir le semi-classique le 9 mai prochain à Vincennes, sur 2175m. Elle était au petit trot, sans déboucher ni commander et elle trotte 1'12''3, c'est impressionnant. Ça promet. Elle a toujours montré de la qualité mais elle était compliquée dans sa jeunesse. Il faut toujours se montrer vigilant mais elle s'améliore largement. Quand je pense à ses quatre premières courses pour nous : quatre disqualifications ! On m'avait dit : mais qu'est-ce que tu as fait ? Je l'avais achetée dans l'idée d'en faire une bonne jument au monté, étant steppeuse. Je suis heureux d'avoir eu raison (rires)."
Invaincue en 2021 avant cette course, Grisabella Vrie (Village Mystic) ne peut soutenir la comparaison et finit très bonne 2ème. Elle n'aura pas toujours une Glorieuse Carnois pour lui barrer la route.

D'où vient-elle ?

Elevée par l'association Wim de Bruycker (les Carnois) et Thierry Lardillier, elle fait partie des sept produits de Reine de Flandre (1 victoire) qualifiés et devient, grâce à son succès du jour, l'élément le plus argenté de la fratrie, devant Curieuse (103 270 €). Reine de Flandre est une sœur d'Uptown Girl (98 940 €) et de Break Dancer (98 940 €) et appartient à la grande famille des "Donjon", avec Géribia comme bisaïeule. De celle-ci proviennent Minou du Donjon 1'11, Bilibili 1'10m ou Kérido du Donjon 1'12.

6e | PRIX DE FUMEL
M - 2250 m - Course C - 43 000 €
GLORIEUSE CARNOIS 1'12"3
Goetmals Wood x Reine de Flandre (Coktail Jet)
Jockey : E. Raffin - Entraîneur : L. Roelens
Propriétaire : M. Van Honsebrouck - Eleveur : W. de Bruycker
2e Grisabella Vrie 1'13"5 Village Mystic x Marozia de Vrie
3e Fangio du Nord 1'14"1 Rubis de Padd x Une Chtie Royale
4e : Greta du Chatelet - 5e : Gladys du Cedre
A voir aussi :
...
L'Europe du trot
proposera 101 Groupes 1 en 2023

La tendance est à la reconduction de l’offre 2022. Après avoir atteint et finalement dépassé 100 Groupes 1 l’an dernier, le calendrier international européen reprend la même structure et annonce 101 Groupes 1 en 2023. Telles sont les données actuellement à ...

Lire la suite
...
Hulken Sisu montre un tout autre visage

Arrivé dans la team "Bazire" il y a environ deux mois, Hulken Sisu (Readly Express) avait laissé une impression correcte pour ses premiers pas pour son nouvel environnement dans le Prix d'Amérique Races ZEturf Q#4-Prix Ténor de ...

Lire la suite
...
Héroïne des Landes fait la différence pieds nus

Il fallait remonter au 2 février 2022 pour trouver la dernière fois que Sébastien Hardy avait déferré des quatre pieds Héroïne des Landes (Opium). Cette date correspond aussi à sa dernière course à Vincennes. Pieds nus ce ...

Lire la suite
...
Kifil de Bussy s'affirme

Le représentant de José Davet, Kifil de Bussy (Boccador de Simm) avait réussi de brillants débuts au trot monté (le 13 janvier) sous la selle d'Alexandre Abrivard. Quelques semaines plus tard, le style est toujours aussi plaisant. "Kifil ...

Lire la suite