En bref - 23.04.2021

Un mois de suspension pour Thierry Duvaldestin

La sanction suite à l'incident du dimanche 11 avril à Rambouillet impliquant Thierry Duvaldestin et Alexis Collette (voir notre édition du 12 avril) a été rendue publique dans le Bulletin Officiel de LeTROT daté du jeudi 22 avril : Thierry Duvaldestin est mis à pied pour un mois à compter de cette date. Extrait du BO :
"Attendu que, tout en exprimant ses excuses sur les faits qui lui sont reprochés à raison de son comportement, le jockey Thierry DUVALDESTIN n’en conteste pas la matérialité, Considérant qu’un tel comportement, en ce qu’il est constitutif d’une mise en danger potentielle de l’intégrité physique d’un concurrent, ne peut être toléré, Considérant en outre que ce comportement est de nature à porter atteinte à l’image des courses."
Cet incident avait été inévitablement comparé à celui de Hyères en juillet dernier au terme duquel Junior Guelpa avait écopé de deux mois de mise à pied. Les Commissaires ont argumenté avoir pris en compte dans ce dossier-ci l'appel au calme des protagonistes et les excuses de Thierry Duvaldestin comme un élément atténuant.

Fabrice Souloy retrouve sa licence

Également paru au Bulletin Officiel de ce 22 avril : Fabrice Souloy retrouve sa licence d'entraîneur, quatre ans après en avoir été privé suite à des contrôles positifs en Scandinavie et en France. Dès ce vendredi, les chevaux de Philippe Billard du Haras de Ginai sont de nouveau déclarés sous le nom de Fabrice Souloy comme le champion Gu d'Héripré (Coktail Jet).
Une information largement relayée en Suède où la décision a du mal à passer : le journal Travronden rappelant que l'entraîneur français est sous le coup d'une interdiction d'entraîner de dix ans en cours dans le Nord de l'Europe.

Here We Go, l'impression du jour à Caen

L'hippodrome de Caen proposait ce vendredi une réunion riche de huit courses (voir tous les résultats en pages 13 et 14). On retiendra en priorité le succès de Here We Go (Royal Dream), protégé de Julien Dubois. Son style plaisant, il a dominé ses adversaires en totale souplesse sans que son driver ne lui en demande plus que cela, a été largement confirmé par la très bonne réduction kilométrique : 1'13''3 sur les 2450m caennais départ volté. Soit le meilleur temps enregistré à la Prairie pour un "H" sur le parcours. Here We Go signe ici le 4ème succès de sa carrière en sept tentatives. C'est un descendant de la superbe matrone Krille (4ème mère).

Solvalla se prépare à un second Elitloppet à huis-clos

Les autorités suédoises ont annoncé cette semaine la prolongation des restrictions dues à la crise sanitaire et notamment en matière d'accueil de public. L'hippodrome d'Äby avait déjà précisé que son événement Paralympiatravet du 8 mai prochain se déroulera sans public. Du côté de Solvalla, on annonce ce vendredi qu'il pourrait falloir se résoudre à un nouvel Elitloppet à huis-clos. Le conditionnel est utilisé car les restrictions globales en vigueur sont prolongées jusqu'au 17 mai, au lieu du 3 mai comme précédemment annoncé. La tendance est donc au serrage de vis plutôt qu'à l'ouverture en Suède et le grand week-end de trot à la fin mai à Solvalla pourrait donc de nouveau se jouer devant des tribunes vides.

Auctav revient sur sa 2ème vente

La nouvelle agence de ventes Auctav tenait mercredi sa seconde vacation, à nouveau mixte comme l'a souhaité depuis sa création son équipe dirigeante. Les résultats sont mitigés et pas question pour Auctav de s'en cacher ou de trouver des arguments artificiels. Dans un communiqué paru ce vendredi, Arnaud Angéliaume a déclaré : "Oui nous pouvons être déçus que peu de chevaux aient atteint leur prix de réserve. Cependant, nous avons aussi vu s’élargir notre population d’enchérisseurs en France et au-delà des frontières et c’est intéressant pour l’avenir." Seulement deux des quatorze trotteurs mis en vente ont trouvé acquéreurs : Jiga Watt (Bold Eagle) acquise 11 000€ par l'Écurie FIF et Irina Jenilou (Ubriaco) vendue à l'amiable à Trotting Bloodstock. Le rachat le plus spectaculaire concerne Invictus Madiba (Booster Winner), revenu chez Hunter Valley malgré une montée d'enchères jusqu'à 180 000€. Mathieu Millet, propriétaire de l'Écurie Hunter Valley a précisé dans ce même communiqué :"Il est clair que nous l’avons racheté à ce prix car le cheval est très bon. Nous en étions pourtant vendeur. Nous avons décidé de continuer à vendre des bons chevaux car nous souhaitons construire notre réputation. Auctav est notre unique outil pour le faire et Invictus Madiba sera notre exemple pour prouver que nous avons proposé un poulain de qualité en toute sincérité."

A voir aussi :
...
Eric Raffin ne lâche pas la proie pour l'ombre

En retard sur Alexandre Abrivard au début de l'été dans le tableau du Sulky d'Or (116 victoires contre 127 à son confrère au 1er juillet), Eric Raffin a beaucoup engrangé pendant l'été et aborde le dernier quart temps de ...

Lire la suite
...
La promesse d'un beau match jusqu'à la fin d'année

Avec 460.000 € d'écart entre les deux premiers du classement général des pères de gagnants 2022 à l'entame du dernier trimestre, la fin d'année promet d'être chaude. Rien n'est encore joué entre celui a longtemps été indétrô...

Lire la suite
...
Boccador de Simm, père du champion des 3 ans

Le troisiième trimestre 2022 vient de se clôturer. Que nous apprennent les classements dans les différentes catégories au moment d'entrer dans le dernier quart temps de l'année ? Tour d'horizon des leaders actuels. Dans le tableau des ...

Lire la suite
...
Ready Cash reprend son sceptre chez les 4 ans

Précédé il y a quelques semaines par Bird Parker (Ready Cash) dans le tableau des pères de gagnants de 4 ans, Ready Cash reprend la main grâce au sacre d'Italiano Véro dans le Critérium de ...

Lire la suite