... ©Aprh
Résultat de course - 23.04.2021

Féerie Wood lance une nouvelle séquence

Je suis persuadé qu'elle n'était pas à 100%
Alexandre Abrivard

24h après la requalification encourageante d'Excellent, la famille Abrivard connait une nouvelle satisfaction, plus importante encore puisque dans le cadre des courses officielles : Feerie Wood (Rockfeller Center) renoue avec la victoire dans le Prix Aletheia, course principale du jour.

Bien que caché derrière son masque, on n'a pas eu peine à imaginer le sourire d'Alexandre Abrivard à son retour aux balances : sa chouchoute Feerie Wood, avec qui le meeting d'hiver "s'était mal terminé" pour reprendre ses propres termes (non placée dans le Prix d'Amérique - Legend Race et non partante dans le Prix de Paris), retrouve le chemin du succès dans cette bonne course A et peut d'ici le meeting d'hiver prochain suivre un rythme épanouissant pour elle : "La jument était très bien mais physiquement on avait un petit doute, car elle est un peu maigre et elle n'a pas fait son poil. Je suis persuadé qu'elle n'était pas à 100% mais cela a suffi. Elle a besoin de fleurir aux beaux jours, la pousse de l'herbe va lui faire du bien. Avec ses gains, on peut ne pas jouer que le plus haut niveau et tant qu'on peut éviter les gros morceaux on le fera. Avant d'y revenir. Si on prépare une course tous les mois ou mois et demi ce ne sera pas si mal."
Quant à la concurrence en interne avec Excellent, Alexandre Abrivard ne se fait pas de mouron : "Il va peut-être trembler en voyant Féerie comme ça (rires) ! Non, plus sérieusement, on va, autant que possible, de ne pas trop les faire se croiser prochainement."
Rappelons que Feerie Wood avait réalisé un superbe semestre 2020 en remportant le Championnat Européen des 5 Ans et la Qualif#4 Prix d'Amérique Races (Prix Ténor de Baune). Elle devance ici un bon Deus Ex Machina (Ricimer), 2ème après avoir pris le dessus sur le favori Fire Cracker (5ème).

D'où vient-elle ?

Née du semi-classique sous la selle Rockfeller Center 1'13'' a.-m. (Jag de Bellouet), Féerie Wood a pour mère Vive Fée, une fille de Love You 1'10'' qui n'a pas couru, ni ne s'est qualifiée, mais est une sœur utérine d'Olitro 1'11'' (Ganymède), deuxième du Critérium des 4 Ans et du Prix Albert Viel. Au haras, Vive Fée donne toute sa mesure, ayant non seulement procuré Féerie Wood, mais le tout bon Eclat de Gloire 1'11'' (Tiégo d'Etang), qui, moins d'une heure après la victoire de sa soeur cadette, à Vincennes, s'est octroyé le Grand Prix de Noël (Groupe III), sur l'hippodrome de Cagnes-sur-Mer, signant, ce faisant, son quinzième succès, pour, pratiquement, 500.000 € de gains. En 2019, elle a eu une propre soeur de Féerie Wood, baptisée Jolie Fée, et, en 2020, un mâle de Follow You, nommé Kentucky Express.

5e | PRIX ALETHEIA
Att - 2850 m - Course B - 67 000 €
FEERIE WOOD 1'12"5
Rockfeller Center x Vive Fee (Love You)
Driver : A. Abrivard - Entraîneur : L. C. Abrivard
Propriétaire : E. A. Abrivard - Eleveur : E. D
2e Deus Ex Machina 1'13"3
3e Fragonard Delo 1'13"3
4e : Feydeau Seven - 5e : Fire Cracker - 6e : Dexter Chatho - 7e : Cyriel d'Atom
A voir aussi :
...
Cleangame débute sa tournée des régions

La brillante démonstration de Cleangame (Ouragan de Celland) dans le Prix d'Eté (Gr.2), dimanche 11 septembre, prouve que le champion de Jean-Michel Bazire a retrouvé toutes ses sensations. Son entraîneur avait, à chaud, évoqué le Grand Prix de la Fé...

Lire la suite
...
Imhotep Madrik de plus en plus fort

Après un premier succès à Vincennes décroché le 1er septembre au prix d'un extrême courage, Imhotep Madrik (Prodigious) a réitéré mais avec une marge nettement plus confortable. Le parcours du jour, les 2.175 mètres de ...

Lire la suite
...
100e victoire d'Emilie Le Beller,
ce mardi à Vincennes

Cela faisait presque dix mois qu'Emilie Le Beller n'avait pas franchi le poteau d'arrivée en tête à Vincennes. La dernière fois, c'était le 30 novembre dernier, en selle sur Héros du Pré (Rieussec) qui se permettait de ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite