...
Actualité - 27.04.2021

Italiano Véro en 1’12’’2 : le retour des 3 ans commence fort !

Il y a eu combat aujourd’hui. Franck Nivard et Idéal Ligneries nous ont toujours mis un peu la pression. Après, on avait l’avantage d’avoir la corde. C’est ce qui fait peut-être la différence sur le poteau d’arrivée.
David Thomain, driver d'Italiano Véro

Pas répit pour les braves. La Sulky Summer Races des 3 ans – Qualif#1 a tout de suite lancé les hostilités sans préambule aucun. Italiano Véro s’est imposé dans un temps canon (1’12’’2 en réduction kilométrique) mais a dû batailler ferme contre Idéal Ligneries. Chez les pouliches dans la Qualif#2, les héroïnes de l’hiver ont aussi tenu les premiers rôles, It’s Now or Never résistant du minimum à la flèche Inoubliable. Le retour des 3 ans commence fort avec les mêmes têtes que l’hiver sans bousculer nos repères.

On avait quitté les 3 ans en février avec quelques noms en tête, notamment comme acteurs et actrices des belles épreuves de l’hiver de leur promotion, et on retrouve en avril les mêmes noms. Italiano Véro (Ready Cash) domine à la lutte Idéal Ligneries (Repeat Love) et In The Money (Cristal Money) dans le Prix Paul Karle (Gr.2). C’est l’arrivée du Prix Emmanuel Margouty (Gr.2) du 26 décembre dernier – avec une inversion de l’ordre entre les deux placés. Ce sont aussi les trois participants les mieux classés du Critérium des Jeunes qui composent le podium. Le constat est exactement le même dans le Prix Masina (Gr.2) avec It’s Now Or Never (Charly du Noyer), la meilleure des pouliches du Critérium, qui s’impose devant Inoubliable (Prodigious), qui a précédemment tenu le rôle de numéro 1 des femelles.

Qualif#1 (Prix Paul Karle) - 1er : Italiano Véro en 1'12''2
Qualif#2 (Prix Masina) - 1re : It's Now or Never en 1'13''0

Le record de l'épreuve pour Italiano Véro
Comparaison n'est pas raison et difficile donc de comparer les chronos d'aujourd'hui, réalisés sur la grande piste, avec ceux des précédentes éditions, produits sur la petite piste de Vincennes. Il reste que la réduction kilométrique d'Italiano Véro, de 1'12''2, devient la nouvelle marque de référence du Prix Paul Karle. Avec ce temps, le fils de Ready Cash redevient aussi l'élément le plus rapide de sa génération après avoir été détrôné ces dernières semaines successivement par Idéale du Chêne (en 1'12''8 au monté en mars) et Invictus Madiba (en 1'12''5 à l'attelé le 10 avril dernier). Trois vainqueurs de 3 ans ont réalisé moins de 1'13'' dans cette génération et, au total, ils sont sept, en comptant les placés, à compter à ce jour un record personnel inférieur à 1'13''.


Un doublé signé Philippe Allaire…
L’entraîneur du Haras de Bouttemont a repris les commandes de la génération, lui qui avait dû laisser le Critérium des Jeunes à Thierry Duvaldestin (avec In The Money).

… suivant le même scénario…
Chez les mâles comme chez les femelles, Philippe Allaire présentait des concurrent(e)s déjà très opérationnels. Dans les deux cas, les drivers avaient carte blanche. C’est ainsi que David Thomain nous a déclaré au sujet d’Italiano Véro : « J’avais ordre, si je démarrais bien, de rester devant. » Quant à Franck Nivard, il ne dit pas autre chose dans son debrief en nous apprenant sur It's Now or Never : « La pouliche était bien au travail. L’entraîneur [Philippe Allaire] m’avait dit qu’elle était parfaite. Je pouvais au besoin aller devant. »

… et avec les mêmes tensions dans l’avant course et au début d’épreuve
Là encore la similitude est frappante entre les comportements des deux pensionnaires de Philippe Allaire. Italiano Véro et It’s Now or Never se sont montrés tendus dans la phase amont et lors du départ, avant de se poser ensuite. Dans les propos de David Thomain, cela se traduit en ces mots au sujet d'Italiano Véro : « Il était peut-être un peu frais. Quand il a vu l’autostart au loin, cela l’a excité un peu. Il savait pourquoi il était là et c’est vrai que, avant le départ, il m’a embêté un peu. Mais une fois parti, au bout de 200 mètres, il s’est bien posé. » Quant à Franck Nivard, il nous a appris sur It's Now or Never : « Elle s’est révélée un peu tendue avant de partir mais, une fois que j’avais fait deux-cents mètres, elle s’est calmée et je l’avais bien. Une fois en tête, j’ai réussi à un peu bloquer en montant. Elle est quand même un peu spécial dans la bouche. »


Un carton plein d’élevage aussi pour Philippe Allaire
Philippe Allaire est non seulement l’entraîneur des deux vainqueurs des deux Qualifications des Sulky Summer Races des 3 ans mais il en est aussi le copropriétaire et le co-éleveur. Avec Gildo Carnesecca pour Italiano Véro et sa femme Gitte pour It’s Now or Never. Ajoutons – évidemment – que dans les deux cas, il a entraîné les pères (Ready Cash et Charly du Noyer) et les mères (Baraka d’Henlou et Deep Purple).

Ready Cash dans les deux cas
Comme père d'Italiano Véro et père du père d'It's Now or Never, par Charly du Noyer, Ready Cash est, une nouvelle fois, l'étalon des deux Groupes 2 du jour pour 3 ans.


QUALIF#1 : LE TRIO ROYAL

Alors que les « grosses cylindrées » effectuaient pourtant leur rentrée, elles ont répondu présent. Et l'épreuve a donné lieu à une belle passe d'armes entre deux 3 ans... pas encore au top pourtant selon leur driver du jour. Après avoir pris la tête et la corde, Italiano Véro a vu se placer à son extérieur Idéal Ligneries en plaine. Et les deux se sont expliqués sérieusement à la fin, produisant leurs derniers 500 mètres en moins de 1'12'' (1'11''7 chacun). David Thomain nous a détaillé : « Il y a eu combat aujourd’hui. Franck Nivard et Idéal Ligneries nous ont toujours mis un peu la pression. Après on avait l’avantage d’avoir la corde. C’est ce qui fait peut-être la différence sur le poteau d’arrivée. Ce qui est sûr, c’est qu’ils ont fait une vraie course pour une rentrée. J’avais ordre, si je démarrais bien, de rester devant. On a fait de beaux derniers 500 mètres. »
Contraint de voyager nez au vent, Idéal Ligneries n'a vraiment pas à rougir de sa défaite. Son driver Franck Nivard nous a notamment expliqué les raisons de sa position : « Mes impressions sont bonnes. Mon cheval était bien, super bien même. Il était bien plus calme que précédemment. À force de courir, il s’amende et prend cela du bon côté. Je pouvais presque le mettre dans les autres. C’est dommage, je n’ai pas pu le placer dans le dos d’Italiano Véro. J’étais pratiquement rabattu derrière lui quand Richard [Westerink au sulky d’Intouchable d’Ar] a progressé. Comme il n’était pas totalement maître de son cheval, j’ai dû ressortir. Du coup, on est restés en dehors d’Italiano et il n’a pas démérité. C’est bien ce qu’il fait, il s’est montré courageux. Fabrice [Souloy] m’avait dit que son cheval était prêt et en condition avancée. Il était confiant. »

Une marge de progrès annoncée
Pour Italiano Véro comme pour Idéal Ligneries, chacun parle de progrès à venir. Pour David Thomain : « Le cheval a encore pas mal de poids et les oreilles bouchées. À chaque fois que je lui est demandé, il est reparti. C’est une très bonne rentrée. » Du côté de Franck Nivard, on apprend : « Idéal a encore du poids et devrait encore progresser. »


La prestation plus en retenue d'In The Money
Troisième après avoir voyagé assez loin de la tête, In The Money, le vainqueur du Critérium des Jeunes, a répondu aux attentes de Théo Duvadestin, son pilote du jour. Lequel nous a expliqué : « Le cheval n’était pas à 100 % et il fait une belle course quand même. C’est un cheval très froid qui a besoin de courses pour arriver à son top niveau. Il manquait de vitesse de jambes aujourd’hui et on espérait être au mieux trois, quatre ou cinq. Il se comporte bien. Le Groupe 1 n’est que dans deux mois. Il va recourir dans un mois »

Le renouvellement en attente
Premier classé des néo participants à ce niveau, Ikacou des Cinty (Very Well Jet) est aussi l’auteur des meilleurs 500 derniers mètres (en 1’11’’2 en réduction kilométrique). Il fait donc un peu mieux que les duettistes qui se livraient la guerre en tête, Italiano Véro et Idéal Ligneries, qui affichent pour leur part 1’11’’7. Dernier du peloton à la marque des 500 derniers mètres, le pensionnaire et partenaire de Gabriel Angel Pou Pou a très bien conclu et devient une des bonnes notes de l’épreuve. Quant à Invictus Madiba (Booster Winner), il a lâché prise dans le tournant final après avoir été à l’attaque non loin de la tête. Il s’est ensuite montré fautif à mi-ligne d’arrivée. Difficile de juger la prestation d’Impressionist (Ready Cash) fautif en plaine. Pour l’instant, les candidats du renouvellement sont quelque peu en attente.

QUALIF#2 : LES FILLES DE L'AIR

L'animatrice It's Now or Never a joué les filles de l'air au bon moment dans le dernier tournant. À la demande de Franck Nivard, elle a pris du champ et semblait avoir l'épreuve largement à sa portée lorsqu'une flèche a traversé l'espace final deux fois plus vite que les autres. Inoubliable (Prodigious) l'emportait un mètre plus loin. Le driver vainqueur nous a appris : « C’est une pouliche qui a de la vitesse et j’ai pu démarrer au bon moment. En franchissant le poteau, je pensais être battu. Elle sera aussi bien en courant cachée. »
Il fallait pour le clan "Dubois" oublier la mauvaise leçon d'Inoubliable dans le Critérium des Jeunes dans lequel elle avait dû s'exposer très tôt en tête sans jamais pouvoir s'emparer du lead. Une course dure dans laquelle Jean-Philippe Dubois avait même dû se résoudre à arrêter sa partenaire dans le dernier tournant. Cette fois, Inoubliable s'est fait patiemment ramener, notamment par sa compagne d'entraînement Illusive Artist (Prodigious) dans l'ultime tournant avant de livrer une exceptionnelle fin de course [lire ci-après]. Jean-Philippe Dubois nous a déclaré sur cette sortie : « Elle nous rassure et c’est toujours bien d’être rassuré ! Elle a bien fini. » Troisième, Illusive Artist a fait dire our sa part à son driver Julien Dubois : « La jument a eu un bon parcours aujourd’hui. Les dernières fois, elle avait été malheureuse. On est battus par meilleurs mais elle court bien. »

Inoubliable : la plus rapide du jour dans le final
Sa fin de course a été spectaculaire et les chiffres parlent pour elle. Sur les deux Groupes 2 du jour pour 3 ans, Inoubliable est celle qui a signé les 500 derniers mètres les plus rapides en 1'09''8. Elle est d'ailleurs la seule dans les deux courses à être passée sous les 1'10'' dans le final. Mieux encore, en réalisant 1'05''2 dans ses 200 derniers mètres [lire notre page data room], elle a été le trotteur le plus rapide de la réunion dans l'ultime partiel.

D'où vient-elle ?

Premier produit de sa mère Deep Purple (53 500 €, deux victoires), par Ornella Rainbow (Extreme Dream) et donc sœur de Be My Girl (238 350 €, Prix Gélinotte 2014 (Gr.2), devenue au haras la génitrice de Girls Talk (312 900 €) et de Hot and Spicy (32 020 €). Deep Purple est aussi la sœur de Velvet Rainbow (214 160 € - 9 victoires).

7e | SULKY SUMMER RACES 3 ANS - QUALIF 2
Att - 2100 m - Groupe 2 - 100 000 €
IT'S NOW OR NEVER 1'13"
Charly du Noyer x Deep Purple (Prodigious)
Driver : F. Nivard - Entraîneur : P. Allaire
Propriétaire : G. Poulsen-allaire - Eleveur : P. Allaire
2e Inoubliable 1'13"
3e Illusive Artist 1'13"2
4e : Icone de Castelle - 5e : Ivresse de Blary - 6e : Idylle A Vie - 7e : I Love You
A voir aussi :
...
John Wick : une apothéose signée Dijon pour Romain Derieux

En s'imposant dans la dernière épreuve du programme avec John Wick (Dijon), Romain Derieux additionne les récompenses. Il signe son premier coup de trois sur un hippodrome parisien, est l'artisan du succès d'un premier produit de son é...

Lire la suite
...
Formidable Mec porte bien son nom

S'il avait finalement hérité du succès le 23 septembre à Vincennes aux dépens des « Bazire » Armour As et Ibra Boko (distancés des première et deuxième places pour un problème d'engagement), Formidable Mec (Offshore Dream) s'est ...

Lire la suite
...
Balsamine Font,
valeur en hausse

Des trois courses européennes du début de réunion à Enghien ce dimanche, le Prix de la Bourse (course B) avait suscité le plus de candidatures étrangères, principalement d'Italie d'ailleurs. Et c'est justement une jument venue de l'autre ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite