... © ScoopDyga
Résultat de course - 28.04.2021

Crack Money rend généreusement la monnaie

Il va être encore mieux prochainement.
Cédric Terry

À partir d’aujourd’hui, il restera celui qui a brisé la série de succès d’Epsom d’Herfraie. Malgré une excellente prestation, ce dernier a dû baisser les armes à la fin devant Crack Money, étincelant dans le final.

La victoire de Crack Money (Singalo) est celle d’un cheval dont la carrière n’a sans doute pas été à la hauteur de son potentiel. Ce 9 ans n’a été vu que 43 fois en compétition, un volume de représentations largement inférieur à la majorité de ses contemporains. Il a connu plusieurs interruptions de carrière dont une première, longue, de plus de deux ans, de décembre 2015 à mars 2018. Il a encore été absent récemment de juillet dernier à février. Après trois sorties où il s’est montré encore à court de condition, il venait de montrer du mieux à Pontchâteau, réalisant ce jour-là un bel effort final. Cédric Terry a piloté avec la conviction de pouvoir jouer un premier rôle ce mercredi. Vite en tête puis relayé, il est venu dominer l’animateur et grand favori Epsom d’Herfraie (Rieussec) dans les cent derniers mètres. Le driver du vainqueur a expliqué sur Equidia Racing : « C’était super bien. Il n'a pas été épargné par les soucis de santé et a notamment eu la maladie de Lyme. Lors de ses trois premières courses depuis sa longue absence, il avait eu du mal. Je pense qu’il va encore monter un peu là-dessus. Ça va être encore mieux lors de ses prochaines courses. » Voilà en tout cas pour Crack Money une manière de rendre généreusement la monnaie à son entourage patient et convaincu de son talent.
De son côté, Eric Raffin nous a appris sur Epsom d'Herfraie : « Le cheval court de première, finir en montant ne me facilite pas la tâche, vu qu’il trotte « gros ». Le gagnant a été très bien préparé par son entourage. »

Deganawidah garde son lead
Non placé, Deganawidah (Kaisy Dream) reste néanmoins sur le fauteuil de leader sachant que Décoloration (Prince d'Espace) n'a pu faire mieux que sixième. En points, cela donne 23 pour Deganawidah contre 20 à Décoloration.

D'où vient-il ?

Sa mère Quiona (Lucky d'Hilly) s'est imposée trois fois à Vincennes sous la selle et a décroché ses palmes semi-classiques dans le Prix Philippe du Rozier (Gr.2) en y concluant troisième. Elle s'est retirée des pistes avec 151 620 € de gains et, au haras, cinq de ses six premiers produits sont qualifiés, incluant trois vainqueurs. Elle a donné notamment Briona (22 850 €), à l'origine d'Isabella du Parc (1 vict. sous la selle à Vincennes).

1ère | GRAND NATIONAL DU TROT PARIS-TURF
Att - 2850 m - Groupe 3 - 85 000 €
CRACK MONEY 1'13"2
Singalo x Quiona (Lucky d'Hilly)
Driver : C. Terry - Entraîneur : P. Terry
Propriétaire : M. Maige - Eleveur : P. Riviere
2e Epsom d'Herfraie 1'13"2
3e Golden Bridge 1'12"7
4e : Forum Meslois - 5e : Euro du Chene - 6e : Decoloration - 7e : Filou l'Auvergnier
A voir aussi :
...
Profiter du contexte européen
pour réussir à se relancer

Une seule éliminatoire au Grand Prix de l'UET (course A) cette année en France. Avec un champ de sept partants, on peut ajouter que l'appel européen et ses mannes (400.000 € sont distribuées dans la finale du Grand Prix ...

Lire la suite
...
Explication entre millionnaire
et aspirant millionnaire

Rendez-vous important pour les meilleurs chevaux d'âge sous la selle, le Prix Georges Dreux (Gr.3) n'a réuni que sept partants. Les trois candidats les plus riches, dont l'ogre Clegs des Champs, devront rendre 25 mètres à un quatuor incluant ...

Lire la suite
...
Matthieu Abrivard: le record avec Evita

Au sulky d'Evita Peron (Saxo de Vandel), Matthieu Abrivard lève le bras en signe d'allégresse : il tient sa vingt-cinquième victoire au cours du meeting de Vichy, commencé au début du mois de mai et se terminant ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite