... (© ScoopDyga)
Actualité - 01.05.2021

Kevyn Thonnerieux entend garder sa place

Je veux garder la place que l’on s’est faite, mais je ne veux pas pour autant être plus gros. Je recherche à améliorer la qualité de nos chevaux.
Kevyn Thonnerieux

Installé entraîneur à 22 ans sans être issu du milieu, Kevyn Thonnerieux sait ce qu’il veut mais aussi ce qu’il ne veut pas. Dans le top 40 des entraîneurs il y a deux ans, il s’est hissé dans le top 30 l’an dernier, avec un record de 52 victoires. Son objectif n’est pas tant de faire mieux mais surtout d’améliorer la qualité de son effectif dont le fer de lance, Espoir du Marny, est au départ dimanche de la 3ème étape du Trophée Vert à Rambouillet.

Il n’a pas encore 30 ans - il les fêtera à la fin de l’année - mais cela fait déjà longtemps que Kevyn Thonnerieux savait le métier qui serait le sien. Adolescent, ce Lyonnais d’origine décide de quitter le lycée pour entrer à la MFR de Mornand-en-Forez, dans la Loire, convaincu que son avenir est auprès des chevaux qu’il côtoie tous les week-ends en accompagnant sur les hippodromes de la région son père et son grand-père, tous deux turfistes. Ses préoccupations et ses centres d’intérêt ne sont pas alors ceux des jeunes de son âge. « Je n’étais pas comme les autres, décrivait-il en 2019 dans les colonnes de Province Courses l’Hebdo. Je ne sortais pas trop. Je me couchais tôt, je me levais le matin, je faisais mon boulot, je voulais devenir bon. Je connaissais mon but. Je me suis mis à fond dans le travail. » Une valeur qui ne l’a pas quitté. Car Kevyn Thonnerieux n’a pas attendu longtemps pour s’installer à son compte. A 22 ans, il était déjà son propre patron. « J’ai eu la chance d’être chez des patrons où j’avais carte blanche. J’avais beaucoup d’autonomie. Je me sentais les épaules pour le faire », confiait-il encore. Les épaules et le soutien de sa compagne, Marion Donabedian, le couple trouvant quelques années plus tard à Sénas (Bouches-du-Rhône) l’endroit parfait pour développer leur écurie.
A force de travail, mais aussi d’achats et de recrutements judicieux, à l’image d’Espoir du Marny (Village Mystic), acheté 20 000 € aux ventes Osarus alors qu’il n’était pas qualifié, et de Felicia de Bess (Laetenter Diem), repérée sur une vidéo par Marion alors qu’elle n’a jamais passé le poteau en tête et n’a pas gagné 10 000 € (ses gains ont depuis été multipliés par 15,5), l’écurie a pris une dimension nationale depuis plus de deux ans. Une dimension que Kevyn Thonnerieux entend bien conserver. « Je veux garder la place que l’on s’est faite, avance-t-il, mais je ne veux pas pour autant être plus gros. Je recherche avant tout à améliorer la qualité de nos chevaux. De toute façon, je ne me sens pas capable d’avoir une écurie de cent chevaux et les soucis qui vont avec. Je tire d’ailleurs mon chapeau à ceux qui le vivent au quotidien. Je ne veux pas être esclave de mon travail, ce qui ne veut pas dire que je sois feignant, mais c’est un métier déjà tellement prenant quand vous avez un petit effectif. »


Espoir du Marny, le fer de lance et la stabilité
« Avec un cheval comme Espoir du Marny, on peut dormir sur nos deux oreilles. Un cheval comme ça dans une écurie comme la mienne permet d'attendre les autres éléments qui ont besoin de vieillir. Le plus dur dans ce métier est d'avoir des liquidités. Financièrement, l'écurie est plus facile à gérer grâce à lui, il m'offre cette stabilité. » Si ce fils de Village Mystic est aujourd'hui le fer de lance de l'écurie, cela ne s'est pas fait en un claquement de doigts. Quand Kevyn Thonnerieux s'en porte acquéreur au mois de mai de ses 2 ans lors d'une vente à Argentan, il est entier et pas qualifié. « Il était très spécial, raison pour laquelle on l'a tout de suite castré, explique son entraîneur. Je l'ai qualifié au monté un an plus tard car il était inserviable à l'attelé. Mais je l'ai qualifié très facilement en 1'16''5. Je savais ce que j'avais dans les mains : un cheval d'avenir ! »

L'hiver n'est pas la meilleure saison pour l'écurie Thonnerieux, laquelle prend habituellement son rythme de croisière avec l'arrivée des beaux jours. « Si j'avais des chevaux pour courir le meeting de Cagnes, j'irais mais je n'en ai pas ou alors pour disputer des cinquième ou sixième places en donnant des courses dures. Chaque hiver, je sais que l'on passe trois mois difficiles. Cette année, cela a été correct, on n'a pas vraiment perdu d'argent, alors que d'habitude ce sont trois mois à perte. » Pas de raison pour autant de se démobiliser pendant cette période. « Je prends mon mal en patience et je sais que j'ai les chevaux pour faire un très bon été, relativise-t-il. Je ne veux pas être prétentieux en disant qu'on va gagner cette année encore plus de cinquante courses mais je pense qu'on peut en gagner quarante, car j'ai des chevaux qui vont être déclassés cet été en province. Se maintenir est le plus dur, on le sait bien. Tout le monde est capable de faire un coup d'éclat. » Pour se maintenir, il faut renouveler son effectif et les dernières semaines n'ont pas été propices au commerce selon lui. « On sent les effets de la crise, c'est plus difficile de trouver des chevaux à acheter cette année. »

Les stats d'écurie de Kevyn Thonnerieux depuis 2018
2018
59 ch. / 380 crses. / 39 vict. / 60 pla. / 571 735 €
2019
61 ch. / 441 crses. / 51 vict. / 66 pla. / 682 370 €
2020
53 ch. / 338 crses / 52 vict/ 50 pla. 582 065 €
2021 (au 30/04)
24 ch. / 87 crses / 12 vict. / 10 pla. / 161 265 €


Le Trophée Vert en voyant plus loin
Vainqueur d'étape l'an dernier à Aix-les-Bains et cinquième de la finale à Craon, Espoir du Marny s'est brillamment imposé pour son retour sur le gazon à l'occasion de la 1ère étape du circuit 2021 à Avignon. L'ambition de son entraîneur est de courir les étapes suivantes où il n'a pas à rendre plus de 25 mètres et sur les meilleures pistes, de façon à pouvoir le courir pieds nus. « Ce sont des courses bien dotées et l'objectif est d'en gagner le plus possible, d'autant que je pense qu'il aura sauté les gains pour la finale où il devra rendre 25 mètres », se projette Kevyn Thonnerieux qui a aussi en tête d'autres perspectives pour son cheval. « Une course comme celle de dimanche à Rambouillet où il affronte un lot plus relevé qu'à Avignon va me donner des indications pour la suite, c'est-à-dire s'il est capable de monter les échelons. J'ai en effet dans l'idée de le courir à Vincennes lors du prochain meeting d'hiver. Il arrive à maturité et je pense qu'il a les capacités pour bien faire, d'autant que je n'ai encore jamais été à fond avec lui le matin au travail. »


Les bienfaits de la thalasso
Juste après son succès à Avignon, Espoir du Marny a quitté son box dans l'établissement de Kevyn Thonnerieux pour aller passer quinze jours au Domaine de Sauboméa, à une quinzaine de minutes d'Agen, où il avait déjà stationné quelque temps l'hiver précédent. « Il y avait du temps entre la course d'Avignon et celle de Rambouillet, raison pour laquelle je l'ai envoyé là-bas pour qu'il décompresse un peu, car il reste assez compliqué à travailler, et qu'il profite des bienfaits de la piscine notamment, explique son entraîneur. Il est revenu à la maison en étant très tonique et est mieux au niveau souplesse qu'avant Avignon. »


Duel de leaders
Le duel entre les vainqueurs des deux premières étapes du Trophée Vert, Espoir du Marny donc à Avignon et Brillant Madrik (Lilium Madrik) à Tours, est naturellement l'affiche de la 3ème étape de ce dimanche à Rambouillet. Pour autant, Kevyn Thonnerieux ne fera pas le déplacement dans les Yvelines : « Avec des partants de l'écurie samedi à Hyères et dimanche à Lyon, il m'était difficile de faire le déplacement, le cheval arrivant la veille de la course. C'est pourquoi j'ai demandé à Pierre Vercruysse s'il pouvait le mener car il le connaît. Les ordres seront d'être offensif car c'est plus un cheval de train qu'autre chose, mais je sais très bien que Pierre va le respecter quoiqu'il arrive ».
Au poteau des 50 mètres, s'élanceront au côté de Brillant Madrik des chevaux comme Express Jet, Fric du Chêne (Nobody du Chêne) et Dream de Lasserie (Orlando Vici), ce dernier ayant le plus de références des trois sur le gazon.

Brillant Madrik enchaîne

A chaud, sitôt après la victoire de Brillant Madrik à Tours, la première sur la gazon du cheval de Gilbert Champié, Alexandre Abrivard avait évoqué pour la suite du programme de son partenaire dans le Trophée Vert les étapes de Vitré et de La Roche-Posay, qui se courent également sur un distance supérieure à 3 000 mètres, comme en Touraine, afin de miser à fond sur la dureté du fils de Lilium Madrik. Finalement, Brillant Madrik sera présent dimanche à Rambouillet où, il est vrai, la distance est de 2 800 mètres mais où le profil de la piste la rend très sélective, ce qui devrait donc parfaitement lui convenir. Le palmarès de cette étape montre aussi qu'il est possible de rendre victorieusement 50m. comme l'ont fait entre autres Bugsy Malone (2018) et Ténor de Légende (2014).

PARTANTS RAMBOUILLET - Dimanche 02 Mai
6 PRIX PMU DES YVELINES - (15H30)
Course Premium - Attelé - Course A - 45 000 € - 2 800 m
1CRACK DES LANDESD4T. de Genouillac
2DETROIT ACED4A. Collette
3EL CAPITANOD4A. Thomas
4DESIREE DES LANDESD4S. Hardy
5CAID DORED4B. Marie
6CECTARD4M. Dollion
7FRANCE BRESIL (+25 m)D4C. Frecelle
8CASIMIR DE SURVIE (+25 m)D4E. Szirmay
9BELPHEGOR DU PAJ (+25 m)D4H. Lecoq
10BON JENILOU (+25 m)B. Piton
11DIMO D'OCCAGNES (+25 m)D4G. A. Pou Pou
12ESPOIR DU MARNY (+25 m)D4P. Vercruysse
13CLARA DU PONTSEUIL (+50 m)D4J. Jamault
14DREAM DE LASSERIE (+50 m)D4R. Derieux
15FRIC DU CHENE (+50 m)D4D. Thomain
16BRILLANT MADRIK (+50 m)D4A. Abrivard
17BEAU DE GRIMOULT (+50 m)D4T. le Beller
18EXPRESS JET (+50 m)D4F. Ouvrie
A voir aussi :
...
Coupe des Amateurs :
la finale des passionnés

C’est l’un des rendez-vous majeurs de la saison pour les amateurs. Après avoir gagné leurs billets lors des demi-finales la semaine dernière, quatorze amateurs disputent samedi à Vincennes le Prix Maurice Thévenon, la Finale de la ...

Lire la suite
...
Le Prix Jacques de Vaulogé,
un Critérium avant la lettre

Le Prix Jacques de Vaulogé est au menu des prétendants au Critérium des 3 Ans depuis les années 1930, honorant la mémoire d’une figure, normande, de l’institution des courses au trot, de la fin du dix-neuviè...

Lire la suite
...
Le Prix Jacques de Vaulogé,
un Critérium avant la lettre

Le Prix Jacques de Vaulogé est au menu des prétendants au Critérium des 3 Ans depuis les années 1930, honorant la mémoire d’une figure, normande, de l’institution des courses au trot, de la fin du dix-neuviè...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite