... (© J.-C. Briens)
Résultat de course - 02.05.2021

Des moyens d'Idéfix Dhelpa à la forme de Jérémy Condette

Il le fait comme un bon cheval.
Mathieu Mottier

La réunion de ce dimanche à Argentan a notamment souri aux locaux Erno Szirmay et Jean-Paul Fichaux, alors que la forme de l'apprenti Jérémy Condette ne se dément pas.

Idefix Dhelpa avec la manière
Bien que contraint de s'élancer en seconde ligne derrière l'auostart, Idefix Dhelpa (Coup de Poker) s'est imposé avec autorité et a remporté son deuxième succès, le deuxième sur un parcours corde à droite quand bien même Erno Szirmay, son entraîneur, disait après son succès à Lisieux au mois de mars que son poulain est "est meilleur corde à gauche. Il faut que l'on continue à y aller gentiment avec lui mais il est facile et c'est un vrai trotteur". Ce n'est pas Mathieu Mottier, sollicité par le professionnel ornais qui dira le contraire : "Il l fait comme un bon cheval. J'étais mal pris à un tour de l'arrivée et c'est pourquoi je me suis dit qu'il fallait faire quelque chose". Après avoir pris la tête en face, Idefix Dhelpa a ainsi fait preuve de supériorité dans la phase finale pour s'imposer en 1'15''1 (2150m.-autostart).

Jean-Paul Fichaux sept ans après
Voilà sept ans que Jean-Paul Fichaux (73 ans) n'avait plus passé le poteau en tête comme driver, ne drivant plus qu'occasionnellement (cinq courses en 2020). En voisin de l'hippodrome ornais, comme Erno Szirmay d'ailleurs, il s'est imposé au sulky de Helios Somolli (Coktail Jet). "J'avais des partants aussi à Rambouillet et à Cholet où sont partis Mathias Dudouit et Hervé Lefebvre. Et comme je suis encore le chef, j'ai pris le plus prêt", sourit l'homme des "Somolli".

Flora Suédoise à la "Jérémy Condette"
En tête du classement des apprentis montés, Jérémy Condette a remporté un nouveau succès, le 11ème de son année, le 41ème de sa carrière, en selle sur Flora Suédoise (Quido du Goutier), en appliquant sa tactique préférée : la course d'attente. "J'aime bien monter de cette façon qui permet de ne pas faire mal aux chevaux et de respecter le travail des entraîneurs qui me font confiance. Ça me sourit actuellement c'est sûr, tout va bien", explique le jeune homme de 23 ans.

D'où vient-il ?

Issu de la seconde génération de l'étalon Coup de Poker 1'12'', Idéfix Dhelpa a été élevé par Patrick Reix, qui en est aussi le propriétaire, et Fabrice Pottier. Il est le troisième produit d'une poulinière qui n'a pas été qualifiée. Les deux premiers ont aussi été qualifiés mais n'ont encore gagné, Grâce Dhelpa s'étant classée troisième à Enghien l'an dernier. Pépite de Vigne, la deuxième mère côté maternel, qui a gagné à Vincennes, est une sœur utérine de Dickens (202 775 €).

2e | PRIX QUINOA DU GERS
Att - 2150 m - Course F - 20 000 €
IDEFIX DHELPA 1'15"1
Coup de Poker x Boreale de Cormon (Memphis du Rib)
Driver : M. Mottier - Entraîneur : E. Szirmay
Propriétaire : P. Reix - Eleveur : P. Reix
2e Ines des Epines 1'15"3
3e Ishtar Font 1'15"5
4e : Igor des Couperies - 5e : Ines Lucernaise - 6e : Indien du Liamone - 7e : Impression
A voir aussi :
...
Profiter du contexte européen
pour réussir à se relancer

Une seule éliminatoire au Grand Prix de l'UET (course A) cette année en France. Avec un champ de sept partants, on peut ajouter que l'appel européen et ses mannes (400.000 € sont distribuées dans la finale du Grand Prix ...

Lire la suite
...
Explication entre millionnaire
et aspirant millionnaire

Rendez-vous important pour les meilleurs chevaux d'âge sous la selle, le Prix Georges Dreux (Gr.3) n'a réuni que sept partants. Les trois candidats les plus riches, dont l'ogre Clegs des Champs, devront rendre 25 mètres à un quatuor incluant ...

Lire la suite
...
Matthieu Abrivard: le record avec Evita

Au sulky d'Evita Peron (Saxo de Vandel), Matthieu Abrivard lève le bras en signe d'allégresse : il tient sa vingt-cinquième victoire au cours du meeting de Vichy, commencé au début du mois de mai et se terminant ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite