... (© APRH)
Résultat de course - 05.05.2021

Gaudeo s'impose en vrai dur

Il a ce petit truc en plus que d'autres n'ont pas.
Antoine Dabouis (sur Equidia)

Vainqueur de deux courses durant la première moitié du meeting d'hiver, Gaudeo s'était montré moins performant durant les deux mois suivants. Après un break de quelques semaines, il n'a pas tardé à retrouver l'intégralité de son potentiel.

Pendant pour les mâles de l'épreuve remportée plus tôt chez les femelles par Grazia (Severino), ce Prix du Pont Charles de Gaulle a vu la première victoire de Gaudeo à ce niveau (course B). Pour s'imposer, le cheval de la famille Dabouis a fait jouer l'un de ses points forts : la dureté. Preuve en est son dernier kilomètre parcouru sur le pied de 1'10'' et fractions et aussi l'impression - confirmée par les déclarations d'Antoine Dabouis sur Equidia - que si la course aurait pu se poursuivre, il aurait continuer à repousser inlassablement l'attaque de Gold de Chimay (Voltigeur de Myrt) alors que le malheureux Gilmour (Tag Wood) piaffait d'impatience dans leur sillage, sans jamais avoir les coudées franches : "Il a repoussé l’autre tout au long de la ligne droite et on aurait pu continuer comme cela encore huit cents mètres, jamais son rival ne lui aurait pris l’avantage. Pour ça, il est incroyable. Après une première partie de course calme, puisque nous étions en 1’18’’ au kilomètre, il a fait plein pot les derniers 800 ou 1 000 mètres comme je voulais le faire.". Au son de sa voix, on comprend tout de suite que le fils de Michel Dabouis apprécie tout particulièrement Gaudeo qui incarne incontestablement la relève au sein de l'écurie sarthoise. "Il nous avait fait plaisir tout le début de l’hiver avant d’accuser un peu le coup, ce qui était un peu logique, revient-il. Il peut un jour dépasser Braquo, il a ce petit truc en plus que d’autres n’ont pas." La suite ? "On va prendre le programme comme il vient. Je crois qu’il a une course dans trois semaines-un mois. Même s'il ne souffle pas, ce sont des courses dures quand même."

D'où vient-il ?

Fils de Tsar de Tonnerre, Gaudeo est le troisième produit d'une lauréate en province qui ne compte qu'un seul autre qualifié dans sa production. Theresa est elle-même une petite-fille de la bonne Ultranza (384 896 €), lauréate du Prix du Pontavice du Heussey (Groupe 2) et 5ème du Prix de Cornulier (Groupe 1) et donc aussi une proche parente d'Everly (183 220 €), gagnante du Prix Louis Le Bourg (Groupe 2) et 5ème Prix de Vincennes (Groupe 1).

6e | PRIX DU PONT CHARLES DE GAULLE
Att - 2875 m - Course B - 50 000 €
GAUDEO 1'15"4
Tsar de Tonnerre x Theresa (l'As de Viretaute)
Driver : A. Dabouis - Entraîneur : M. Dabouis
Propriétaire : A. Dabouis - Eleveur : M. Dabouis
2e Gold de Chimay 1'15"4
3e Eric The Eel 1'15"5
4e : Gilmour - 5e : Go And Flash - 6e : Gassman d'Essa - 7e : Alfa Wise As
A voir aussi :
...
Gazoline du Seux carbure au succès

Déjà lauréate sur le mâchefer parisien il y a deux semaines, Gazoline du Seux (Opium) a doublé la mise de bonne manière dans la première course de cette nocturne. Après un faux départ ...

Lire la suite
...
Pour un peu, c'était deux "Rib" !

Il y avait deux courses intéressantes, à l'attelage, pour les 3 ans, version pouliches et version poulains, ce vendredi à Caen. Dans les rangs des femelles, c'est l'élève et partenaire de Joël Hallais, Idole du Rib (Love You), qui, ...

Lire la suite
...
Un week-end de Groupes 1 en Europe

Ce sont pas moins de cinq Groupes qui se disputeront ce week-end sur le vieux continent. Samedi à Solvalla, les Kriterium et Oaks sacreront les meilleurs poulains et pouliches de 3 ans suédois. Dimanche à Vincennes, le Prix des Elites (Gr.1) sera ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite