Résultat de course - 07.05.2021

Elvis du Vallon égale le record du parcours

Le Grand Prix Dynavena Maisagri (Gr.3), épreuve qualificative du circuit des Grandes Epreuves du Sud-Ouest, a été largement dominé par Elvis du Vallon, ce jeudi à Bordeaux. Le principal protagoniste attendu n'a pas livré une prestation à la hauteur de sa réputation.

Les impressions sont trompeuses. Quand on a vu Fire Cracker (Quaro) rester au côté de l'animateur Dandy de Godrel (Timoko) alors que le pensionnaire de Grégory Thorel nous a habitué à tant et tant de chevauchées solitaires, on s'est dit que les choses étaient pliées pour les autres. Le partenaire d'Eric Raffin se réservait en tête. En fait, non. D'abord parce que l'allure était sans doute plus soutenue que prévu. L'attentiste et meilleur finisseur Elvis du Vallon (Rêve de Beylev) est là pour le prouver. En s'imposant en 1'12''6, il égale record du parcours bordelais (celui des 2 675 mètres départ volté) établi par Cap de Narmont en décembre dernier. Son dauphin du jour, un autre sprinter final, Désir de Bannes (Ni Ho Ped d'Ombrée) apporte aussi de son côté la preuve que l'épreuve a été sélective et contraint la plupart des performers à puiser tôt dans leurs réserves.
En vue récemment à Vincennes et dans la 4e étape du G.N.T. à Lyon-La Soie, Elvis du Vallon trouve finalement ici une consécration à sa belle période de forme du moment. Son driver David Thomain a commenté sur Equidia : « Cela s’est bien passé. Je pensais que Fire Cracker allait prendre la poudre d’escampette mais cela ne s’est pas passé comme cela. Il y a toujours eu un cheval entre moi et Eric [sur Fire Cracker] et on a été bien ramenés. Il a bien sprinté à la fin. Il venait de prendre deux belles deuxièmes places et il méritait sa course. Charles [Cuiller] avait bien préparé son cheval et il a répondu présent. Il s’impose facilement. À mi-ligne droite, c’était fait. Je me suis contenté de l’emmener au poteau. » Il s'agit du deuxième Groupe 3 du représentant de l'Ecurie du Haras de l'Epinay après son titre dans le Prix de Boissy-Saint-Léger (Gr.3), à Vincennes en 2019.

La fin de course biaisée de Fire Cracker
Comme à Vichy en juin 2020 - sa dernière prestation sur une piste corde à droite, Fire Cracker a sensiblement penché sur sa droite pour conclure. Cela lui a coûté la deuxième place, concluant quatrième tout près.

D'où vient-il ?

Cinquième produit de Première de Beylev (non qualifiée), Elvis du Vallon est le frère de Vautour du Vallon (19 240 € de gains). Son éleveur est Gérard Henry qui compte parmi ses créations Volcan du Vallon (117 590 €). La grandmère d’Elvis est la bonne compétitrice de province Déesse Grand Bois (200 280 €).

6e | GRAND PRIX DYNAVENA MAISAGRI
Att - 2650 m - Groupe 3 - 61 000 €
ELVIS DU VALLON 1'12"6
Reve de Beylev x Premiere de Beylev (Elvis de Rossignol)
Driver : D. Thomain - Entraîneur : C. Cuiller
Propriétaire : E. d. H. d. L'epinay - Eleveur : G. Henry
2e Desir de Bannes 1'13"6
3e Fakir Merite 1'13"7
4e : Fire Cracker - 5e : Dandy de Godrel - 6e : Baron du Bourg - 7e : Bilooka du Boscail
Fortuna Fant 1'17''1 And Arifant 1'16''5
Reve de Beylev 1'09''5 Ariane de Brion 1'15''5
Heloise Poterie 1'16''9 Toscan Poterie 1'16''5
ELVIS DU VALLON Capucine Poterie
Elvis de Rossignol 1'13''0 Sancho Panca 1'15''2
Premiere de Beylev Velvet Slipper (US)
Deesse Grand Bois 1'15''9 Talouet Grand Bois 1'16''6
Paola Grand Bois 1'23''6

La quatrième victoire à main droite

Elvis du Vallon signe ici sa quatrième victoire à main droite, lors de sa treizième tentative. Rien d'exceptionnel jusque là. Ce qui l'est plus, c'est la distribution de ces succès. Elvis du Vallon avait en effet remporté ses premières sorties sur de tels profils en 2017 (à Clairefontaine, Lisieux et Le Mont-saint-Michel). Mais pendant trois ans, malgré neuf autres prestations, que des accessits au mieux.

A voir aussi :
...
John Wick : une apothéose signée Dijon pour Romain Derieux

En s'imposant dans la dernière épreuve du programme avec John Wick (Dijon), Romain Derieux additionne les récompenses. Il signe son premier coup de trois sur un hippodrome parisien, est l'artisan du succès d'un premier produit de son é...

Lire la suite
...
Formidable Mec porte bien son nom

S'il avait finalement hérité du succès le 23 septembre à Vincennes aux dépens des « Bazire » Armour As et Ibra Boko (distancés des première et deuxième places pour un problème d'engagement), Formidable Mec (Offshore Dream) s'est ...

Lire la suite
...
Balsamine Font,
valeur en hausse

Des trois courses européennes du début de réunion à Enghien ce dimanche, le Prix de la Bourse (course B) avait suscité le plus de candidatures étrangères, principalement d'Italie d'ailleurs. Et c'est justement une jument venue de l'autre ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite